Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Ballets aériens
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 9 janvier 2007.

oOo

Son sarcophage et elle, au fond, se sentant vivre.

 

Exister là ? Depuis longtemps ? Sa mémoire immédiate ne lui permettait pas de le savoir. Accrochée à une herbe aquatique, elle prit conscience de sa récente vie.

 

Elle réunit toute son énergie pour se mouvoir. Mais, sa substance s’en trouva empêchée.

 

La tête vide, les membres emprisonnés. Comment accepter cet état léthargique ? Comment supporter cette étroitesse non désirée ? Par quel terrible jugement avait-elle été condamnée à ce purgatoire ? Qu’est-ce qui la retenait ainsi prisonnière ?

 

Des sons étouffés l’enveloppaient. A certains moments, de fortes pressions s’exerçaient sur son enveloppe carcérale. Au-delà, que se passait-il ? Était-ce les flots tumultueux de la vie qui la pressaient ? Ou était-ce l’approche de prédateurs affamés ? Lors de ces funèbres évocations, son esprit se glaçait et elle plongeait dans une torpeur abyssale. Qu’avait-elle à espérer de cet état larvaire ? Qui résumait son espace existentiel à une fatale immobilité ? A une désespérante solitude ? A un nombrilisme forcé ?

 

En elle, une petite lueur grandissait chaque jour , une mutation se produisait. Maintenant, de longs moments d’éveil succédaient aux instants de sommeil. Sa détermination à vivre dépassait l’attente craintive de l’anéantissement.

 

De l’au-delà, des sons assourdis se précisaient. Certains lui paraissaient un refrain familier. Les pressions extérieures ressemblaient à des massages rythmés. Ses angoisses atténuées, elle goûtait à l’espoir de vivre.

 

Une lente évolution s’était amorcée. Mais, où cela la mènerait-il ? Ses sens éveillés ne pouvaient satisfaire son imagination étriquée par ce huis-clos. Elle se découvrait un allié : le temps. Il oeuvrait pour, depuis le premier instant de son existence, bien avant celui de l’apparition de sa conscience. Il l’entraînait à grand pas vers une métamorphose qu’elle ne soupçonnait. guère

 

Le grand jour arriva. Forçant sur les parois devenues exiguës, elle s’aperçut que celles-ci cédaient. Alors, elle réunit son énergie pour s’extraire du carcan. Attirée par un rais lumineux, se propulsa vers la surface de l’eau. Là, elle fit son entrée dans le monde.

 

Un battement et elle découvrit le plaisir infini de se mouvoir. Jusqu’au crépuscule, se saoula en ballets aériens. Si elle avait pu s’époumoner en un gigantesque feu d’artifice sonore, elle l’aurait fait. Dans un discret bruissement d’ailes la libellule découvrit la gigantesque mare qui s’offrait à elle.

 

Moralité : Métamorphosez-vous. Goûtez l’inattendu.

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -