Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Quelques souvenirs de lectures
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 20 décembre 2014.

oOo

-Quelques souvenirs de lecture :

-la crotte de nez de Bloom sur un rocher à Sandymount.

-le sourire du chat sans son chat devenu son sourire et peut—être celui de la chatte d’Alice.

-la pomme de sa sœur sur le dos de Grégoire.

-le mouchoir d’Aramis celui de Desdémone.

-le bec de lièvre de Nessim avec son fouet.

-la jarretière de la sœur jumelle d’Ulrich.

-le mur de monsieur Teste en majuscules.

-le haha péremptoire de Bosse de nage.

-le noli me tangere du frère de Valens parce que le fil s’interrompra aux arbres comme lorsqu’on court avec le cerf-volant sous les poteaux du télégraphe.

-l’allez y voir vous-même Montévidéen.

-l’épis de maïs que Faulkner introduit dans son écriture (ou héroïne).

-le H juste au milieu du livre de Hugo « les travailleurs de la mer »

-le Holmes nous a à l’œil de Septimus et sa défenestration.

-le Gant de femme aussi… qui légende une photographie dans la Nadja d’André Breton et bien sûr surtout : aussi et ses trois points de suspension.

- et dans Nadja encore : qui vive ? Est-ce moi seul ? Est-ce moi-même ?

- la lèvre le bout de bois et l’oiseau le rapport de la lèvre au bout de bois au chat et à l’oiseau pendus la bouche de Léna la lèvre déviée dans Cosmos.

-et toujours dans Cosmos berg de berg dans le berg.

-le haha incrédule de Bosse de nage.

-le doublon d’or sur le mât du Péquod et le livre en entier disant à son lecteur call me Ishmael.

-la mâchoire, la chambre maman de Jacob.

-la casquette de Charles et son charivari décrits par un élève

aussitôt disparu.

-le haha déductif de Bosse de nage.

-l’oie et les caoutchoucs des morts de Dubliners.

-un panier et un géranium d’Émilie Dickinson.

-le Ida était plus vieille d’autant exactement Ida oui Ida oui Ida de Gertrude Stein.

-et surtout le : ils s’étaient pointés pour boire du gin pas du thé suivi de : bon pas besoin mais ça y était. Exactitude narrative jusqu’au bout de Gertrude Stein.

-Je cite d’Arno Schmidt : Donc dans la jungle blanche de ses membres ; des mots lapaient dans les fentes chaudes etc.…

-et bien sûr Paysage lacustre en entier et sa Pocahontas de prose aiguisée en mante religieuse.

-le haha à la baille de Bosse de nage.

Et je rappelle ici que j’ai bien spécifié quelques dans l’incipit

à donc etcetera…

 

Aucune citation

 

Lecteur

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -