Site de Patrick Cintas - Personnages
des jours à l'Héméron
patrick cintas
Version pdf du site Des jours à l'Héméron
pages 1 et 2 -  [>>télécharger]
page 3
Zone de N3*
travaux d'approche**
Questions d'instances
du texte
page 1 [>>Le Grand Voyage de Télévision (questions de contenu)]   page 2 [>>Le chantier in progress (questions de forme)]   [>>Contact]   [>>LIRE]   [>>NEWS]
[>>eMail Patrick Cintas]
LES EBOOKS de P. Cintas SONT GRATUITS !
Il suffit d'en adresser la demande à Patrick Cintas. Les ebooks, ça sert à quelque chose... à communiquer et à... travailler le texte.
NEWS
[>>Rubrique dédíée dans la RALM...] // lien externe
work in progress
* roman en cours après N1 et N2. Voir [>>CATALOGUE]
** « Travaux d'approche » - titre emprunté à Michel Butor...

 

Zone 1
Zone 2
Des pays que traversa Télévision
et de l'Amérique
PARADIS


ICI
 



ENFER

N1, N2 et N3 - instruments du voyage
et courbure du temps.

Vous pouvez aussi jouer aux :

Voir aussi les [fugues]

NURDAKJ
Tapis utilisé dans N2, roman
Es incomprensible que un individuo que haya estudiado profundamente la sociedad actual no sea comunista.
Es incomprensible que un individuo que haya estudiado profundamente el comunismo, no sea anarquista.
Vicente Huidobro

Autrement dit, si tu étudies, tu deviens anarchiste, même si tu ne pratiques pas, même si tu vis aux antipodes de ta pensée profonde. Alors joue avec moi !
Capolar, vendeur

PAYS ET LIEU

Qui dit pays dit nation et donc politique. Et les lieux situés sur cette surface agitée de recherches chasseresses (privilèges et pistons hérités de Clovis), s'il leur arrive d'appartenir à l'esprit libre, n'en demeurent pas moins bornés par les préceptes religieux, juridiques, moraux et autres coups de couteau dans le dos. On n'échappe pas à l'œuvre de la nature humaine. Aussi, chaque fois que l'on sort, il faut voter. Et encore heureux si la demande ne s'accompagne pas de coups et blessures ! Mais en principe, on ne choisit pas sa résidence. Tout au plus pouvons-nous voyager et éventuellement prendre du bon temps dans l'espoir de pallier les douleurs et les menaces. Mais si le voyage n'est pas un choix, change la donne !... Et pas dans le bonheur d'Ulysse, malgré les sirènes de l'argent et du cul. Dans l'ivresse, oui, quelquefois. Et souvent dans l'angoisse. Car si tous les hommes se ressemblent, leurs existences offrent à l'œil nu du poète des contrastes tantôt vivifiants, tantôt dangereux au point que les oppositions ont tendance à s'élever plus vite que la raison sur l'échelle de la victoire.

NURDAKJ

Ce tapis, communément tissé, a quelque chose à voir avec le Grand Voyage de Télévision.

L'utopie est socialiste. Il n'y en a pas d'autres. On lui oppose toujours l'objectivité et la dystopie. Les uns se sentent objectifs aussi bien en empruntant les voies du libéralisme que les sentiers du fascisme. Les autres, sur le chemin inverse, croissent dans les dystopies à valeur marchande. Ce qui est sûr, c'est que nous partons tous du même point de rencontre où les vertus du capitalisme font la preuve de leur efficacité : royaumes, républiques, califats, duchés et tout ce qu'on voudra d'institutionnalisé se posent comme des oiseaux de mauvais augure sur la branche phallique sortie tout droit du ventre du socialisme. Bien sûr, il est toujours possible de fermer les yeux et de marcher droit devant soi, suivant les autres, ceux qu'on reconnaît pour sien. Et de temps en temps, ou trop souvent, on s'arrête pour regarder à l'intérieur de soi et rêver un peu à des jours meilleurs. Mais le plus souvent, ça arrive comme le cheveu dans la soupe et il faut alors cracher au bassinet comme les autres. En nurds, bien entendu, monnaie locale...

 

 Premiers pas - N
entre l'Islam et la Chrétienté, l'Andalousie - terrain de jeu
troubadour, trouvère et indalo
poésie devient roman (voir onglet [HISTOIRES] "BA Boxon")
en librairie  Le destin de l'homme

LA RIVIERE NOIRE

Cette partie du Grand Voyage de Télévision étant achevée, le lecteur en rencontrera les avatars dans le [CATALOGUE] même.

Voir onglet [HISTOIRES] "BA Boxon" pour la prémisse. Cet ensemble de 10 romans et 3 livres de poésie n'est pas le fruit d'un choix délibéré (au fond de soi) ni d'une prière adressée à de hautes sommités. Voir en [NOTES] la précision de ma pensée à ce sujet. La poésie dont il est question ici est affectée par la nécessaire activité sociale de la narration. Elle ne manque pas de laisser la place à la nouvelle comme « laboratoire » du roman. Toute l'écriture subit ainsi de plein fouet les influences venues en même temps de l'Arabie et de l'Occident. Voir onglet [SCHEMAS].

L'INDALO

Comprendre l'Indalo comme la figure résultant de la fréquentation du troubadour et du trouvère, signe qui s'impose comme celui d'une immigration qui est la mienne.


L'indalo, el muñequillo, est une peinture rupestre rencontrée dans la grotte de Los Letreros de Velez Blanco. Il est aussi le symbole de la province d'Almería dont je suis originaire. J'en ai d'ailleurs rapproché le dessin du tableau de Picasso qui a donné son nom à la maison d'édition Le chasseur abstrait.

Afrique

LES CHANTS

L'Arabie (dont l'Islam) est arrivée par l'Afrique avec toute sa science, sa philosophie grecque et ses poétiques. Cette culture judéo-arabe a transformé notre monde. Peu importe ce qu'il en reste en géographie, ni même en histoire. Comment voulez-vous que le poète approche les profondeurs s'il ne vient pas de la surface et s'il n'y retourne pas ? C'est tout le sens de l'onglet [ECRITURES].

Espagne

L'ANARCHIE

C'est l'Espagne de l'Andalousie dont l'esthétique a marqué à jamais ce pays, même dans ses particularités nationales. Étant originaire de la province d'Almería et ayant passé plus de 15 ans de mon existence près de Mojácar, j'ai fréquenté cet Indalo qui sauva Conan le Barbare. Les uns et les autres s'en servent pour lui donner le sens qui leur agrée. À mon tour, je me l'approprie. Je l'ai choisi comme personnage ballotté entre la figure du troubadour et l'image du trouvère. Si Stéphane Mallarmé a bel et bien réussi à devenir un véritable troubadour (en restaurant le trobar clus qui manquait à la poésie française), le trouvère demeure l'idéal hexagonal. Ayant posé un pied de chaque côté des Pyrénées, prenant soin toutefois de ne pas aller plus loin au Nord, mes couilles ancestrales se partagent le panorama sans loucher, ce qui relève d'un certain sens de l'exploit. L'Indalo, avec son arc sans flèche, n'hésite pas un seul instant à choisir son camp, mais il est assez expérimenté en matière de société pour garder un œil sur tout ce qui bouge. Notamment, le principe d'une acratie, examiné en fonction des idées de démo et d'aristocratie, a valeur de semence, ce qui suppose des érections et des fréquentations suggestives.

INDALOCONCEPTISME

Indalisme et conceptisme ayant déjà pris un sens, historique qui plus est, je suis tenté de forger un nom capable d'intituler mon manifeste au monde ; mais je n'ai pas la coupe aux lèvres. Encore heureux si je réussis, avant d'y passer, à comprendre un tant soit peu les raisons de tout ce qui me fait de l'effet !... Mais ce personnage testique coincé entre deux aspirations collectives et qui ne s'exprime jamais sans prendre soin de bien remplir ses lexèmes de tout ce qui se trouve à sa portée, m'inspire sinon des théories, du moins quelques idées à mettre en page.


Voir onglet [ECRITURES].
Objectisme, sujettisme, verbisme, nomisme... ça grouille de classes lexicales !... faute de mettre en parallèle le personnage et son écriture ; temps et lieux tirent trop le texte vers le bas pour qu'on ajoute de l'exotisme à cette pitoyable liste de phénomènes secondaires et... attendus.
OC

IGITUR

OC, pour Occident et non pas pour Occitanie dont les territoires pyrénéens ont reçu les influences de l'Afrique. Don Quichotte qui, pour raison d'apocryphe, n'alla pas à Zaragosse, et après avoir vécu ce que l'on sait à Barcelone, mourut à peu près comme l'enfant de la [seconde fugue]. C'est dans cet interstice qu'il entreprit un voyage en France, accompagné de son Sancho Panza et même suivi en douce par ce bon vieux Ginés de Pasamonte. À peine entré dans Hypocrinde, il rencontra un Roger Russel en fuite éperdue. On peut lire tout ça dans le Voyage en France qui est en chantier dans la [RALM]. Mais la mort du Manchego ne m'appartenant pas, j'en ai laissé la charge à Roger. On peut dire que tout ce Voyage en France est de sa main. Certes, ce chantier est loin d'être terminé, mais le lien ci-dessus en donnera une idée plus que précise. Voici ce que je peux en dire aujourd'hui :

 

 

 2e Trilogie - NN
voyage en France avec don Quichotte et chute de Roger Russel dans l'eau
roman devient essai
in progress dans la RALM  L'origine du monde

WADI ET ROGER

Voir l'onglet [PERSONNAGES] pour la conception du personnage. S'agit-il d'une rencontre ou du même personnage ? Il faudra toujours se poser la question.

COSMOVISIÓN
weltanschauung

La rivière Noire est une tentative de littérature. Certes, ce qu'il en reste (10 romans et 3 livres de poésie) ne rend pas compte de l'ampleur des travaux qui m'ont occupé pendant de longues années. Mais ce n'est que de la littérature. Elle tendait à l'invention, mais à la place de la nouveauté, c'est au mieux une anthologie qui pourrait servir de spectacle, des fois qu'il ait quelque importance pour les autres.

LA LANGUE

Il y a une autre langue au fond de soi ; c'est celle-là qu'il faut parler, quitte à paraître improbablement écrivain. Mais au lieu de travailler le corps des langues, à même les mots et leurs rencontres, c'est la narration qui sert de vocabulaire, de syntaxe et de tout ce qui fait qu'une langue est une langue et non pas un patois comme le sont les langues nationales, « celles qu'on tire tous ensemble » en différents mais semblables territoires de l'être. Une langue pénis ou clitoris, comme on voudra. Anale, vaginale, cérébrale... Homosexuelle, fétichiste, sadique, etc. Une langue sexe. Voilà l'organe primordial, celui où tout commence et que le cerveau entreprend d'imiter, produisant aussi bien les excursions en banlieue que le Grand Voyage de Télévision. Le plaisir comme esthétique aux antipodes de l'amour et de ses ficelles morales.

OBJETS

Disons encore que dans la composition, il n'y a pas que des objets (nouvelles, romans, poèmes, etc.). Il en faut, pour l'instant. En attendant de trouver la pierre de touche. Et tout ce qui n'est pas objet ici m'en rapproche. On est bien loin de la littérature, même si ici ou là... mais tel est le jeu : pratiquer l'objet pour le faire parler autrement.

Consulter [ACTOR] dans la RALM...

Voyage en France

Le Voyage en France est toute autre chose. Ici, pas de littérature. La parodie et la critique prennent le pas sur les préoccupations esthétiques. Mais il ne s'agit pas non plus de sombrer dans le moralisme cher aux trouvères de service. Les pays traversés n'ont plus le caractère culturel des précédents. On s'intéresse plutôt à l'universalité de leur nature profonde, sociale comme politique. La psychologie est laissée aux psychologues dont c'est le métier, considérant que les questions sociales et politiques forment le lit des conversations courantes et des spectacles télévisés de l'information. Romans, récits, nouvelles, poèmes même. Essais et surtout articles de Presse décrochés de leurs journaux quotidiens.

C'est dans cette France revisitée que prend forme le rêve de l'Amérique. C'est un chant mineur. Mon Critiloquichotte s'y prend les pieds comme avec le tapis.

Cannibales

Naufrage ou Colonisation ? La mer n'est plus ce qu'elle était. L'imagination bourgeoise conçoit des cannibales d'un nouveau genre et le peuple suit, consommateur de rêve. Comme le dit Shantí, le moteur n'est plus à l'extérieur, mais dedans, nourri par des hommes en sueur. Le Grand Voyage de Télévision s'achève sur une île. Débarquement ou naufrage, tout est dit dans le texte. L'athanor est en fusion. Il plongera tout cru dans ce métal. Et sa colère n'y changera rien. Il a atteint les limites de l'existence. Il n'a pas, comme la plupart, évité d'y penser pour s'adonner à l'ivresse des technologies. Tout est exactement comme il l'a pensé toute sa vie. Mais ce n'est pas un ouvrage. Rien qui ressemble à un palais. Il n'entre pas dans son antre, ni en enfer d'ailleurs. La mort s'associe à l'humain pour interdire la traversée. Il tourne en rond. Cette île n'est que le fruit de son imagination. Il l'invente, à défaut d'avoir trouvé une véritable poétique ou au moins une écriture, voire un personnage de fable ou de chronique. Au bord de la fusion, il retourne en enfance, « se souvient que c'est lui », redevient l'enfant mort « par lui-même », mais cette fois le futur n'apparaît pas dans l'interstice. La douleur appelle le néant.

l'Amérique

Le Grand Voyage de Télévision est terminé. Il n'y a rien entre lui et la fusion, pas de futur, pas de brèche pour apercevoir la possibilité de reprendre la route, la mer, l'espace. Télévision cuit et il est mangé, à même le métal. Fin tragique de l'homme qui a tout fait pour se distinguer du reste des hommes sans toutefois les perdre de vue. C'est ici que j'interviens, moi, Patrick Cintas. Et ici seulement. Je suis cannibale. Je cuis ma nourriture humaine dans le métal en fusion. Je partage même. Alors j'entrouvre les paupières de ma proie. Et je souffle dans cette fissure d'homme en proie aux limites qu'il partage avec tous les autres. Toujours ce whatif sauveur des narrations haletantes. Et si... ajoute toujours le romancier. Exactement ce qu'il ne faut pas faire. Pile ce qui tue le roman, l'enferme dans la raison et la rhétorique. Car «la Poesía es un desafío a la Razón ». Mais peu importe. Il faut retourner au chant mineur (voir onglet [ECRITURES]) sous peine de finir dans la propre imagination de mon personnage. Ainsi, Roger Russel revient en France, ce qui est parfaitement impossible, je le sais. Mais il revient. D'ailleurs, actuellement, au moment où je vous parle, il est en France. J'en suis là. Écrivant. Rompant la linéarité. Tentant d'installer la courbure sans fin chère aux grands inventeurs. Palliatif de l'échec probable. Il rencontre don Quichotte au cours d'une fuite. Il fuit car il n'a aucune envie de se suicider ni d'entreprendre un voyage. On peut lire ça dans la RALM, car le chantier (le chant y est) est encore en travaux. Et j'espère qu'il le restera jusqu'à ma propre fin, laquelle ne peut être que banale. Voir la [page 2] pour s'orienter.

ABSURDE ET COMPLEXITÉ

Trop facile de considérer que l'existence est absurde. Elle est si complexe que nous avons du mal à l'imaginer. Il n'y a pas d'autres tours de force. Et du coup l'ouvrage n'est plus un objet (d'admiration, de considération, de haine...). Il n'entre pas dans un encadrement et s'entête à demeurer « inaccrochable ».

 3e Trilogie - Le GORille URinant
in progress dans la RALM
  Histoire du cerveau
digestion cannibalique (ayant échappé aux requins)
essai de narration (invention - (voir onglets [HISTOIRES] et [ECRITURES]))

LE MÉTAL

L'illustration ci-dessous parle d'elle-même. Roger Russel, comme le loup-garou, se transforme sous l'effet de l'émotion et dans la lumière jetée sur le monde par un astre ou un autre. Ici, c'est la fusion des usines de la pensée et du comportement. Ce Métal est symbolique. Rien à voir avec les fanfreluches musicales et vestimentaires qu'on étale sur le seuil des nouvelles églises du profit. On peut y voir l'Industrie, selon le schéma en usage au pied de l'onglet [HISTOIRES]. Une industrie en proie aux démons de la sécurité et de la conquête. Ce monde change le duvet de Roger Russel en fourrure sauvage. Ce n'est pas le roi Kong qui se contente de s'amouracher et qui en paie les conséquences dès lors qu'il affecte les équilibres mentaux et collectifs. Gor Ur est en colère, voilà tout. Le cannibalisme l'exaspère. Ça ne se soigne pas !

L'URINE

Mais que peut un gorille contre le Métal ? À part se roussir le poil. En voilà un pays !

Voir le [no 85 de la RALM] pour la question de l'aspect réel de Gor Ur.

L'Urine est-elle le remède ? Redevenu lui-même devant l'athanor indigène, Roger débande, ce qui ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Il fait pipi... C'est aussi la question de l'invention qui est soulevée ici. L'histoire s'achève avec son œuvre. Certes, le tour a été fait. On pourrait même dire que la route est bouclée. Vite une solution ! Mais au lieu de peaufiner en vitesse une anthologie digne de marquer la mémoire des hommes et d'en proposer sagement la teneur aux tenants de l'édition nationale, Roger fait pipi, ce qui n'éteindra pas le feu éternel de la mort ni n'aura d'influence notable sur le bouillon cannibale. Nul n'habite en son propre pays. Et voici le voyageur, pensant une seconde avant d'être mangé Pipi de chat !

© 2017 patrick cintas
[>>eMail Patrick Cintas]
LES EBOOKS de P. Cintas SONT GRATUITS !
Il suffit d'en adresser la demande à Patrick Cintas. Les ebooks, ça sert à quelque chose... à communiquer et à... travailler le texte.
NEWS
[>>Rubrique dédíée dans la RALM...] // lien externe
work in progress
Questions d'instances du texte - Pays
page 3
p.1 [>>Le Grand Voyage de Télévision (questions de contenu)]   p.2 [>>Le chantier in progress (questions de forme)]   [>>Contact]   [>>LIRE]   [>>NEWS]

 

aux convaincus, aux sceptiques, aux salauds, aux pédants
et à tous ceux qui ne pensent pas littérature
ou, quand ils y pensent, n'agitent que la langue nationale,
celle qu'on tire tous ensemble.