Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Patricio SANCHEZ-ROJAS
Navigation

Patricio Sanchez Rojas est poète, enseignant, traducteur et animateur d’ateliers d’écriture. Né au Chili, il passe son enfance à Talca et à Valdivia. En 1977, sa famille est expulsée du pays et s’installe à Paris. Il travaille à l’Institut Claparède de Neuilly et dit ses poèmes au Centre Pompidou. Il poursuit ses études hispaniques à Montpellier et à Madrid. Naturalisé français en 1993, il séjourne quelques années aux États-Unis. À son retour, il enseigne l’espagnol en collège, au lycée et dans les universités de Nîmes, Avignon et Montpellier. Ses poèmes figurent dans diverses revues de littérature et anthologies françaises, hispanophones et italiennes. Il a reçu de nombreuses récompenses littéraires au Chili en Espagne et en France. En 2014, il participe au Festival Voix Vives de Toledo, la même année il rejoint l’équipe des animateurs du Festival Voix Vives de Sète. Il est membre de la Maison de la poésie Jean Joubert de Montpellier.

- Les disparus (poésie franco-chilienne) - Chronique de Marc Wetzel
Patricio SANCHEZ ROJAS, Les disparus (poésie franco-chilienne), La rumeur libre, 2017
« Les chiens de nos villes
aboyaient
sans cesse
sur  [...]

- Diva
a Roberto Bolaño
Latinoamericano en la Isla de San Luis
sin un centavo en los bolsillos y con un sueño bárbaro
en el fondo de los ojos
estoy  [...]

- El Calendario de la Eternidad - de Patricio Sánchez Rojas por José Alejandro Peña
El Calendario de la Eternidad, de Patricio Sánchez Rojas, más que un mapa orgánico o una guía dantesca, es una muestra en secuencia de los « delitos  [...]

- Ninguno
Ninguno sube al autobús, oblitera su boleto, mira por la ventana, gime, tose, conversa con su sombra, piensa, ríe, estornuda, desciende del  [...]

- Me alumbra la esperanza
Sobre este suelo abierto que presiento
Sobre esta inmaculada geografía
Estoy devotamente cada día
Besando su huesera con mi aliento.
Me alumbra  [...]

- Cimetière urbain
Dans le jardin où dorment
Les colombes
Il y a un arbre
On dirait un pommier
Pourtant dans ce jardin
Où dorment
Les colombes
Il n’y a pas  [...]

- Volcan Chaitén (Micro-fictions)
C’est la nuit dans la ville la plus australe du monde. L’araucaria médite près de la rivière, tandis que j’entends passer le train sous ces arbres où  [...]

- Fleuve de pierre (Micro-fictions)
Personne dans la rivière où les hommes sans espoir cherchent leurs yeux de jade. Tout est à reconstruire dans ce village du Nord. Les arbres gisent  [...]

- Maisons d'Atacama (Micro-fictions)
Peuples fantômes, vers ces montagnes de sel et d’or nous marchons sur le sable brûlant, aveuglés par l’horizon incertain, sur des tombes sans nom, le  [...]

- La locomotive (Micro-fictions)
Te souviens-tu de Temuco ? C’était là que t’attendait un train à vapeur. Le brouillard... L’odeur du bois. D’où jaillissaient des arbres sans visage.  [...]

- Le festin
C’était le fils d’un tortionnaire,
de ceux qui se promènent
librement dans les rues du Chili.
La concierge lui avait laissé
grandes ouvertes les  [...]

- Mediterráneo
Sobre la grava azul de Canet Plage busco
el sonido del albatros. No sé si es Ezra Pound
quien en lontananza me hace señas, hoy vivo por
la  [...]

- Una poesía de la infancia y del exilio - por Cristián Vila Riquelme
Alguien dijo alguna vez que la patria es la infancia. Postura poética y vital que proyecta a la infancia en una patria imaginaria que, gracias a  [...]

- « Les Disparus » - hommage et dénonciation par la poésie dans les temps tristes au Chili de Pinochet - par Barbara d'Osualdole
Douceur et amertume cohabitent dans le recueil « Les Disparus », du poète franco-chilien Patricio Sánchez Rojas, livre qui touche la question des  [...]

- Gracias
A Violeta Parra
Doy las gracias al búho del molino
y también a la oveja trasquilada
cuando el sol en la hierba me ilumina
con sus claros  [...]

- Teatro Palet
Te complace destrenzar
de la memoria esas ramas
transparentes que las hojas
del invierno destrozaron.
Los domingos : tu boca olía
a caramelos  [...]

- Pequeña biografía del energúmeno
Tú, el ignorante fatalmente culto,
El que nada conoce y nada sabe,
El tonto al cubo, el sopita de ave,
El único atorrante, casi bulto.
Media  [...]

- La terre entière
à Jean Joubert
Je ne sais rien
sur la mer
mais le ciel scintille
lorsque j’ouvre la porte du soleil.
Un arbre écrit son nom
sur le sable,  [...]

- Le vieux chêne
Au bord de la Bénovie, juste
En face de l’Impasse du Pontil,
Il y a un vieux chêne.
C’est un ami discret
Pour celui qui se promène.
Il a la  [...]

- Guitarra de sol
En las esquinas de la primavera :
Allí donde la uva es un anillo
Un gorrión en su rama de centella
Está buscando el sol sobre su nido.
La hierba  [...]

- Noctámbulo de verano
Yo, el arrendatario del n°7 de la Avenue Salvador Allende
Yo, el aprendiz de juglar
Yo, el rey de bastos
Yo, el supuesto vencedor de su nostalgia  [...]


- Une poésie incarnée corps et âme - Par Gaston MARTY
Présentation de
“El Calendario de la Eternidad”.
Gaston Marty et Patricio Sanchez-Rojas,
Le Baloard, Octobre 2007.
Montpellier, France.
Les titres  [...]

- Volcan Chaitén - livre d'artiste, Emma Shulman
C’est la nuit dans la ville la plus australe du monde. L’araucaria médite près de la rivière, tandis que j’entends passer le train sous ces arbres où  [...]

- Le travail du poète avec 3 collages
Cliquez sur les images pour les agrandir À Pablo Neruda Ecrire pour rassembler un pays dans ta mémoire Un pays si vivant, si beau, si  [...]

- La tuile cassée.
"La chose, bien seule, vit, dans sa vérité".Max Rouquette. J’aime ouvrir les portesQui n’ont jamais été ouvertesPar personne. Des portesFermées à  [...]

- L'amphore ailée
Dans les villes de la Méditerranée les femmes ont la peau
couverte de sable.
Leur couleur s’enracine à la pierre ancestrale.
Parfois, l’eau se  [...]

- El cochero /Testamento
El cochero
a Antonio Machado
Preguntaréis un día, viajeras golondrinas, Por la ciudad que habito a orillas del camino. Y me hallaréis sentado, tras  [...]

- Fleuve de pierre
HAY DíAS Hay días, y son los más, eternamente breves. Días para grabar en un mármol. Días que parecen días, y no lo son. Días de dos noches y cuatro  [...]

- Poèmes/Poemas
EL PARAGUAS ROJO
arriban a este puerto cansados trasatlánticos
y hendidos en la proa desertan ante el vino
y abócanse a los vasos recios  [...]

- Autobiographie du néant
Sans nom. Survivant dans le mutisme de l’œil. Brisé
Par la stridence de la vie, je suis debout,
Comme un peuplier austral.
Pour l’instant,  [...]

- Carcassonne El tiempo
CARCASSONNE
a Joë Bousquet
Ahora sí que no nos resta más que la vida, y unas cuantas monedas para perennizar este suplicio.
Las palabras forman  [...]
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -