[Contact]

auteur : Patrick Cintas

L'année 2015 sera désormais la date de clôture (mais pas d'achèvement) du Grand Voyage de Télévision, personnage protéiforme qui sert de fil d'Ariane à une aventure toute artistique et aussi peu littéraire que possible. Ce sera aussi le début d'une aventure éditoriale jusque-là limitée aux pages de la RALM, douze ans de travaux qui vont s'augmenter de quelques années encore puisque les derniers coups de brosse ne sont pas donnés à la toile. Voici donc le passage de l'édition en ligne à l'édition en livre. Une première pour moi puisque j'ai peu publié en papier, livrant toujours des brouillons numériques en libre lecture.

Pour l'heure (je dis bien), quatre séries sont au programme. Trois d'entre elles sont en cours de publication, l'autre étant encore en travaux dans les réseaux, notamment dans la RALM, revue bien connue, et dans MCM, un petit blog satirique limité aux potins locaux d'un fin fond(s) de province.

Ce catalogue d'auteur suit le chemin suivant :

l'œuvre en fusion : La rivière Noire
travail anthologique : Le gué de la Noire
prégnance du réel : Le voyage en France
joies de l'échec : N et les caNNibales

joies diverses : Synoptique du Voyage et work in progress
 La rivière Noire

Chez le chasseur abstrait
+ de 6000 pages - 10 volumes
édition 2016


l'œuvre en fusion

Cet ensemble à la fois romanesque et poétique propose une dizaine de compositions. Tant en poésie qu'en matière de romans, même si l'unité de base demeure reconnaissable, qu'on n'y cherche pas du romanesque ni du chant, pas même de l'engagement démonstratif. La modernité littéraire française est née dans les os d'Edgar Poe et non seulement elle y demeurera encore longtemps, mais rien de moderne ne sortira d'une autre source. J'ai rencontré l'écriture chez Ernest Hemingway et chez André Breton et tiens Finnegans Wake et les Cantos d'Ezra Pound pour les deux grands textes du XXe siècle à mon avis toujours vivant et pas prêt de s'achever.

Romans ou histoires : « Le réalisme de Patrick Cintas tient sans doute aux histoires qu'il se plaît à raconter. »

Personnages : Les personnages, en couple ou parfaitement seuls, s'affrontent pour trouver leur place dans le monde où ils sont nés ou que le voyage leur a imposé.

Lieux : À la maison, sur les terrains de guerre, ailleurs où l'on se sent heureux, toutes les histoires se déroulent dans ce sud méditerranéen que d'aucuns qualifient encore d'Andalousie. Afrique, Arabie, terre espagnole, c'est le voyage en Amérique qui se prépare dans les esprits. Mais rien n'est joué d'avance.

Style : Les personnages écrivent ou parlent. Chacun son style, ses intentions, ses échecs ou au contraire ses conquêtes. La narration balaie toute velléité de lyrisme ou de système de pensée. Ce n'est pas l'écriture qui change, c'est le récit, au rythme de ses conteurs plus ou moins sincères.

À la source, l'inspiration de chacun ; et au fond, les chemins et les détours de la parole prise pour assumer l'existence dont personne n'a voulu, mais que la mort et les conditions sociales enferment dans les limites d'un raisonnable à la fois suicidaire et jouissif.

Poésie : Essentiellement narrative, elle est le creuset de la réalité romanesque, au point de rencontre des apparences quotidiennes (chansons) et des rêves inexplicables (poèmes). Cela s'appelle encore, de nos jours, jouer avec le feu.

Loin de toute rhétorique et de toute leçon de morale, le texte de la Rivière Noire est un ouvrage d'esthétique. Après avoir tenté d'aller le plus loin possible sur le chemin tracé d'avance par le langage, le narrateur, comme le poète arabo-andalou (Wadi El Assouan), descend dans la rue pour se ressourcer. Ainsi, le texte affecte tour à tour des allures de mauvais genre et des aspects arrachés aux ombres, la poésie jouant le rôle d'intermédiaire entre ces deux états de l'écriture d'ordinaire antagonistes. Le projet littéraire est ici clair comme de l'eau de roche (pour qui sait boire) et le monde s'y retrouve peut-être... si la part de sincérité l'emporte vraiment sur les prétentions à la reconnaissance.

LIENS

 Si vous hésitez à acheter les livres (papier) ou si vous êtes un pro de l'édition, les manuscrits sont mis gracieusement à votre disposition [Contact]

 [CATALOGUE...]

 
 Le gué de la Noire

Nouvelle édition
à paraître bientôt
- suivre dans la
 [RALM]


le travail anthologique

Ce gué est une manière de traverser la Rivière Noire sans en emprunter les eaux forcément profondes et agités en surface. Une vingtaine de titres extraient des textes de base : romans (courts), théâtre, essais, poèmes. Les genres sont reconnaissables; on ne risque pas, comme en eaux profondes, de s'y perdre; car la Rivière Noire contient aussi des objets aussi familiers que ces histoires, ces mises en scène, ces explications et ces chansons. Certes, on n'aura pas connu le lit de ces eaux, mais de marcher sur les cailloux du gué, à l'abri des angoisses contractées au fil d'une lisibilité funambule (car celui qui lit le texte intégral de la Rivière Noire est un artiste), on se sera fait plus qu'une idée des contenus et l'aperçu des contenants est conçu pour autoriser la critique.

Ici, l'effort consiste à passer du projet anthologique initial à une structure synthétique si possible d'un nouveau genre...

L'invention du roman : Mon « réalisme » tient sans doute aux histoires que je me plais à raconter. Alors... le roman tient-il, lui, du choix qu'on inflige à ses textes ou de l'invention même d'une nouvelle manière de le composer ?

Aspects anthologiques : Ou plutôt... analectiques. La tentation est grande de détacher quelques exemples de ce qu'on sait faire en matière de littérature. Mais que vaut cette sorte d'aspiration à la reconaissance ? Sans doute pas grand-chose...

Effort de synthèse : Autre appétence, cette fois plus en rapport avec ce qui relève (peut-être) de la passion, de la recherche, du désir et d'un tas d'autres sens avoisinants. Mais l'originalité sauve-t-elle l'inventeur de sa faim ?

S'il ne m'est pas arrivé de trouver une bonne idée commerciale (je n'en ai pas cherché), je ne suis pas non plus tombé sur une découverte susceptible de faire de moi un inventeur. Faute de ceci, j'ai choisi d'en venir à un peu moins d'ambition littéraire et à un peu plus de... réalisme... D'où, ci-dessous, ce Voyage en France, retour d'un voyage en Amérique qui n'a pas eu lieu.

Mais je ne désespère pas, tout en voyageant sur la terre de France, de trouver quelque chose un de ces jours. Nuit.

Une édition numérique (et brouillonne) de ces petits livres a déjà vu le jour (anthologie). Elle est retournée à la nuit pour une révision complète et ne tardera pas à revoir la lumière... L'ensemble requiert un véritable travail de composition et ne souffre sans doute pas les approximations du recueil. À bientôt, donc, pour une nivola.

 
 Le voyage en France

in progress
voir la page dédiée
à ces travaux en cours
 [...]


prégnance du réel

Si le Grand Voyage de Télévision est terminé (mais pas achevé), son Voyage en France en est la dernière étape. Ici, le ton et jusqu'à la langue sont familiers. Le poète arabo-andalou est dans la rue, sa rue. Il écoute aux fenêtres, se nourrit du quotidien, fredonne avec les autres; car ce n'est pas dans les hautes sphères de l'inspiration qu'il se ressource; qui donc y trouverait de quoi nourrir ses passions pour l'existence? Du coup, le texte du Voyage en France prospère (¡eso espero!) sur les deux plans de l'activité textuelle de tous les jours : le Journal et le Roman, avec un chouya de poésie. L'aspect journalistique du voyage nourrit autant le roman que celui-ci s'abreuve de satires et de colères. On constatera que ce pur travail de promenade dans la rue (paseo callejero) est sur le point de trouver sa conclusion. Mais pour l'instant, aucune publication autre qu'en-ligne n'est à l'ordre du jour. 

Grosso modo, car ce chantier est en cours, il y a dans cet ensemble
...des romans :
Le « voyage en Amérique » ayant avorté pour cause d'erreur de navigation, il s'agit de raconter (toujours raconter) l'histoire d'un voyage en France. Cette tâche est dévolue à deux personnages : 

Le journaliste : Il ne s'embarrase pas de style. Les articles se suivent et augmentent la dimension de la réalité, son importance même, son influence sur le cours de l'existence. La publicité et la flatterie toujours dans le viseur d'un observateur à la fois désespéré et amusé.

L'artiste : Il profite de l'occasion qui lui est donnée de s'exprimer dans le roman pour laisser libre cours à son goût inné pour la fantaisie.

...de la poésie : Elle continue de jouer son rôle d'initiatrice du récit..

...et de l'essai : Parallèlement aux copies familières du journal, il s'agit ici de construire une pensée (ce qu'on pense de...). L'ensemble suivant, N et les caNNibales, en est en quelque sorte la défense et l'illustration.

Volumes à consulter sur le site expérimental ou dans la RALM :
La trilogie française est publiée chez [Le chasseur abstrait>>

Accès au site expérimental

L'ensemble ci-dessous fait partie du Voyage en France, mais il en est détaché, comme s'en éloigne le voyageur qui finalement n'ira pas aussi loin qu'il avait espéré en mettant les voiles...

 
 N et les caNNibales

en cours de publication
chez Le chasseur abstrait
version papier uniquement


joies de l'échec
Il fallut que Christophe Colomb partît avec des fous pour découvrir l'Amérique. André Breton - Manifeste 1924.

Ou... le Voyage en Amérique. Notre personnage, poète arabo-andalou, tente l'aventure vers ce qui n'est plus le Nouveau Monde. Comme tout le monde le sait, l'aventure s'arrête sur une île. Ses cannibales se chargent du reste.

La publication de cet ensemble a commencé en septembre 2015 avec la parution du premier N, suivie depuis, mensuellement, par celle des satellites, courts romans (une douzaine) et nouvelles (une centaine).

Trois romans : N : Sur le mode mineur. 

Histoires :  Dans N1, on assiste au parallèle entre une expérience scientifique (bidon) et une série télévisée fondée sur le jeu et la réalité. Dans N2, le même style de parallèle s'applique au tournage d'un film et à la réalité quotidienne. Celle-ci est empoisonnée par un principe constitutionnel : tout citoyen doit, un jour ou l'autre, interpréter un rôle dans le film. N3 raconte l'aventure de Wadi El Assouan et il n'y a plus qu'un N !

12 courts romans + 100 nouvelles : Les caNNibales :  

Personnages : Les personnages sont des cannibales, ceux-là même qui sont la cause de l'échec du voyage en Amérique. Le retour en France n'est pas raconté; il faudrait créer une cinquième série...

Sur le ton d'une narration réaliste, voire triviale, une cosmologie se construit sûrement, mettant en scène, comme au cinéma, des trilogies qui se superposent pour tenter de donner un sens à la vie même : apparences, rêve, réalité ; industrie, sécurité, conquête ; sciences, arts, philosophie ; le tout dans les limites imposées par la mort et la société. Un spectacle de toute beauté ! Peut-être l'Athènes d'Hölderlin, entre un Nord rongé au Droit et un Sud mangé de l'intérieur.

Il va de soi que cet ensemble est terminé. Sa publication intégrale (3 épais volumes) est retardée pour cause d'achèvement, d'une part, mais surtout parce que je tiens à l'aspect qu'un ensemble de livres forme sur l'étagère; la Rivière Noire présente dix gros volumes ; ils figurent les compositions qui structurent ce titre; ici, il me paraît nécessaire de figurer la composition de l'ensemble, noyau triple + satellites. Une publication en trois volumes n'aurait pas cet avantage. Mais à la fin, on a bien un volume de trois romans indépendants mais liés, un volume de courts romans à peine composé et un gros recueil de nouvelles sans véritable structure.

Quoi qu'il en soit, la publication de cet ensemble continue au rythme d'un volume par mois.

LIENS

 Si vous hésitez à acheter les livres (papier) ou si vous êtes un pro de l'édition, les manuscrits sont mis gracieusement à votre disposition [Contact]

 [CATALOGUE...]

 Synoptique

à suivre chaque semaine
dans les pages
de la RALM


joies diverses
<work in progress>
 

Rendez-vous
avec le travail
de Patrick Cintas

 

Revue d'Art et de Littérature, Musique
 [RALM...]

Site expérimental
 [TELEVISION...]

En librairie
chez Le chasseur abstrait
 [Catalogue...]

Commencer par installer un chantier dans les pages de cette bonne vieille revue en ligne. Elle a fait ses preuves.
Construire un site personnel... vraiment personnel. Deuxième étape du progrès vers la publication.
Confier ses travaux mûrement construits à un éditeur qui s'attache d'abord à accompagner l'œuvre pour en révéler le sens par le catalogue personnel de l'auteur.
 

 

Merci de votre visite

 
 

©2017patrickcintas