Sites associés :


Nouvelle
Revue d'art et de littérature, musique
Lire Publier Communiquer
Revue en ligne
mardi 12 décembre 2017
Directeur: Patrick CINTAS
Éditeur: Le chasseur abstrait
12 rue du docteur Jean Sérié
09270 Mazères

 

 

Revue
  CORTO n32 - [Le rouge et le blanc] de Stéphane Pucheu
CORTO n32 bis - [proposition] de LUCE
'HYPERTEXTE - [Dictionnaire critique et raisonné
du signifiant série et de la poétique sérielle]
  de Pascal Leray
[Sélection du trimestre] ...le meilleur des textes reçus.

 

 Stéphane Pucheu
CORTO n32 en librairie

Le rouge et le blanc

« Je suis réglée, monsieur. »

 

Les papavéracées à fleur rouge vif matérialisent la trajectoire, des deux côtés de la grand route, dans une ligne continue, dans une perspective comme sans fin, tandis que mes mains, tandis que les mains du narrateur sont posées sur le volant, et que la berline avance de manière rectiligne, les longues bandes blanches défilant continûment, à intervalles réguliers, à intervalles récurrents.

Dans ma tête, je me souviens avec une précision chirurgicale ou végétale de ces plaines recouvertes de ce même rouge vif, de ce rouge incandescent, de ce rouge sang. Des pans de velours rouge qui recouvre les plaines, des carrés devenant rectangulaires et dont la longueur se confond avec l'horizon, avec l'azur pâle, sans doute naissant.

L'air est quasiment absent. La végétation pousse en silence, de manière drue, drue et continue.

Au même moment, à l'intérieur des monts, les plaines sont recouvertes d'une épaisseur généreuse de neige, les plaines sont recouvertes d'un long manteau neigeux, les plaines sont recouvertes d'une blancheur omniprésente, d'une blancheur statique, d'une blancheur panoramique.

Le paysage est blanc, d'un blanc omniscient.

[Chez Le chasseur abstrait...]

Stéphane Pucheu dans la RALM >> [Produire du sens]

Stéphane Pucheu nous signale avoir atteint la 700e nouvelle ! La voici. Elle nous éclairera notamment sur l'usage que cet auteur prolifique fait des « unités lexicales » et du « concept de dédoublement » qui lui est cher.

700

Le rocher est là, sans la moindre identité adjectivale.
Sa présence comme immuable assure sa propre légitimité.
Si ma haute stature, celle du narrateur, a été maintes fois décrite ou suggérée et le sera sans doute encore, elle est essentiellement statique, là, maintenant, dans un espace-temps qui semble nouveau, sinon régénéré, oui, dans un champ narratif libre de la recouvrir à sa guise.


Stéphane Pucheu chez Le chasseur abstrait >> [ICI]
 
 LUCE
CORTO n32 bis en ligne
 
Colicus et Yleus

Pornocacographie en langue kinora

in progress
Proposition de LUCE pour un CORTO
Notes : Patrick Cintas
Narration (à venir) : Pierre Vlélo
Citations : Romain Gambois
Fable : Renaud Alixte

Toute l'écriture est de la cochonnerie. – Artaud.

Voici un CORTO auquel le lecteur de la RALM a échappé de justesse. Il a bien failli former le linteau de ce numéro 101. Certains regretteront mon choix éditorial, mais c'est  ainsi. Il est vrai que d'allégories en allusions perfides, LUCE manie le couteau dans les plaies avec une précision certes baudelairienne (héautontimorouménos), mais aussi horatienne (cacozelia latens). Cette ardente ennemie de toute rhétorique s'emploie à user métaplasmes et figures pour « parler de l'écriture », la sienne comme celles des autres. Il en ressort quelques personnages adeptes du geste qui consiste à noircir la page : Colicus qui, comme son nom le dit, n'en finit jamais ; Yleus qui finit dans le blanc comme une communiante allaisienne ou un ninja barthésien ; Plagiarius qui finit par ne plus distinguer l'esclave de sa propriété ; et sans doute LUCE elle-même qui raccroche le combiné du téléphone pour peaufiner son texte et prendre du retard sur l'horaire prévu. Il s'ensuit que ce CORTO, qu'on peut qualifier de bis sans risque de se tromper, a sa place dans la RALM, à l'endroit des flux parallèles qui en multiplient les rives. Flânons avec elle dans la joie qu'elle impose en harmonie avec la nature satirique du groupe auquel elle contribue, PERSONÆ.

Patrick Cintas
Colicussileusæplagiarius hominem

LUCE dans la RALM >> [Groupe PERSONÆ]
J'irai peut-être au bout de cette merde d'existence. T'en sais rien toi non plus. Et t'es pas le seul à aimer la vie. Le plaisir surtout. Alors... tu me le donnes ou il faut que je gagne du pognon...?
 
 Pascal Leray
Dictionnaire critique et raisonné
du signifiant série
et de la poétique sérielle
en ligne

ABSENCE (de la série) - L'absence de la série est un cercle vicieux. On sait que le vers français a ignoré ce mot de façon quasi unanime jusqu'à André Breton. L'unique exception repérée jusqu'ici est une chanson de la fin du XVIIIe siècle écrite par un certain Picard, chanson inventée pour égayer une comédie intitulée La maison de loterie.

Jacquillard

Rien de plus facile à comprendre :
Une maison qu'on ne peut vendre
A moins de la voir au rabais,
On en fait une loterie.

Rigaudin

Et, par une adroite industrie,
Comme quatre-vingt dix billets
Ne rempliraient pas vos souhaits...

Jacquillard

On fait quatre-vingt dix séries
Qui font, quand elles sont remplies,
Quatre-vingt dix autres billets.

Rigaudin

En tout huit mille cent billets.

 

Des grands poètes qui jalonnent le XIXe siècle français, aucun ne daigne employer le mot « série » dans un vers. Le mot n'est pas absent des proses d'Hugo, de Baudelaire, de Nerval bien sûr... Il apparaît dans une des « Conneries » de Rimbaud pour l'Album zutique. Verlaine invente même le mot « sériette » pour une courte suite de poèmes. Mais le mot ne franchit jamais le seuil du vers.

Cette absence d'un mot déjà courant dans le vocabulaire poétique sur une période de plus d'un siècle ne manque pas d'interroger. Mais l'absence de la série ne concerne pas le seul domaine poétique.


Pascal Leray dans la RALM >> [Dictionnaire critique et raisonné...]

Mon sentiment est aujourd'hui le même qu'hier : il faut remonter la lecture de Meschonnic à sa (ses) source(s). Que ne s'est-il, plus avant, consacré à la lexicographie, par exemple ! En entreprenant le projet d'un Dictionnaire critique et raisonné du signifiant série et de la poétique sérielle, je ne peux manquer d'avoir une pensée pour l'auteur de la critique du rythme qui, finalement, ne disait pas de choses méchantes sur le rythme. Si sa théorie du rythme m'a offert de solides bases pour penser la série dans l'ordre du langage, il m'est paradoxalement difficile aujourd'hui de m'appuyer sur lui. Dans le Dictionnaire, il est omniprésent, bien au-delà des articles qui relèvent directement de la poétique.

Pascal Leray dans la RALM >> [Catalogue du sériographe]

L'établissement d'un catalogue aussi complet que possible (il est nécessairement défectif) tient à la fois au désir d'avoir - et de donner - une vue d'ensemble sur mon activité littéraire des trente dernières années mais tient également, je crois, de la prise en compte de ce qu'on peut appeler « texte » aujourd'hui (en 2017) dans un ordre hybride qui en multiplie la volumétrie.

Pascal Leray chez Le chasseur abstrait >> [ICI]
 
Sélection du trimestre
(octobre/décembre 2017)... in progress

293 nouveaux articles publiés dans les rubriques suivantes:

Equipe rédactionnelle
Chaque lundi - la fréquence hebdomadaire est entretenue par Daniel Aranjo, Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Stéphane Pucheu, Gilles Teboul, Henri Valero, Robert Vitton - et le groupe Personæ.
Pascal Leray - Catalogue du sériographe  >>

Chantier de Patrick Cintas  >>

 N3 - Zone in progress (roman)
La calbombe céladone de Patrick CINTAS
 PRINTEMPS DES POÈTES - Intellos & populo
 ABC de la lecture
 Psychologie de l’injection causale (poème)
 Le personnage incréé
 Microbe-thérapie
DIRES 2 - ACTOR
 D’où me vient cette sensation d’infini ?
ANAÏS K. - Au temps des Colonies
 Anaïs K. - Mauvaise nouvelle
LOUIS MARETTE - Voyage au pays d’Hypocrinde
 Le perroquet de Louis Marette (11)
 Le perroquet de Louis Marette (10)
 Le perroquet de Louis Marette (9)
 Le perroquet de Louis Marette (8)
 Le perroquet de Louis Marette (7)
 Le perroquet de Louis Marette (6)
 Le perroquet de Louis Marette (5)
 Le perroquet de Louis Marette (4)
 Le perroquet de Louis Marette (3)
 Le perroquet de Louis Marette (1)
 Le perroquet de Louis Marette (2)
LUCE - Colicus & Yleus
 Avec LUCE... et ses Grandes Odes
PATRICK CINTAS – Notes sur Colicus et Yleus
 Avec LUCE... et ses Grandes Odes
BEN BALADA – Sur le Voyage en télévision (18 épures)
 Sagesse
 Le fils
Ma petite bibliothèque portative
 Gilbert Bourson - La ré-invention du corps chez Rimbaud
 Pascal Leray - Impasse du sérialisme 1 - au piano contrefait
 La lettre de Bagdad - roman - texte intégral - de Patrick Cintas
 Cahier de la RAL,M nº 24 - La série à l’index
 Cosmogonies : Ici, peu de ’schizophrènes, beaucoup de ’paranos, et surtout énormément de ’cons
Choix de poèmes (Patrick Cintas)
 Il n’y a pas d’animal sans cette frayeur au bout de la nuit
 Le rêve est une conséquence du sommeil comme la poésie se déduit de l’éveil
 Kinoro : Poésie en justice... (2)
 Kinoro : Poésie en justice...
 Kinoro : « Ça fait mal à la poésie... »
 Foie de poète made in France (verres compris)
 Discours du président (20)
 Discours du président (19)
 Discours du président (18)
 Discours du président (15)
 Discours du président (16)
 Discours du président (17)
 Ode à l’angoisse
 Dialogue sur la poésie
 Discours du président (14)
 Discours du président (13)
 Discours du président (10)
 Discours du président (11)
 Discours du président (12)
Espace de Gilbert Bourson  >>

Espace de Gilles Teboul  >>

L’inconnu sans ami de Jean-Michel Guyot  >>

Le zinc de Robert Vitton  >>

Le zinc du forge-mètre
 Le songe-malice
Le zinc du prosateur
 C’en est
Produire du sens de Stéphane Pucheu  >>

Groupe PERSONÆ  >>

Espace de Daniel Aranjo  >>

Espace d’Henri Valero  >>

Espace de Daniel de Cullá  >>

Arte
 Libro de Artista Ciudad de Móstoles 2017
 Zine Aquarius
 Zine NAPOLEON Zine
 Against War
 Zine Pamplín-Art-E
Crónicas
 El gato fascista y la liebre democrática
 Amor zooflagelado
 El potorro chino
 Montar en cólera
 Más duele antes que después
 Inquisidor general
 A votar a Barcelona
 Tiforo y Viagroro
 El señor de un solo huevo
 En el vientre materno
 Pepino “el Breve”
 Ezpaña fascisnante
 Un 155 ¡Por el culo te la hinco !
 Carta
 Todos los tíos machotes no son mas que zamarros
 El Masón
 Tren de ida y vuelta
 Mi beso en el Bicho Araña Labiada
 Huesos de santo
 Mi amigo Pancho
 Canción del viejo cansado
 El mancebo que quiere morir gordo y sin dientes
 Me agarro a un clavo ardiente
 “Tinto de verano”
 La Mosca de Woody Guthrie
Libros
 Exposición III Premio Libro de Artista Ciudad de Móstoles 2017
 Guapalupe
Poesía
 El barrendero espermateca
 No tenía ni idea de que estaba casada con un maricón
 Clones de cabeza loca
 Como un pimpollo
 Con Jesús el Pobre y Jesús el Rico
 El cinturón de castidad
 El Desarrollo de una Berza en el Forum Evolución
 El miau del meloncillo
 El el Monte de Venus
 Hazme una tortilla
 Las cucarachas
 El exilado
 Polvo en Black Friday
 El vals de las olas
 Luz de lujuria en la noche
 Hoy es domingo
 Encima de la tumba
 Tortilleras
 Mi momotombo sigue expulsando lava
 Gordy
 De los cerdos el cielo
 Trompetas de Jericó
 Tanka Tanka Cinco
 Pico de montaña
 Cruzada desambigua
 Milagro en la cuadra
 Agua ¿Qué agua ?
 El montador de PVC
 Insula Barataria
 ¡Ay¡ ¡Ay¡ ¡Ay¡
 El Ogro Golón
 El rebuzno del 155
 Daniel el milagroso
 Milagro de Paula
 A mi burro
 Thartac
 En un Castillo Monasterio
 Una ballena en el río Vena
 En el sexshop hay dos culos
 Castigo del sacristán
 Así se va a quedar PusDemon
 Mar adentro
 Chocho
 El Pollino enamorado de una Mora
 Horizontes perdidos : Shangrila
 Romance de Fantagor
 El Repollo y la Repolla
 A Taquines
 Acertijo
 Romance de seductor amor
 Amor estilo perro
 Chincha Raviña
 A la patria torera
 Cuando beso, cuando canto
 El bandido que amo
 Martinito
 El banquete de democracia
 Con mi padre me vine a votar a misa
 Giñe tú ya
 Quedan pocas horas para salvar a los gorilas - Rajoyanos, Puigdemonteses
Revistas
 Letras de Parnaso - no 62
 Alfred Asís - Homenaje a Poli Délano
 Pluma y tintero - no 44
 Revista Ojos no 68
 GlobalMag - October 2017
 Tip of the Knife, Issue 28
 Lyre Magazine no 8
 Letras de Parnaso - no 61
Autres espaces
Ces auteurs ont bien voulu animer des espaces plus proches de leurs préoccupations que le sommaire de la RAL,M toujours un peu généraliste. Ces espaces constituent du même coup le coeur de la revue et leurs projets respectifs nous rapprochent nettement d'une revue qui serait pleinement assumée.
Semaines de la RALM >>

Espace de Stéphane Tomasso >>

Espace de Santiago MONTOBBIO >>

Rolando REVAGLIATTI >>

Lettres vagabondes de Benoît PIVERT >>

Espace d’Andy VÉROL >>

Autres auteurs
Pour adresser vos contributions (Comité de lecture)

- Poésie - Abdelkader KHALEF >>
- Poésie - Andrea GENOVESE >>
- Poésie - Claire Hurrimbarte >>
- Poésie - Rolain DELINOIS >>
- Poésie - Roland NADAUS >>
- Roman, nouvelle - Francis DENIS >>
- Roman, nouvelle - Patricia LARANCO >>

 

 

 

« Pour respecter l'idiosyncrasie de chacun... » André Gide - Paludes.

2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -