Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
La chanson-fleuve (Le marin de Paris)
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 19 février 2017.

oOo

à Monique Morellià Lino Léonardi

 

Sur ton chemin de croix ton Amante gothique

Agenouille les gueux dans ses siècles de fer

Et pendant que des christs dépavent les enfers

Madame de Paris te souffle des cantiques

 

Rutebeuf rudement note et chante le

Dit De tes ribauds de Grève aux neiges engourdis

 

Les piafs de la Cité picorent sur ta couche

Les miettes de nos nuits depuis Quatre-vingt-neuf

Alors que je te lime en douce des ponts-neufs

Tes amoureux d’un jour gobent tes bateaux-mouches

 

Restif sur ton pont Rouge entête éperdument

Les passantes de nuit en peine d’un amant

 

Qui voit la Seine voit ma peine

Si pauvre suis-je de saison

Est-ce ma peine est-ce la Seine

Qui s’échine dans ma chanson

 

On ne partage pas la peine

Otez-vous gens de mon malheur

Je vois des serpents sous vos fleurs

Passez passez comme la Seine

 

Otez-vous gens de mon malheur

 

Je ne raffole pas des contes de bonniches

Mais les doux tourmenteurs m’ont mis les escarpins

Et las de la prison vernie de saint Crépin

Pour me défatiguer je chausse tes péniches

 

Monsieur de Saint-Aubin te crayonne en marchant

Au lever de l’aurore ou au soleil couchant

 

À la bonne saison quand les boulevardières

Les muses les catins t’apportent leurs ballots

De linge et de chiffons je suis le matelot

De ton bateau-lavoir ma vieille lavandière

 

La viole et le rebec agrippent les badauds

Tabarin et Mondor enchantent tes tréteaux

 

Qui voit la Seine voit ma haine

Si hargneux suis-je de saison

Est-ce ma haine est-ce la Seine

Qui s’acharne dans ma chanson

 

On ne partage pas la haine

Otez-vous gens de mon malheur

J’entends des rires sous vos pleurs

Passez passez comme la Seine

 

Otez-vous gens de mon malheur

 

Les pâles bâtisseurs te mènent la vie dure

Dis entendrai-je encor sur tes quais besogneux

La vineuse romance et tes noirs tafouilleux

Crier à la merveille entre deux monts d’ordure

 

Sur le pont Mirabeau Guillaume un livre ancien

Sous le bras souvent flâne avec un musicien

 

Ta galère fantôme à la dérive lance

Ses amarres de soie aux gosses morfondus

Que le cancan chicard fort des becs de gaz du

Bal Mabille passe et repasse sous silence

 

La barque de Courbet sous le feuillage attend

Les filles de tes bords jusqu’à la fin des temps

 

Qui voit la Seine voit ma veine

Si vivant suis-je de saison

Est-ce ma veine est-ce la Seine

Qui roucoule dans ma chanson

 

On ne partage pas la veine

Otez-vous gens de mon bonheur

Sonnez-en mot à vos sonneurs

Passez passez comme la Seine

 

Otez-vous gens de mon bonheur

 

Que sainte Geneviève épargne tes entrailles

Tes gavroches jetés aux sanglants chamaillis

De l’Histoire et qu’Eiffel leur montre du pays

Il a plus d’une tour dans son sac à ferraille

 

L’orgue des amoureux moud entre deux sergots

Sur le quai de Béthune un roman de Carco

 

Tu mouilles le pavé comme une fille en crue

Tes dolents rivoyeurs troussent ton beau rafiot

Infatigablement la Folle de Chaillot

S’accoste d’égoutiers et de chanteurs des rues

 

Léo se désemmôme à la longue de toi

Mais ses pick-up têtus te chantent sur les toits

 

Qui boit la Seine boit ma Seine

Si sombre suis-je de saison

Le Havre est au bout de mes peines

Le large au bout de ma chanson

 

On ne partage pas la Seine

Otez-vous gens de ma douleur

Adieu adieu le quai aux Fleurs

Je passe passe avec ma Seine

 

Otez-vous gens de ma douleur

 

Je ne partage pas ma peine

Suis-je ou ne suis-je de saison

Je ne partage pas ma haine

Passez passez dans ma chanson

 

Je ne partage pas ma veine

Suis-je ou ne suis-je de saison

Je ne partage pas ma Seine

Otez-vous gens de ma chanson

 

Otez-vous gens de ma chanson

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS. - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457