Sites associés :



dimanche 15 septembre 2019

   
Peu d'œuvres donne beaucoup d'amour-propre,
beaucoup de travail donne infiniment de modestie.
Balzac.
nouveautés tous les lundis

 Pour adresser vos contributions (Comité de lecture)


Prochain numéro début octobre
Si vous souhaitez suivre la publication de la RALM, adressez-vous à Patrick Cintas qui vous inscrira sur sa liste personnelle [NEWSLETTER] - Fréquence : 1 semaine. Vous pouvez aussi utiliser notre [TWITTER]. Et même notre [BACKEND (derniers articles publiés)].
Numéros spéciaux
     
À la Une 
 Santiago Montobbio
poésie

l'œuvre de Santiago Montobbio
Santiago Montobbio
Lectures
par Jean-Luc Breton

Santiago Montobbio défend depuis longtemps la poésie la plus exigeante qui soit, celle qui dit le poète et son univers, physique, philosophique et métaphysique, avec l'exactitude la plus minutieuse. Le travail de sculpture qu'il accomplit sur sa langue, l'espagnol, a pour fonction de donner à son lecteur un portrait de l'homme qu'il est au quotidien, dans toutes ses dimensions, puisqu'il n'y a pas d'autre existence possible que celle qui se dit et se donne sur le papier (« De tous mes amis / c'est moi qui ai eu la mort la plus étrange : / avec mon âme disloquée / j'ai été le silence sur la page »). Comme un Sisyphe de la plume, il lui faut chaque jour s'écharper le cœur (« le / seul moyen que j'ai de me supporter / est quand je me lacère ») pour accomplir sa tâche d'écriture, de mise à nu des douleurs, des compromissions, des bassesses, pour s'endormir ensuite et rêver au pardon (« Minutieusement je songe à Dieu pendant la journée / pour la nuit pouvoir croire qu'il me pardonne ») ou à l'oubli, et pour pouvoir continuer tant bien que mal à vivre sous le « toit du mensonge », dans l'illusion que l'on continue à vivre.

[lire la suite...]
[dans la RALM - rubrique de Jean-Luc Breton]

Les livres de Santiago Montobbio
sont publiés chez [El Bardo]
Peuplés par les phrases
Jean-Luc Breton
Jean-Luc Breton tient une rubrique
dans la [revue Traversées]
Dernier numéro

in progress
La RALM (revue web) se contruit chaque trimestre.

 

 1º) Un auteur est choisi pour être publié dans la revue CORTO (revue papier).

 

Qu'est-ce qu'une revue ?
En papier ou numérique, une revue littéraire n'est pas un magazine.
On n'y publie pas pour se faire remarquer.
On y est choisi parce que ce qu'on y propose a un intérêt littéraire ou artistique (classique ou moderne).
L'auteur y cède sa place à son art.
Et cela ne peut avoir lieu sans souffle ni générosité.
Si vous proposez quelque chose, ne vous contentez pas de donner, ou de prêter, un échantillon de votre talent. Pensez plutôt à présenter votre travail pour en montrer l'intérêt.
Patrick Cintas
Responsable de la publication

 

 2º) Un choix de textes est publié chaque semaine pendant tout le trimestre :
Semaines
juillet/sept. 2019 - nº 108
Semaines en cours
Jean-Luc Breton - Lecture de Santiago Montobbio
Nouveau feuilleton - Scriptocardiogramme - de Pascal Leray
Roman de l’été - Voyage avec un mort qui n’était autre que moi-même (caNNibales) de Patrick Cintas
"En cuestión : un cuestionario" de Rolando Revagliatti - "Rita Kratsman y aquellas miniaturas semánticas que habitan el instante"
Santiago Montobbio - Nicaragua por dentro - poemario
Enrique Arias Beaskoetxea - Un mundo, una atmósfera - poemario
Henri Valéro - Le sourire de la Palestine - roman - texte intégral
RALM Nº 108 - juillet 2019 - Travaux dans la RALM - de la nouvelle
Derniers articles publiés - le numéro en cours in progress [>>ICI]

L'approbation du public est à fuir par-dessus tout. Il faut absolument empêcher le public d'entrer si l'on veut éviter la confusion. J'ajoute qu'il faut le tenir exaspéré à la porte par un système de défis et de provocations. André Breton - Manifeste 1930.

Derniers articles (moins d'un mois)
8 septembre
1

8 septembre
2

8 septembre
Et je ne ferai rien pour que ça change :
Ni travaux d’utilité publique ni crimes.
Plutôt crever que de vous ressembler.
Même si je sens en moi  [...]
3

8 septembre
531
Crottes des fourrés.
Papiers comme pétales
Tombés de l’anus.
532
Dans un sens ou dans l’autre,
Impossibilité de quitter cette terre  [...]
4

8 septembre
La mort est un jouet qui n’amuse personne.
L’ellébore et son fou trouvent le chemin long.
On en distingue à peine et distance et jalons.
L’œil  [...]
5

8 septembre
Cliquer pour lire
Les livres de Santiago Montobbio
sont publiés chez [El Bardo]
Jean-Luc Breton tient une rubrique
dans la [revue  [...]
6

8 septembre
Dans nos existences
il y aura eu un avant et un après.
Le parcours de l’un
sans le parcours de l’autre
aura ressemblé
à une marche naturelle.  [...]
7

8 septembre
8

8 septembre
9

8 septembre
Mais que ce passe t-il aujourd’hui braves gens ?
De plus en plus vous haïssez nos chers policiers.
Ces hommes nous protégeant de tous les  [...]
10

8 septembre
Ceux qui assistent à l’expansion de la littérature sont conduit, tôt ou tard, à constater son évolution cyclique. Au-delà, sa permanence, dont  [...]
11

8 septembre
12

8 septembre
13

8 septembre
14

8 septembre
15

8 septembre
16

8 septembre
17

8 septembre
18

8 septembre
19

8 septembre
20

8 septembre
21

8 septembre
Et si j’étais cette fillette en nattes sur sa patinette et pas ce petit garçon qu’était l’homme que je suis ici
dans les mots et les images pas  [...]
22

8 septembre
Mon clin d’œil s’est perché colibri dans l’arbre
qui est la jambe de la femme
celle qui passe et est passée
celle qui est ruche et sommeil des  [...]
23

8 septembre
24

8 septembre
25

1er septembre
26

1er septembre
Cliquer pour lire
27

1er septembre
Ici peu de schizos, beaucoup de paranos
Et surtout, mon rhapsode, énormément de cons.
Le poète est issu de l’autre parangon.
La rue s’emplit de  [...]
28

1er septembre
521
Accouplement de ma personne
Avec l’étrangère de passage :
Son nom ne me dit toujours rien.
522
Animal en fuite ce soir.
Troupeau des  [...]
29

1er septembre
Mécanique des sourds / le chant trois fois programmé :
Égalité parfaite des actes / une seringue à son chevet :
« je me voyais me voir » — tragédie  [...]
30

1er septembre
31

1er septembre
32

1er septembre
La jolie masse capillaire légèrement foncée pénètre dans l’espace commercial et ses innombrables reflets, son squelette, maintenant, gravit  [...]
33

1er septembre
Ce n’est pas sous un mohair signé Mathieu ou Eyermann que l’on peut conduire la France en calmants à l’érection
les "Conti"
les "Fabris"
vos 2  [...]
34

1er septembre
Des yeux, l’ardeur à voir, et voir dans la parole écrite ce qui libère de toute limite, et du texte aussi l’ardeur intacte, même lorsqu’usés les yeux  [...]
35

1er septembre
Ecrire, comme pour se souvenir instantanément, puis momentanément, de tout le possible induit par un débordement inspiré conduit jusqu’à son terme  [...]
36

1er septembre
37

1er septembre
Je pare au plus pressé.
Je vais aux mots, évitant les trivialités, les raccourcis pas saisissants du tout, les escarmouches purement verbales,  [...]
38

1er septembre
¿Por qué escribo ? Para indagar el misterio de la existencia, para tolerarme a mí misma, para acercar todo lo que se encuentra fuera de mí.
Si  [...]
39

1er septembre
Si se pasa por la calle Mayor en una tarde de agosto, no encuentra uno nada que hacer. El edificio más grande, en el centro mismo del pueblo, está  [...]
40

1er septembre
41

1er septembre
42

1er septembre
43

1er septembre
44

1er septembre
Mientras el niño tenga ojos, orejas, boca, tacto, olfato va a aprender a leer, va a decodificar símbolos alfabéticos, va a leer acciones en  [...]
45

1er septembre
46

1er septembre
47

1er septembre
48

1er septembre
49

1er septembre
50

1er septembre
51

1er septembre
52

1er septembre
53

1er septembre
54

Rédaction
 La rédaction hebdomadaire - Daniel Aranjo, Enrique Arias Beaskoetxea, Francisco Azuela, Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Santiago Montobbio, Benoît Pivert, Stéphane Pucheu, Rolando Revagliatti, Stéphane Tomasso, Henri Valero, Carmen Vascones, Pascal Uccelli, Robert Vitton - et le groupe Personæ.
 Autres auteurs retenus ce trimestre.
Sites remarquables
actor.ral-m.com
benoit-pivert.ral-m.com
cintas.ral-m.com
danielaranjo.ral-m.com
francoise-han.ral-m.com
gilbertbourson.ral-m.com
gorur.ral-m.com
hemeron.ral-m.com
henrivalero.ral-m.com
jean-claude-cintas.ral-m.com
jean-michel-guyot.ral-m.com
montobbio.ral-m.com
pascalleray.ral-m.com
patrickcintas.ral-m.com
personae.ral-m.com
robertvitton.ral-m.com
rolando-revagliatti.ral-m.com
sergemeitinger.ral-m.com
srioscal.ral-m.com
stephane-pucheu.ral-m.com
television.ral-m.com
tomasso.ral-m.com
pascal-uccelli.ral-m.com
Pascal Leray - Catalogue du sériographe

L’anarchie, stade suprême du sérialisme (qui, en retour, en est la concrétisation). Parce que les éléments de la série sont uniques, c’est-à-dire autonomes (quoique interdépendants). Ainsi, la série se conçoit comme une grappe plus ou moins dense (de 1 à n éléments), autonome et correllée avec d’autres séries. L’événement non répété est sériel ; une famille d’événements différenciés et associés par leurs quelconques caractéristiques, jamais répétés eux-mêmes et cette série ne se répétant jamais telle. (Dictionnaire critique et raisonné du signifiant série et de la poétique sérielle)

Chantiers en cours :
Catalogue du sériographe - [RALM no 102]
Suivre l'évolution dans le [journal]
 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Goruriennes - de Patrick Cintas

Patrick Cintas anime la RAL,M depuis avril 2004.

Chantiers en cours :
Le voyage en France >>
Zone de N3 >>
GOR UR - version révisée en feuilleton >>

Ici, lecture. En commençant par un lien avec le SITE DE L’AUTEUR (visite nécessaire pour comprendre où je veux en venir) ; puis une rubrique dynamique (CHANTIER utile pour comprendre ma manière de travailler) ; la suite des ouvrages (LIVRES) ; des TEXTES INTÉGRAUX ; et pour finir, des textes choisis dans la poésie, le roman et autres styles (ANTHOLOGIE).

 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Espace de Gilbert Bourson

Après une longue carrière de metteur en scène et auteur au théâtre, Gilbert Bourson a entrepris de publier son œuvre poétique et narrative avec la complicité du Chasseur abstrait. L’ampleur de cette geste peut être mesurée ici.

Chantiers en cours :
Portraits et propos à vue de perdrix
 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Espace de Stéphane Tomasso

Né en 1976 à la Seyne-sur-mer, Stéphane Tomasso a exercé divers métiers puis étudié la langue et la littérature anglaises à l’université de la Garde. Il commence dès lors à écrire, enchaîne les romans, nouvelles et poésies et fait son entrée dans la littérature en 2008 avec un premier roman de société intitulé « Hallucidations ». Sa mère lui a récemment raconté qu’enfant, il aurait déclaré vouloir devenir écrivain…Rêve ou réalité ? La frontière est bien mince entre ces deux mondes…

Chantiers en cours :
Ecce Homo
 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
L’inconnu sans ami de Jean-Michel Guyot

L’impuissance de toute littérature, le dégoût qu’elle inspire, et dans le même temps la nécessité d’écrire et de travailler, voilà l’arc bandé par Georges Bataille et quelques autres.

Entre tous, Bataille aura permis de décocher quelques flèches vénéneuses qui ont volé loin.

Elles n’ont pas encore touché leur cible. Elles vibrent dans la solitude des œuvres.

Mais les œuvres, qui s’en soucie ?

Chantiers en cours :
Poésie
 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Lettres vagabondes de Benoît Pivert

Lettres vagabondes... comme une imagination capricieuse et paresseuse, comme les zigzags du désir qui s’envole et retombe, imprévisibles comme ces rencontres que l’on fait au hasard des chemins de traverse de la littérature. Lettres d’ici et d’ailleurs. Lettres libres comme l’air d’un vagabond solitaire en quête de sens.

Après une thèse intitulée "Ni vivre, ni mourir" consacrée au malaise existentiel dans la littérature allemande contemporaine et plus particulièrement à l’ennui dans l’oeuvre de Gabriele Wohmann, Benoît Pivert (né en 1962 à Saumur) s’est tourné vers la littérature de l’exil et du déracinement à travers l’univers poétique et la vie d’Else Lasker-Schüler morte en 1945 à Jérusalem. Il est aujourd’hui maître de conférences à l’Université de Paris XI où il enseigne l’allemand et l’expression et culture de langue française.

Chantiers en cours :
Chroniques "Lettres vagabondes >>
 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Le zinc de Robert Vitton

Je tisse, je m’escrime dans ce vingt-et-unième siècle comme je l’ai fait dans le vingtième et comme je le ferai dans le trentième. La succession des jours, des ans, des époques nous offre des traces, des indices, des signes, des trouvailles, des énigmes, des clefs, des outils, et par conséquent des langages. L’évidence même, j’ai à ma disposition toutes les modernités révélées. J’ai à ma disposition les onomatopées caverneuses, les plaintes et les cris gutturaux, les grommellements et les gueulements caserniers, les accents des tours babéliques des banlieues, les verbiages salonnards, les babillages commerciaux et industriels, les incantations des fées féodales de la Finance, les anônnements bâtés, entravés de la main-d’œuvre, les ricanements édentés de la Misère…

Chantiers en cours :
Poésie
 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Produire du sens de Stéphane Pucheu

Pour Stéphane Pucheu, du XVIIe siècle classique au XXe nouveau, il n’y a qu’un pas. Et il le franchit dans le genre nouvelle. Il en a publié plusieurs volumes chez Le chasseur abstrait et quelques autres dans les pages de la RALM. Littérature qu’il qualifie d’« abstraite » élaborée, dit-il encore, sur « un ensemble de lectures classiques et modernes, académiques et originales. »

Chantiers en cours :
Nouvelles
 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Groupe PERSONÆ

Les uns se groupent pour s’entrecaresser à coups de recensions alambiquées. D’autres, comme Renaud Alixte, Patrick Cintas, Romain Gambois, LUCE et Pierre Vlélo, n’ont pas d’autre intention que de s’aider à créer. Ce n’est pas un spectacle destiné à entretenir une fausse reconnaissance, mais une activité secrète dont personne ne saura jamais rien. Et chemin faisant, la poésie conserve ce qui fera toujours la différence : l’honnêteté et la sincérité. Et, pourquoi ne pas le dire, des talents uniques en France, bien loin des gémissements et léchouilles des coureurs de dots et des courtisanes.


Le groupe PERSONÆ a mis sur le tapis de la RALM deux projets :
participation de Pierre Vlélo aux caNNibales de Patrick Cintas.
le Projet Babelin avec Renaud Alixte, LUCE, Patrick Cintas, Pierre Vlélo et Romain Gambois. Future collection du Chasseur abstrait éditeur.

Chantiers en cours :
Projet BABELIN
Jéhan Babelin - En voyage - Grandes odes - Phénomérides - Fables - Saisons - Haïkus dénaturés...
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Daniel Aranjo

Organisateur du colloque sur les Fantaisistes (USTV, 2001) et du colloque Saint-John Perse. MC HDR de litt. comparée à l’USTV depuis 1999 ; enseigne la littérature comparée, en Faculté des Lettres et aussi de Droit (enseignement option « Droit et Littérature »). Auteur d’ouvrages sur Salah Stétié, poète arabe, sur Saint-John Perse et la Musique (illustré par R. Petit-Lorraine), sur Miguel Torga, l’Ecole Fantaisiste, Paul-Jean Toulet, etc., et de 300 articles ou communications. Prix de la Critique 2003 de l’Académie Française. Collaborateur du Théâtre du Nord-Ouest (Paris 9°) qui a créé trois de ses textes (le dernier, « Les Choéphores » en avril 2006).

Chantiers en cours :
Sapphô - fragments d’éternité
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Francisco Azuela

Francisco Azuela, nació en la Ciudad de León, Guanajuato, México, en 1948. Es sobrino nieto de Mariano Azuela, primer novelista de la Revolución Mexicana. Estudió en las Universidades de Guanajuato, Iberoamericana, UNAM y Panamericana de la Ciudad de México, y en las Complutense de Madrid y Laval de Québec. Es miembro de la Sociedad General de Escritores de México, Miembro Ordinario y Miembro del Consejo Panamericano de la CISAC y Miembro de la International Writers Guild.

Chantiers en cours :
Semblanza autobiográfica
Cuando estalla el silencio
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace d’Henri Valero

Henri Valéro est un aventurier qui s’est tardivement assagi en fondant enfin une petite famille. En auto, parfois bateau ou avion-stop, il a découvert bien des horizons avant de naviguer quinze ans sur ses trois voiliers. Il a vécu de mille et un métiers puis de sa peinture (huiles aquarelles et acryliques), assez souvent aussi de la plongée sous-marine. Aujourd’hui, c’est le démon de l’écriture qui le démange mais il est bien loin encore d’en toucher d’autres bénéfices qu’une intense satisfaction personnelle. Romans, policiers, courtes nouvelles, contes pour enfants et pamphlets à l’encre vitriolée remplissent désormais sa besace.

Chantiers en cours :
Romans - nouvelles - délires...
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Daniel de Cullá

Chroniqueur infatigable, poète bois-sans-soif et artiste plastique moderne sans concession, Daniel de Cullá est un des plus anciens de la RALM. Satiriste, humoriste, fabuliste... ses tentacules explorent l’espace du web pour laisser la trace d’un Espagnol digne des meilleurs baladins. La Aventura de Bien o Mal Escribidor : « Así, a bote pronto, hacer un repaso de mi vida y milagros como escritor es un poco arduo, pues mi escribanía, papelera o mueble para escribir es rica en historias verídicas, con sus alegrías y tristezas, como el propio desarrollo de la Vida misma, y la miseria de su espectáculo. »

Chantiers en cours :
Chroniques - poésies - revues...
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Pascal Uccelli

« « L’écriture sans calmants... », mon œuvre poétique. Préfacée par Ben, illustrée par Hervé Di Rosa et d’autres personnes originaires du Liban, de l’Iran, l’Espagne, je partage aujourd’hui, ma poésie « Body Bags » avec les détenus de la structure d’accompagnement à la sortie ( « SAS »), tous les vendredis, au centre pénitentiaire de Marseille / Prison des Baumettes, où j’anime un atelier d’expressions et d’actions autour de l’urgence sociale. Son nom : « Droit à l’hygiène ».

Chantiers en cours :
Poésie Body Bags
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Enrique Arias Beaskoetxea

Enrique Arias Beaskoetxea (Bilbao, 1958) tiene varios poemarios publicados en revistas electrónicas de literatura de España (Cervantes Virtual y Poemaria) y Francia (Revue d’art et de littérature, musique - RALM).
Asimismo ha colaborado en publicaciones de España (Ágora), Colombia (Túnel de letras) y Estados Unidos (Furman217).
Es uno de los autores asociados a la "Asociación de Escritores de Euskadi" : escritoresdeeuskadi.com/es/

Site : enrique-arbe.simplesite.com

Chantiers en cours :
Poemarios
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Rolando Revagliatti

Rolando Revagliatti nació el 14 de abril de 1945 en Buenos Aires, ciudad en la que reside, capital de la República Argentina. Su quehacer en narrativa y en poesía ha sido traducido y difundido al francés, vascuence, neerlandés, ruso, italiano, asturiano, alemán, albanés, catalán, inglés, esperanto, portugués, bengalí, maltés, rumano y búlgaro.

Chantiers en cours :
Poemarios - Entrevistas
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Carmen Vascones

Samborondón, 1958, provincia del Guayas- Ecuador, de profesión Licenciada en Psicología, 1983 y Psicóloga Clínica, 1984, ha trabajado con Instituciones de atención al niño, la familia y a la comunidad (INNFA), Programa muchacho trabajador del Banco Central (PMT), Fundaciones, tanto en Investigaciones, Asesorías, Coordinaciones sobre Atención al Maltrato, Abuso sexual, Deberes y Derechos, Formación Cívica y Democrática, desarrollos de Espacios Alternativos Creativos. Ha laborado en Colegios y Universidades ; Ha dado talleres de creación literaria.

Chantiers en cours :
Essais - poésies - narrations...
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Santiago Montobbio

Santiago Montobbio est né en 1966, et les premiers poèmes de Hospital de Inocentes datent de 1985. La jeunesse du poète a de quoi nous surprendre, tellement sa culture, la maturité tranquille de sa vision et la robuste limpidité de sa langue témoignent d’un tempérament d’homme et d’écrivain très affirmé.

D’emblée, la parenté de la poésie de Montobbio et de celle de certains de ses grands prédécesseurs espagnols, Alberti et Machado en particulier, nous frappe. A partir d’images simples, empruntées au quotidien et à la nature, il évoque le “sentiment tragique de la vie” qu’Unamuno plaçait au fond de l’âme espagnole, ou ce “passage éphémère” que Cecil Day Lewis citait comme “le thème poétique par excellence”. Les fantômes du vent, les “eaux orphelines” “un amour, une ombre, un oubli” sont les symboles favoris de cette poésie du passage, comme les vies qui “passent comme rien”, sans bruit, avec simplicité, dans le silence. Jean-Luc Breton

Chantiers en cours :
Poésies complètes chez El Bardo
 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Autres textes retenus ce trimestre

Pour suivre l'évolution du numéro 108 in progress, retrouvez la sélection dans la RALM : articles des membres de l'équipe rédactionnelle, à l'œuvre chaque semaine, — des auteurs qui construisent ici leur propre espace – et des auteurs qui nous rendent visite de temps en temps.

 Textes du trimestre in progress
La poésie a des racines.
Cultivez-la !
Sans cette culture,
le comité de lecture vous enverra sur les roses.
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -