Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Les continents
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 5 octobre 2014.

oOo

 Dans la constance de l’écume qui s’échoue sur la grève, qui se dissout dans le sable, dans la récurrence des vents d’origine plurielle, dans la permanence de ce tableau que forment le lever et le coucher du disque, matérialisés par des couleurs qui ne sont jamais les mêmes, dans l’érosion invisible des monts qui devient, finalement, visible avec le temps et le regard, à travers l’espace vacant entre les immenses gouttes de pluie qui tombent à verse, créant une sorte de bruit métallique de par l’impact de l’eau avec l’asphalte, les deux histoires avancent, sans savoir, encore, qu’elles vont se télescoper.
 Dans l’espace, en haut, au loin, différentes parties de la station se disjoignent. Ou s’emboîtent. Dans le plus grand silence. En bas, pendant ce temps, les deux individus ne sont pas encore en interaction, leur identité civile, seule, marquant l’espace-temps, une identité somme toute superficielle.
 Nom ?
 Prénom ?
 Date de naissance ?
 Profession ?
 Adresse ? Oui, l’animal a besoin d’un repaire.
 - Monsieur X
 - Madame Y.
 Lorsque les regards se croisent, comme frontalement, c’est une partie de l’interaction, déjà, qui se joue. Le logos prend le relais, suivi par le rapprochement tactile, oui, suivi par la gestuelle qui met en accord les épidermes. Tactus ou tactile …
 La géographie des peaux, alors, déploie ses véritables données, des données toutes personnelles. Les histoires étendues s’entremêlent, la source jaillit à la surface. Découverte mutuelle des curriculum vitae. Les gestes se multiplient, créant certains réflexes qui deviennent habitudes. Rien n’est exhaustif. Les données personnelles ne cessent de se déverser, provoquant l’étonnement, l’assentiment, la quiétude … la séduction …
 Tout est grand, oui, et tout s’étire …
 De tous côtés, la dimension panoramique s’étend. Et elle n’a pas de limite.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -