Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Affectivité nourrie de Cécilia AMBU
Navigation

A la recherche de ma propre identité, j’ai erré tant d’années dans la douleur : mon âme tourmentée cherche une issue où elle pourrait enfin exister pleinement. Grâce à la philosophie, mon cœur s’est emballé comme si je découvrais la vie pour la première fois : la philosophie m’a aidée à vivre, elle m’a aussi aidée à écrire. Ainsi, j’ai choisi l’Art dans tous ses états, même si le chemin est abrupt et semé d’embûches. Reste à espérer ! Cet Art si précieux, inaltérable, nous fera peut- être nous rejoindre dans le monde des vivants, dans cette belle réalité dont on m’a si souvent parlé : la souffrance me quitte et l’existence devient douce et tranquille. Peut- être que l’activité artistique est un anti- destin, cette force qui nous fait rejoindre l’indicible pour aller toujours plus loin en sublimant nos limites. L’imprévisible et la fantaisie, ces moteurs qui font que notre élan vital s’anime pour la première fois : le regard brille et l’on est plus jamais éteint.

- Cécilia Ambu nous a quittés
« A la recherche de ma propre identité, j’ai erré tant d’années dans la douleur : mon âme tourmentée cherche une issue où elle pourrait enfin exister  [...]

- Difficile d'imaginer une vie sans angoisses...
Difficile d’imaginer une vie sans angoisses surtout lorsque notre parcours existentiel n’a été que douleur et tristesse. Oui, mes racines les plus  [...]

- Le cimetierre Montparnasse
LE CIMETIERE MONTPARNASSE
Proche pourtant, tu l’es. A quelques mètres de ton corps, le mien gît, inerte. Toi, tu es là, bien vivant. Qui pourrait  [...]

- L'animal spirituel
L’ANIMAL SPIRITUEL
Il est extraordinaire de vivre à se laisser mourir. L’agonie de mon être intime est sûrement une forme d’inexistence. La mort  [...]

- La fée
LA FEE
La blancheur de ta peau me rappelle celle des cadavres. Je suis assise là, et j’attends. Quoi ? Je ne sais pas. Tes cheveux longs et roux  [...]


- Une déliquescence
UNE DELIQUESCENCE
L´existence devint incohérence. Le regard, porté sur l´extériorité, était telle une apparition multicolore, où des formes diverses  [...]

- Ma décadence
MA DECADENCE
Le corps s´était retourné, il avait regardé le monde. Petit à petit, son visage s´était incliné, il se couvrait d´un voile où la clarté du  [...]

- A l'agonie
A L’AGONIE
Aidez- moi à respirer Si vous le pouvez, mais non… vous ne le pouvez pas. Personne ne peut rien Laissez- moi en paix, laissez- moi  [...]

- Je suis perdue...
Je suis perdue dans l´espace.
La protection des murs s´anéantie, plus rien ne me tiens. Tout est vide autour de moi et j´aimerais m´agripper à  [...]

- à mon père
À mon père
Nos jours anciens furent douloureux Chaque pas était un pas de trop Partager la souffrance, est-ce possible ? Avec toi, sûrement. Je te  [...]

- Le lien brisé
LE LIEN BRISÉ
Séparés, nous le sommes. Contraire à ces couleurs, telles le rouge et le vert, l´orange et le violet, le jaune et le bleu, nous sommes  [...]

- Mon amaurose
MON AMAUROSE Je me suis crevé les yeux.
Une douce douleur m’envahissait comme si je pouvais voir pour la première fois.
Des larmes de sang  [...]

- L'abjection
L’ABJECTION Les errances nocturnes du corps ne la lassaient pas. Partout, elle me poursuivait, tel un meurtrier traquerait sa victime. Les volets  [...]

- Le monde dont je vous parle
Le monde dont je vous parle a cet aspect paradoxal d´une dimension à la fois inquiétante et réparatrice. Ceux qui se présentent à moi peuvent paraître  [...]

- Cette réalité où l'homme sain évolue sereinement
Cette réalité où l’homme sain évolue sereinement, attaché aux objets qui lui sont familiers, attaché à l’autre comme une affectivité inébranlable. On  [...]

- Le grand voyage
LE GRAND VOYAGE Tout a commencé il y a bien longtemps dans un monde où le monde était mien.
Petit à petit, une sorte de cassure, d’éclatement, a  [...]

- La rupture
LA RUPTURE Un regard dans ce miroir, une ombre et puis la lumière. Quelle est cette forme ? me dit-elle. Peut-être rien ! Observons d’un peu plus  [...]

- Hypnos
HYPNOS Dormir enfin. Désir du sommeil impénétrable, Qui chaque nuit donne la vie. Attendre, le jour, que la nuit tombe Et regagner le monde du  [...]

- À coeur ouvert
A CŒUR OUVERT Tu gisais là, sanglant et gémissant. Mes os acérés aux mille tranchants pénétraient ta poitrine battante, Toujours plus profondément  [...]

- La beauté
La Beauté a cet aspect métaphysique qui la rend insaisissable.
Aller au-delà de l’expérience, au-delà du fait simplement empirique et créer soi-même  [...]

- L'explosion
L’EXPLOSION J’étais assise sur cette chaise, le regard fixe, le cerveau vide. Tout à coup, je sentis que mon corps s’élevait vers des sphères  [...]

- La guillotine
LA GUILLOTINE Le ciel s’abat sur moi comme une guillotine. La chaleur du couperet accentue ma dissociation : mon esprit, mon corps, séparés, j’erre  [...]

- Le spectre
LE SPECTRE J’avais rêvé de plus de fantaisie où le cœur s’accélère et la passion éclate : le désir s’anime et l’on est plus jamais éteint comme si la  [...]

- La brûlure
LA BRÛLURE Les objets s’échappent et le temps se fige. J’ai beau regarder autour de moi, rien de ce que je peux apercevoir me semble familier : ce  [...]

- C'est vrai, je ne suis pas de ce monde.
C’est vrai, je ne suis pas de ce monde. Je traverse ces fameux mondes parallèles, j’évolue dans une dimension où la normalité n’a pas sa place :  [...]

- Mon visiteur
MON VISITEUR
Face à ce miroir, j’observe la personne qui s’offre à mon regard. Un aspect de son visage me semble familier, mais décidément, je ne  [...]

- Le tunnel
LE TUNNEL La souffrance me brise la respiration. Comment pourrais-je vivre dans un monde qui n’est pas le mien ? Ce monde m’est étranger ou  [...]

- Les débris de la matière
LES DÉBRIS
DE LA MATIÈRE Je me suis ouvert le ventre. J’observais un instant mon intériorité : un liquide noirâtre se répandait maintenant sur ma peau,  [...]

- Il s'est suicidé
IL S’EST SUICIDÉ Tu étais déjà haut, déjà loin, inatteignable Qui aurait pu le deviner ? Personne, car rien n’existait. Blanc comme les pas qui  [...]

- Une dissociation
UNE DISSOCIATION J’ai perdu mon âme même si je n’en ai jamais eu. Il ne restait qu’un corps, vide de toutes émotions, de tous sentiments. Cette chair,  [...]

- Je ne vous connais pas...
Je ne vous connais pas et vous ne me connaissez pas. Je pense pourtant que le langage, cet outil si nécessaire, désirable et métaphysique, nous fera  [...]

- Une présence
UNE PRESENCE Un jour que je sillonnais un chemin rocailleux et abrupt Je l’aperçus. Elle était là, si grande, si belle Elle m’attendait. Mon pas  [...]

- Une protection
UNE PROTECTION Brouillard, toi seul sais m’abriter des intempéries Tu couvres mon front d’une douceur charmante Tu enveloppes mon corps de ta pluie  [...]

- Le déclin
LE DÉCLIN Mon âme est malade de tant de tourments existentiels. L’incompréhension de l’altérité, de l’extériorité, me brise le peu de substance vitale  [...]

- La bête
LA BÊTE Face à ce miroir, j’observais mon visage. Une fois de plus, je ne me reconnaissais pas : cette chair me semblait bizarre, comme étrangère à  [...]

- Graham Greene...
Graham Greene a écrit : " Le désespoir est le prix qu’il faut payer lorsqu’on s’est fixé un but impossible ". C’est cet idéal, cette représentation  [...]

- Une visite
UNE VISITE J’étais assise sur ce canapé. Je relevais mon visage. A cet instant, je le vis. Il se trouvait là, assis et m’observait. Temps  [...]

- Un idéal
UN IDÉAL Homme équilibré, tu suscites l’ennui Homme heureux, tu déploies le désir meurtrier Sois artiste ! Jette les couleurs sur la toile Mais  [...]

- Un traumatisme
UN TRAUMATISME Le corps est atteint d’un mal immémorial. Seul peut-il dire la déchirure brûlante qui hante son existence. Conscience affaiblie dans  [...]

- Clozapine
CLOZAPINE Substances psychotropes, vous apaisez mon être intérieur Camisole chimique, arrêt de la pensée Vous brisez mon indépendance Rejoindre  [...]

- Je suis née...
Je suis née le 5 Juillet 1976. Je n’ai pas choisi de vivre, mais personne n’a choisi de vivre… A la recherche de ma propre identité, j’ai erré tant  [...]

- Insecte
INSECTE Oui, je l’ai vu. L’insecte sortit un jour de mon œil droit. Sa couleur était noire et ses pinces acérées. Il parcourut un instant mon visage  [...]

- Tombe
TOMBE ---- A cet instant, le corps errait dans le monde. Il se sentit soudain empoigné par l’autre. Ce dernier crucifia le corps : saisissement  [...]

- Êtres
ÊTRES Des êtres multicolores flottaient au- dessus de mon crâne. Sentiment d’inactivité, passivité extrême J’observais un moment ces démons tournoyants  [...]

- Mourir
MOURIR Mourir par l’autre Broyer son corps par l’anesthésie de l’imagination Et toujours l’horreur de lutter contre soi. De vivre par l’image d’un  [...]

- Abîme
ABÎME J’ étais morte avant d’avoir survécu Les pièges de l’abîme m’avait séduite J’avais glissé, et rien ne m’arrêta plus. Labyrinthe incessant, je  [...]
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457