Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Essais de Jean-Michel GUYOT
Navigation

Jean-Michel GUYOT publie chez Le chasseur abstrait "À voix presque nue" précédé de "Un cri dans la nuit", récit - collection L’imaginable.

 

L’impuissance de toute littérature, le dégoût qu’elle inspire, et dans le même temps la nécessité d’écrire et de travailler, voilà l’arc bandé par Georges Bataille et quelques autres.

Entre tous, Bataille aura permis de décocher quelques flèches vénéneuses qui ont volé loin.

Elles n’ont pas encore touché leur cible. Elles vibrent dans la solitude des œuvres.

Mais les œuvres, qui s’en soucie ?

J’aurai écrit pour rejoindre les autres, avec souvent l’espoir de changer un peu la donne, avec l’ambition de dévier le malheur vers des eaux plus claires.

Je n’y suis pas entièrement parvenu.

Le malheur est coriace. Il est vrai qu’il a de nombreux alliés et qu’il sait trouver des appuis jusque chez ceux et celles qu’il tourmente…

Restent - subsistent ? - alors des textes, nombreux, très nombreux, comme des graines de bonheur pas encore germées que je dissémine au hasard de ma vie.

Pas seulement.

Mes textes - c’est tout ce que je leur souhaite - ne sont pas que des traces laissées dans la neige ou la boue, ce sont avant tout des signes d’amitié lancé à l’inconnu sans ami, mais - c’est pure merveille - de signe en signe, ce n’est pas un nouvel amour qui est né dans l’écheveau du temps, mais un amour nouveau, et c’est bien ainsi.

 

Jean-Michel GUYOT publie chez Le chasseur abstrait :

 Quelque part entre vivre et écrire - Prix Chasseur d’essais 2011.
 À voix presque nue précédé de Un cri dans la nuit

En ligne dans la RAL,M :

jean-michel-guyot.ral-m.com

- A corps perdu
Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau. - Anaxagore
La peur est un parapet peu  [...]

- Hearmy train a comin' !
In memory of James Marshall Hendrix
L’art africain, c’est le témoignage d’une grande culture, et ça, c’est un message que je dis, que je lancerais  [...]

- A l'instant
De cela qui passe, toujours en passe de se réaliser, en passant par le vif souvenir, passe et repasse ne se passant pas.
Obturation de l’action  [...]

- L'envol
La figure, non plus que le tableau dans son ensemble, n’auront raison de toi, paysage.
Tous deux se fondent sur toi, immobiles, s’absorbent dans  [...]

- Pauvres sciences humaines
Dans la pensée - la pensée au travail en nous et qui nous tracasse-je ne suis nullement à l’abri des vicissitudes de ce monde, pas plus que je ne me  [...]

- Purity is a second nature
Au plus mal, au plus bas, me voilà réduit à n’être que la somme de mes déplaisirs. Je compte les points que le mal me fait et j’assume le mal que je me  [...]

- La série
La série a ceci de particulier qu’elle se répète pour mieux avancer vers elle-même.
Toujours en tension vers un dénouement qui ne vient pas, elle  [...]

- L'ailleurs
Dans l’ailleurs d’une vie, non loin, près du cœur, et venue d’ailleurs, ce qui fonde en profondeur, n’en déplaise aux adorateurs du sang et du sol.  [...]

- L'espace sonore
Quelques grands noms composent un paysage sonore dont jamais tu n’osas t’approcher : Jimi Hendrix, Death in June, ThrobbingGristle, Joy Division,  [...]

- Face à face
Dans le réel - dans ce qui en tient lieu, comme on tient rigueur à l’absent de son absence, après en avoir goûté le si forte présence, peut-être au  [...]

- Comme à distance
Il fut un temps où, fort de mes seuls mots, je me faisais fort de tenir à distance toute espèce de désagrément, et ce en toute modestie et discrétion,  [...]

- Françoise Rodary - Le butin du Reich - Un grand livre
Françoise Rodary - Le butin du Reich - Sidh Press publisher - 2015 On travaille des textes qui ont maille à partir avec le réel, et c’est dans ce  [...]

- Monde, technique et humanité
Le mystère des choses est la source de toute cruauté à l’égard des hommes.
Emmanuel Levinas, Heidegger, Gagarine et nous
Ainsi partout où  [...]

- Dans l'espace inquiet
L’indolore ordalie
Sans un dieu qui s’en mêle
A l’assise mouvante des terres seulement mêlée
Ainsi en va-t-il d’une lecture qui se veut poétique  [...]

- A l'épreuve de la voix
L’épreuve par la voix
La voix mise à l’épreuve aussi bien
Saurai-je tourner ma voix comme il faut
Juste assez pour enrober les mots qui me  [...]

- Le vivifiant
Un visage à l’air maussade fait écho au léger voile de tristesse qui se dégage de mon humeur, renforcerait facilement la tristesse ambiante,  [...]

- Libre à vous
De toute boue – faire un ciment, un marbre, un ciel, un nuage et une joie et une épave.
Robert Desnos
L’invention se fait rare, le trait  [...]

- Quantique des étoiles
A la grisaille du concept un temps célébrée, puis pointée du doigt, tu adjoins, gris sur gris, la fatigue du métier, poussant jusqu’à ses dernières  [...]

- Anti-portrait
A la volonté de savoir adjoins toujours la volonté de communiquer, non ton savoir, mais ce qui, passant toute communication, est au fondement-même  [...]

- La grand-voile
S’il n’y a pas " d’expérience poétique ", c’est en somme tout simplement parce que l’expérience est le défaut même du " vécu ". C’est pourquoi l’on  [...]

- Pour Samja
Toute politique semble animée par trois soucis qui se combinent en proportions variables : le souci de l’environnement, le souci de justice et  [...]

- Silence
Le mot serait de trop, n’était la nécessité pour nous humains de dire ce qui n’est pas en disant ce qui est, et vice-versa.
Mouvements de paroles  [...]

- Hommage à Nicolas Zurstrassen
L’inspiration a beau être versatile, le style, lui, est ample et ferme.
L’inspiration seule commande, maîtresse de ses silences, approbatrice de  [...]

- Métamorphiques
Nous avons peut-être tous quelques mots -mots-clefs ? -qui nous sont restés sur l’estomac.
On ne les a pas digérés, ils nous restent sur  [...]

- Ici, maintenant
Dix ans déjà, et plus de mots qu’il n’en faut pour le dire.
Quelques traces, quelques éclats antérieurs, vite mis de côté, et puis, en décembre d’une  [...]

- Le Grand Nord
Mais à qui t’adresses-tu en vérité ?
A des choses, des êtres, des idées qui flottent, jamais rassemblées, jamais rencontrées et qui s’ignorent,  [...]

- Musique et chansons
La perception chansonnière de la musique isole quelques titres parmi un grand nombre, voire une pléthore de chansons dispersées dans divers albums.  [...]

- A une joie mêlée
Un champ de coquelicots ondule sous le pinceau de Manet, beauté éphémère promise au désastre que la peinture sauve de l’oubli pour quelque temps,  [...]

- Triste constat
S’enfoncer dans le maquis des enregistrements posthumes, c’est s’exposer à l’arbitraire commercial, au n’importe quoi d’une marchandisation éhontée qui  [...]

- L'appel
Le monde est pesant, il peut être froid, cruel, abject.
L’abjection est pour les hommes qui le composent.
La terre, elle, dispose et compose un  [...]

- La dispersion
Le monde est pesant, il peut être froid, cruel, abject.
L’abjection est pour les hommes qui le composent.
La terre, elle, dispose et compose un  [...]

- Digressions
Les événements se présentent à nous en nombre fini et limité. Notre perception limitée ne peut même pas embrasser ce nombre fini.
Pris que nous sommes  [...]

- En musique
Les événements se présentent à nous en nombre fini et limité, limité par notre perception qui ne peut pas mêmeembrasser ce nombre fini.
Pris que nous  [...]

- Epiaison
Le poète est parfois fatigué, las même, las d’être là couché dans le lit douillet de sa poésie native qu’il contemple mot à mot sans ressentir autre  [...]

- Désir, quand tu nous tiens
Si le visible procédait de l’intelligible, et trouvait en lui la forme de sa subsistance et de son mouvement et jusqu’aux raisons de son déclin et  [...]

- La puissance symbolique
La force holistique du symbole fait toute sa magie. Magique, le symbole ? Il faut pour le croire lui prêter une efficience autre qu’holistique,  [...]

- Mitwelt
Il est heureux que le monde ne se limite pas à mon imagination. Heureux tout autant que mon imagination ne se réduise pas au monde. Le monde a  [...]

- Des œuvres
Dans l’ordre du texte, passer d’une nébuleuse obsessionnelle à une galaxie constituée prend du temps, le temps d’une vie. Le processus galactique  [...]

- Ce qu'être veut dire
A quoi bon mettre mes pas dans les tiens ? Pourquoi deviendrais-je l’ombre de ton ombre ? T’accompagner ? J’ignore le sens de ce mot. Marcher à tes  [...]

- I love you et autres fadaises
Ichliebe dich,
Te quiero,
Je t’aime…
En voilà des phrases agressives qui visent toutes au même but : exercer une emprise sur l’objet du désir,  [...]

- Un amour kaléidoscopique
Si riches qu’en soient les motifs et les facettes, un kaléidoscope ne propose jamais que les mêmes images.
Voir et sentir, et ce faisant ressentir  [...]

- L'homme sériel
L’homme moderne est un homme sériel. Il est pris dans une série d’actes et de situations, de situations qui appellent des actes, d’actes censés  [...]

- La flèche et la roue
Parviendrai-je à dire ce mouvement de bascule, si lent à venir, insensible mais parfaitement perceptible ? Disons-le tout net : je suis amoureux.  [...]

- Entre amis
L’amitié. La pudeur de l’amitié.Inscrite dans l’amitié. Pacte non-scellé, tacite. Dès l’instant où je franchis le seuil de ta maison, ami, tu m’ouvres  [...]

- A une raison
Périplès ne vécut que quelques jours à Athènes, le temps de s’apercevoir que la ville périclitait. Le péril était grand de voir en Périclès le dernier  [...]

- L'âge d'homme
-  1-
Impossible de marcher sur les traces de mon enfance, précisément de l’enfant que j’aurai été, que je n’ai pas su être jusqu’au bout, ayant trahi  [...]

- Rêverie
Souvenirs, souvenirs ...
Ma résidence 2d était en pays de Caux , au milieu des champs de lin. Nous avions appelé la maison « Les Andains ».  [...]

- Un désir de pluralité
Le pluriel, la multiplication de l’un, ou bien alors sa démultiplication, à ceci près que le multiple, en ses plis, n’approche jamais l’un que de  [...]

- Vous avez dit libertins ?
Il arrive que les mots manquent, ou plutôt ne sortent pas. Nous voilà émus en diable. C’est le bonheur ou le malheur qui cherche à parler à travers  [...]

- Zamia Lehmanni - SPK
Les aigus tardent à percer.
Présents dans de menus crissements, perceptibles dans des voix étouffées lointaines, si lointaines, ils appellent  [...]

- La question sexuelle
Je dirais que pour bon nombre d’entre nous la question sexuelle est à la fois centrale et marginale. Ni omniprésente à la manière d’une obsession  [...]

- L'œuvre en devenir
Contrairement à de nombreux compositeurs qui ne laissent pas ou peu de traces de leurs esquisses, Hendrix a laissé de nombreux enregistrements qui  [...]

- Melting pot
Je me prends à rêver d’un tiers musicien qui partirait du Stone Free de Jimi Hendrix interprété par Randy California et qui, repérant toutes les  [...]

- Désœuvré
Plus jeune, j’ai admiré pour mon plus grand bonheur beaucoup de grands esprits. Certains sont devenus des amis, presque des frères. Je les tutoie  [...]

- En l'état actuel des choses
Die stillstenWortesind es, welche den Sturm bringen. Gedanken, die mit Taubenfüßenkommen, lenken die Welt.
Ce sont les mots les plus silencieux  [...]

- Au fil du temps
Le babil de l’eau dans les roches moussues ou bien le grondement des eaux furieuses déjà souterrainement rassemblées : sources de la Loue ou du  [...]

- Ligne d'horizon
Sous une pluie battante, l’horizon n’a pas d’importance. Seuls comptent la destination, le but à atteindre, la cible à toucher. On roule, on roule,  [...]

- Le cercle magique
Par-delà les qualités de l’un et de l’autre, par-delà toutes nos qualités, par-delà nos goûts communs, par-delà les mêmes inclinations, les mêmes  [...]

- Une leçon de bonheur
L’humeur poétique - ni contenant ni contenu, mais contenue, et contenant tout le dire en son ardeur, son horizon compris - dessine une ambiance et  [...]

- Nikita de Luc Besson
Le principal ressort psychologique dans Nikita, c’est la mise à l’épreuve.
L’instructeur fait semblant de faire plaisir à l’héroïne : il organise un  [...]

- La caresse
Le problème avec la profondeur, c’est que, vue de près, elle n’est jamais assez profonde, et vue de loin, de haut, devrais-je dire, elle n’est que  [...]

- Le sable et l'eau
La source est peut-être inépuisable, pas la force des bras qui y puisent l’eau précieuse. Vient un temps où le puits fatigue. On aspire à des eaux  [...]

- Le lac
A se tenir en face de cette femme rayonnante, son assurance avait fondu comme neige au soleil, mais sous la glace sa confiance restait intacte,  [...]

- Feuilletée
J’ai toujours été attiré par les structures stratifiées : couches géologiques, strates archéologiques, ces mille-feuilles déposés dans la terre ou la  [...]

- Ce qui fut sauvé
… die Runen stehen in keinem Zusammenhang mit Deutschlands jüngerer Geschichte ! Ich persönlich bin ein großer Gegner der rechtsextremistischen  [...]

- L'éphémère
Dans les temps reculés, j’eusse aimé, d’une simple bille de bois, faire une statue vivante exposée aux vents, à la pluie et à l’ire du temps, afin de  [...]

- Magie de l'instant
Peut-être voulait-il garder le temps, tout le temps pour lui, pour sa gouverne, afin d’y vivre au plus près le temps de tous les possibles, mais le  [...]

- La renarde
La disposition poétique demande un flair particulier : il s’agit de trouver dans le réel qui nous importe - ce petit coin de réalité qui nous sourit  [...]

- L'orchidée
Vivre l’instant présent ?
Ce n’est qu’une formule commode : il faut beaucoup d’instants pour vivre, surfer sur la vague absurde, triviale ou  [...]

- Fleurs de roches
Voici l’heure nouvelle, pleine de mains nombreuses, de silences inquiétants, d’arbres émerveillés. Il s’agit de tenir bon dans cette foison tiède  [...]

- A une parole exposée
Les retombées poétiques ne sont jamais immédiates. Aucun bénéfice n’est recherché dans une folle quête de transcendance d’une écœurante banalité : il ne  [...]

- La mise en œuvre de l'espoir
Je ne suis pas tout à fait d’accord avec le terme "désespoir". Même si je ressens parfois un certain désespoir, cela m’amène toujours en  [...]

- Entre soi et soi
Non qu’il faille s’abstenir ni s’abstraire - quelle illusion ! - mais mettre une peu de distance entre soi et soi est une bonne chose. Il ne s’agit  [...]

- Singulier pluriel
La singulier, à la différence de l’identique, se singularise sans pouvoir être identifié dans un jeu qui oppose identité et différence.
Ceci est ce  [...]

- Traces
Un continuum faits de ruptures, des ruptures continuelles, tel apparaît être le mouvement des Arts et peut-être des Sciences considérées du strict  [...]

- Un chêne, un frêne…
Ecrire, écrire un texte - un texte de plus, toujours de plus, furieusement surnuméraire - qu’appelle une émotion, voilà le rêve immédiatement réalisé,  [...]

- D'aucun bord
Le méta-discours sur la poésie, ainsi, relèverait d’une poésie épuisée, partie à la recherche de ses formes et de ses rythmes, de ses élans et de son  [...]

- Charabia ou pensée novatrice ?
Novlangue et césure : le point de rupture est atteint lorsque le langage nouveau qui use et abuse de mots composés - peut-être tout de même un signe  [...]

- A une autre rigueur
Ramenée à son intention - d’aucuns diraient sa prétention - la littérature ne serait, à tout prendre, qu’un discours qui s’écoute et qui s’y entend, se  [...]

- Un tableau
Cette plongée dans le bleu que nous propose Elena n’en est pas une.
Le monde qui figure dans ce tableau, et dans tant d’autres, est trop riche  [...]

- Approches
L’anti-désert
Je n’apprécie jamais tant une musique que par contraste.
Contraste violent entre une musique connue et l’émergence folle d’une  [...]

- Essai de déconstruction de la notion de...
-  1-
Agir. Décider d’agir : une dialectique : le temps vécu : le temps d’aimer, le temps de vivre, le travail.
A première vue, il se passe ceci : je  [...]

- A une faveur
D’un préjugé favorable - dont la faveur, mais non la saveur échappe au moment où il se déclare - faire une force motrice qui amène à la connaissance  [...]

- Du son et du sens
Il y a, il y a que les gens m’ennuient. La plupart des gens. Ne voyez là aucune propension à l’élitisme ni aucun complexe de supériorité. De vous à  [...]

- Ex nihilo
-  1-
La parole, la parole qui se cherche un abri.
Mais seule la parole abrite la parole, la parole ouverte sur elle-même.
Ainsi, de mots  [...]

- Le cœur battant de l'énigme
Il se trouvait être au cœur d’une énigme au sein d’un labyrinthe mouvant.
C’était beaucoup pour un seul homme. Les contours grossiers du labyrinthe  [...]

- A une amitié
Deux forces en toi conjuguent l’avenir au présent :
Ton élan, ce devant quoi tu bondis par-dessus les raisons de ne pas être en accord avec ce qui,  [...]

- Le méridien
Le ressort d’une obsession cherché dans la pratique d’une recherche obsessionnelle.
Dissocier l’obsession de sa recherche est impossible : l’objet  [...]

- Champ libre
Dans le chant - dans son absence même - trouver une voix qui montre la voie vers le chant encore inactuel.
Dans tout chant, la musique est en  [...]

- A l'extrême pointe
L'unicité n'est-elle pas l'extrême limite de la rareté ? L'instant semelfactif n'est-il pas la fine pointe aiguë du rarissime ?  [...]

- A pas de loup
Les pendules remises à l’heure sonnaient les heures, les quarts et les demis avec une régularité déconcertante. Tant d’application mise à battre la  [...]

- Un trouble instantané
Une photo instantanée fixe un instant, par nature fugace.
Elle s’appuie sur l’instant pour le nier.
Elle nie l’instant en s’appuyant sur lui.  [...]

- Yggdrasill
L’arbre à feuilles décline les quatre saisons. Toutes s’inclinent devant lui au gré de leurs humeurs, la morte saison n’étant pas la moins agréable  [...]

- Mélodies
Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l'autre s'en serve pour affirmer sa force. - Cesare Pavese
Ainsi je  [...]

- Le son du chant
De grands paroliers, tel Jim Morrison ou Ian Curtis, ont connu la solitude au sein d’une communauté musicale : du propre aveu d’un des membres du  [...]

- La flamme de la bougie
Ecrire ne rime à quelque chose que si vous passez le flambeau à qui vous lit, des flammes dans les yeux, mais, de ce feu n’espérez pas faire un feu  [...]

- Dans l'extrême blancheur
Silence ! I kill you !
Ahmed, the Dead Terrorist
by
Jeff Dunham, ventriloquist
Le mot silence nous va mal, à nous les femmes.
Bien que forgé  [...]

- Au-delà de l'espoir
Quand la parole dure, sa durée est à la mesure de l’espoir qu’elle suscite.
Cette phrase intimidante, comment la continuer, sans la démentir, sans  [...]

- Baubô
La femme-prétexte, pour un écrivain digne de son nom, n’existe pas.
Le Je t’aime, qu’est-ce que ça peut bien te faire ? de Goethe, ce n’est certes pas  [...]

- Hommage
La page blanche tourne à ton avantage.
Elle te défie : corps de femme encore invisible qui prend tournure dès que tu fixes ton regard vers  [...]

- A vingt ans
A vingt ans, on est prêt à tout et prêt pour rien, à moins que ce ne soit l’inverse : trop bien préparé pour la vie en société, policé, formaté, éduqué,  [...]

- Entre nous
La beauté des lignes, des lignes courbes, tendues vers l’arrondi de formes galbées : les seins, les hanches, les fesses, la naissance de la vie en  [...]

- D'un temps à l'autre
C’est le présent tout entier qui n’est qu’attente d’une présence qui ne vient pas, et c’est cette non-venue qui entretient le charme que l’on accorde au  [...]

- Douce chaleur
Le livre, dans un sourire, se laisse faire.
Son lecteur respire avec gourmandise l’odeur de papier et de colle qui en émane, et ses doigts palpent  [...]

- La musique vivante
L’effet de contexte ayant disparu avec le contexte - attente, époque subjective, c’est-à-dire l’attente induite par l’histoire personnelle entée sur  [...]

- Ton visage
Il ne s’agit pas de faire pièce au fétichisme, en refusant de prendre la partie pour le tout, ce pied, ce mollet ou ses seins, il s’agit de  [...]

- L'écorce des jours sur des sculptures d'Emmanuelle A.
Un paysage, ça ne s’attrape pas comme ça.
Il a beau courir dans nos yeux, on a beau en fixer d’un coup d’œil les grandes lignes dynamiques, il reste  [...]

- Perspectives changeantes
Pour que se dégage une perspective toute autre, il faut d’abord avoir parcouru encore et encore l’espace pérenne du réel inextinguible ; à ce prix  [...]

- La recherche en son mouvement
A qui trouve, s’offre la recherche, encore et encore, à moins qu’il ne faille dire plutôt : a qui trouve encore et encore, s’offre la recherche.
Se  [...]

- De rêve en rêve…
En pleine action, la part de rêve s’estompe : ne comptent que le but, le dessein qui soutient le but et l’enchaînement des actes qui portent l’action  [...]

- Contre, tout contre la politique
Pour aller au fond des choses, il convient avant tout d’affirmer fortement quelque chose, quitte à revenir après coup sur le faisceau d’affirmations  [...]

- A une patience
« ... consommée par une partie restreinte de la société, elle ne porte pas une universalité, mais seulement une expérience et un divertissement. » Roland  [...]

- Ice age
Les textes qui suivent auront été écrits dans un sentiment de ferveur à l’égard de musiques qui importent pour moi.
Loin de toute recherche  [...]

- Non nova, sed nove !
à Ian Curtis, in memoriam
La densité du Dire est telle, de nos jours, que parler du passé, produire un Dit - toute parole proférée est d’après - se  [...]

- Parti pris
Le plus souvent, au cœur de la musique, qu’elle soit fournaise ou mer d’huile étale, le son manque, ou, pour le dire autrement, le grain, le timbre,  [...]

- L'existence nue
De cette vie pauvre en soi mais non pour soi, je pourrais, prenant du recul, m’en détachant, la surplombant, la survolant enfin, extraire je ne  [...]

- Un point fixe
Les bouts de ficelle de ta poésie, ces pauvres liens qui ne se referment sur rien, n’enferment pas, ne retiennent que tes doigts dans les entrelacs  [...]

- Ian
Walk in silence,
Don't walk away, in silence.
See the danger,
Always danger,
Endless talking,
Life rebuilding,
Don't walk away.  [...]

- Une seconde jeunesse
Quand j’écris, c’est bien simple : je me sens jeune.
Je ne sens pas mon âge, et je suis même sans âge et sans héritage.
Illusion, bien entendu,  [...]

- Paroles et musique
Que deux singularités, parmi tant d’autres, ignorent tout l’une de l’autre, ignorent jusqu’au fait qu’elles s’ignorent, vaquant en-deçà de tous  [...]

- Puissance de l'énigme
De ligne en ligne s’étalerait le paradoxe, grossier ou fécond, d’une pensée asymptotique aux prises avec un corps qui impose durablement sa règle de  [...]

- Dérives
C’est ainsi qu’il eut à répondre d’une philosophie qui ne se suffisait pas à elle-même.
Il se mit donc à écrire pour contredire la suffisance qu’on lui  [...]

- Un peu de mort aux rats
Le plus fidèle compagnon de l’homme, le plus sûr, c’est le rat. Un profiteur à tous égards qui sait quitter le navire à temps avant qu’il ne sombre.  [...]

- Actualité et nostalgie
Jean-Michel Guyot
Actualité et nostalgie
-  1-
La présence, il lui arriva un jour d’en parler en ces termes à un ami proche : la présence, celle  [...]

- Nuances
Ne confondons pas l’élan avec le ressort, le ressort avec l’essor et l’essor avec l’élan.
L’élan habite une demeure qu’il entraîne, et cette demeure,  [...]

- L'élan
Dans cet ensemble graphique, moins brillant que lumineux, qui se dessine si rapidement, acquiert si aisément formes, contrastes et profondeur,  [...]













- Mnémosyne
Le fil ténu des jours, sous les doigts agiles de Pénélope qui garde jalousement la non-mémoire du fil des événements : Pénélope refuse de conserver le  [...]



- Prix Chasseur d'essais 2011 Jean-Michel GUYOT pour son essai QUELQUE PART ENTRE VIVRE ET ÉCRIRE
La demeure de cristal
De ces poèmes que tu portes en toi, il t’arrive de retenir le souffle, pour reprendre ta respiration, ce que tu vis, pour  [...]

- Prima la musica
Prima la musica
1-
Le danger de toute interprétation : elle fige l’œuvre dès qu’on la traite en référence absolue. L’écart qu’elle est, par la force des  [...]

- Le tableau
Le tableau…
Le tableau, il faudrait d’abord le décrire avec minutie, en donner une idée, au moins, et ce faisant, minute après minute dégager de lui  [...]

- Un signe des temps
« Longtemps, je vous ai envié. J’aimais jusqu’à vos airs de ne pas y toucher, vos manières hautaines si loin des miennes. J’aimais votre esprit  [...]

- De rêve en rêve…
De rêve en rêve… Jean-Michel Guyot En pleine action, la part de rêve s’estompe : ne comptent que le but, le dessein qui soutient le but et  [...]

- Un phénomène majeur
Un phénomène majeur Jean-Michel Guyot Pour échapper à l’ennui, l’homme ou bien travaille plus qu’il n’en faut (au-delà de ses besoins) ou bien il  [...]

- Un cri, une voix, une plume - par Monique Merlo Chronique de "A voix presque nue".
Un cri, une voix, une plume Le Bisontin Jean-Michel Guyot a fait une entrée en fanfare en littérature, en co-écrivant avec Françoise Rodary Le sang  [...]

- Critique de "A voix presque nue" par Pierre Gérard, président du jury du prix Pergaud
Connaissez-vous un des lauréats du prix Louis Pergaud de l’an dernier ? Je vous invite à découvrir ce Franc-Comtois exilé à Lille (Nord). Outre sa  [...]

- Nos enfants en otages - de Françoise Rodary Éditions Pascal
« Le sens n’est jamais donné ni disponible, il s’agit de se rendre disponible pour lui, et cette disponibilité se nomme liberté. »
Jean-Luc Nancy,  [...]

- Emotions et expériences
« Plus d’une fois il m’est advenu d’entrevoir l’automne du cerveau, le dénouement de la conscience, la dernière scène de la raison, puis une lumière qui  [...]

- Fallacieuses dichotomies
Sans doute est-ce trop tôt pour le dire, car avant de le dire, il faut le vivre… Il réprima aussitôt ce mouvement de pensée en apparence impeccable,  [...]

- Dans une vie antérieure
« L’action décisive est la mise à nu. La nudité s’oppose à l’état fermé, c’est-à-dire à l’état d’existence discontinue. C’est un état de communication, qui  [...]

- L'impossible
-  1- « J’appelle expérience un voyage au bout du possible de l’homme. Chacun peut ne pas faire ce voyage, mais s’il le fait, cela suppose niées les  [...]

- Témoigner…
Le mépris, la méprise…
Ecrire au mépris de la vérité, soit écrire quelque chose de faux ou de mensonger en relatant ce qui n’est pas conforme à la  [...]

- Voyage au centre d'un égocentrique
Un égocentrique est d’abord un égocentrique ! Qu’on me pardonne cette tautologie, mais elle est plus forte que moi, j’entends bien, pour cette raison,  [...]

- Le silence est impossible
« L’écriture ne saurait retenir un visage, comme le font les mains. Et nous voudrions nous en consoler avec des mots  ! » Richard Millet, Le sentiment  [...]

- La figure
« C’est quand la figure s’éloigne qu’elle devient envoûtante… »
On me permettra de ne pas partager cette vue. Ce n’est qu’une vue de l’esprit, une vaine  [...]

- La caresse unique
De l’impossibilité de mener à bien une fiction, et même d’en élaborer ne serait-ce que le schéma embryonnaire, Michel Leiris conclut à sa « tendance  [...]

- Cheminer
C’est comme au bord d’un sentier fleuri où l’humidité féconde abonde, marcher alors prend un sens autre que cette stase déplacée qui relance sans cesse  [...]

- Anecdotes et récits - Première approche
L´anecdote se présente à moi comme un horizon indéfini ; c´est le point de départ d´un récit circonstancié qui se veut amusant, mais aussi à même  [...]

- À une actualité brûlante
Les manies d´un docteur Fretet guettent les « spécialistes » de toutes professions ; réciproquement, l´activité spécialisée ne lie pas toujours et rien  [...]

- Le désœuvrement
Jean-Michel Guyot Le désœuvrement
Ecrire dessine les contours d’abord flous d’une impuissance de plus en plus puissante, qui, à mesure qu’elle  [...]

- Le pouvoir et la maîtrise
Le pouvoir et la maîtrise Où puiser la force et le goût d’écrire ? Dans le rapport aux autres. Mais qu’advient-il quand ce rapport n’existe que sur  [...]

- Midnight Lightning
La musique, ce faisant, était devenue sa compagne obligée, celle qui ne venait que lorsqu’il la désirait. Il était conscient, par là, d’être un peu  [...]

- Impromptu
Impromptu
Amour et vérité Jean-Michel GUYOT
— Qu’entends-tu exactement par « morsure du temps » ?
— Par exemple : quand j’écoute « All Along  [...]
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS. - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457