Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
Tome II - Mon ami Pédar
Navigation

 

------- version non revisée ! ---------


 En librairie >> liens vers le [catalogue] et [Amazon]
1. I - L'étrangère
23 novembre 2014
Mon pote s’appelait Pédar. Je dis s’appelait, vous comprenez pourquoi. Lui et moi on buvait. Lui du pinard et moi de l’eau. « Quèque vous dites comme  [...]
2. II - La camisole
29 novembre 2014
« Allo ? Allo !... C’est la police ? Je demande la police ! Urgent case !
— Ici, c’est la gendarmerie de Slut-les-Bains, pas la police. Mais on fait  [...]
3. III - 22 !
6 décembre 2014
« Paraît que t’as une grosse queue… ?
— Faut voir… du 22, pas plus.
— Mince de queue ! J’atteins le 15 avec du mal si on me fait du bien !
— Faut  [...]
4. IV - Avec les pieds
13 décembre 2014
« Tu verras rien, minus ! »
Bruto se réfugia sur la selle de la moto. La créature qui le réduisait ainsi à l’état de larve soumise avait la tête en  [...]
5. V - Que de l'eau !
20 décembre 2014
En fait, j’étais chez moi. Et le facteur m’avait remis en mains propres une invitation à la communion solennelle de Balerinette, qui est la  [...]
6. VI - Marelles
10 janvier 2015
C’était le pied d’Arto ! 44/45. Style Épuration. Quand y en a plus y en a encore. Sa main ne force pas, mais elle s’impose. Des ongles en os dur.  [...]
7. VII - Complètement con
17 janvier 2015
« Vous boirez votre eau plus tard ! Suivez-moi ! »
C’est plutôt comme ça qu’on est sorti de chez Popol. Rue Saint-Sulpice-la-Tapette, on monte au  [...]
8. VIII - Malhonnête, moi !
24 janvier 2015
« Je comprends pas ! D’habitude on frappe personne ! Gendars a perdu la tête ! Ou on la lui a fait perdre. Vous savez, la responsabilité… c’est pas  [...]
9. IX - Poisson ! Couteau ! Je sais pas, moi !
1er février 2015
« De qui vous moquez-vous, monsieur Hartzenbusch ? »
Le couteau était dans un sac plastique, tout sec et rouge. Ça sentait rien, mais c’était pas  [...]
10. X - Avec ou sans Javel ?
8 février 2015
Je sais pas si vous avez déjà été en prison. On vous coffre, à proprement parler. C’est fermé de l’extérieur. Vous n’avez plus de pouvoir. On vous demande  [...]
11. XI - Alors ? Disney ou Marvel ?
15 février 2015
On a baisé toute la nuit. Je vous dis pas l’odeur. Le feu s’était éteint, mais dans la cheminée seulement. Je venais à peine de m’endormir quand elle  [...]
12. XII - Avec une perfu et un drain là où je pense
22 février 2015
Tu parles d’une explication !
Ah ! elle est belle, la France !
Ils m’ont même confisqué ma collection de Darien. Nu que j’étais devant les faits.  [...]
13. XIII - La porte s'ouvrira sur la fin de la nuit
1er mars 2015
J’allais me coucher après ce chapitre quand je me suis senti frustré. Ah ! mais de quoi ? J’étais victime d’aller trop vite. La besogne n’était pas  [...]
14. XIV - Alors je ferme les yeux et je retourne dans mon passé
8 mars 2015
Ce qui me manque le plus, c’est le passé. Je dormais bien et j’allais au boulot pour réparer mon sommeil. J’avais un pote qui s’appelait Pédar et une  [...]
15. XV - Si le passé n'existait plus, la nuit m'en séparait encore
15 mars 2015
Vous connaissez le bon vieux diction berrichon : Une porte est faite pour rester ouverte ou fermée. Voilà comment on travaille dans l’immobilisme,  [...]
16. XVI - Mon imagination est en train de me bouffer la queue !?
22 mars 2015
« Je peux vous poser une question, monsieur Arto ?
— J’y répondrai si je connais la réponse…
— Est-ce que vous me suivez ou est-ce que vous  [...]
17. XVII - J'ai raté cette occasion d'en savoir plus sur moi-même
5 avril 2015
Zavez déjà vu un mec terrifié ? Pas un gosse sous les bombardements de l’OTAN. Un mec en âge de l’être, sans bombes ni OTAN. J’étais ficelé dans un  [...]
18. XVIII - Je me la suis fourrée dans le cul, des fois qu'elle serve à ça
12 avril 2015
« Maintenant, il va falloir trouver du travail, monsieur Hartzenbusch. »
Forcément. Avec un gosse sur les bras. Et ça bouffe autant qu’un boa. Et en  [...]
19. XIX - Et pourquoi c'est interdit de jeter la cendre dans l'escalier si c'est pas une question de boulot ?
19 avril 2015
Première convocation, premier rendez-vous. Je vais bosser dans l’alimentaire. Tout ce que j’aurais à faire, c’est de descendre les aliments quand ils  [...]
20. XX - Je peux tout de même pas faire l'amour à une vioque de près de cent balais !
26 avril 2015
On me jette des papiers par pitié. Même les arbres s’y mettent. Et je ramasse toutes ces feuilles. Je suis payé à la feuille. Le dimanche, je vais à  [...]
21. XXI - Que vous dites, monsieur Hartzenbusch ! Que vous dites !
3 mai 2015
Voilà. Vous savez tout sur ma situation, monsieur. Vous ne m’en voudrez pas d’avoir été un peu long, mais j’avais tellement de choses à dire avant de  [...]
22. XXII - Travailler me fait chier. Acheter m'amuse pas. Aimer me prend du temps
10 mai 2015
Moi, j’avais rien dit. J’aime bien la vie parce que c’est tout ce que je possède. Travailler me fait chier. Acheter m’amuse pas. Aimer me prend du  [...]
23. XXIII - Et moi je faisais Jean-Marie crevant plein de bave sur le tapis
24 mai 2015
Ils vous mettent des trucs dans la tête et ça fait des petits. Des fois je mets les doigts dans la prise. Je m’allume pas à tous les coups. Ça me  [...]
24. XXIV - Des guerres que même en étudiant j'ai pas compris si elles étaient justes ou en dépit du bon sens
31 mai 2015
Pédar et moi on s’est connu sous les drapeaux. On passait par là. Je crois qu’y avait le préfet. Des médailles en veux-tu en voilà et des mecs pas  [...]
25. XXV - C'est-y pas beau, la littérature ?
7 juin 2015
Comme Pédar était devenu fonctionnaire, il s’est mis à boire. Et comme c’est une maladie, il est devenu encore plus malheureux. Seulement, comme il  [...]
26. XXVI - Dire qu'il y en a qui s'angoisse pour de grandes idées et que j'en suis déjà à m'en faire pour des choses qui n'intéressent que moi !
14 juin 2015
D’ailleurs je sais pas pourquoi c’est toujours à un dingue qu’on confie le soin de tout révéler d’un complot. Vous avez remarqué, tas de crétins  [...]
27. XXVII - Qu'est-ce qui vous angoisse le plus ? La possibilité que Dieu n'existe pas ou comment vous allez faire pour payer votre loyer demain ?
21 juin 2015
« Vous pouvez pas commencer par la fin ! m’avait dit la juge.
— C’est donc qu’après la fin, ya encore quelque chose ? »
Je l’avais interloquée. Elle  [...]
28. XXVIII - Que voulez-vous, moi, l'amour, ça me rend dingue dès que je peux plus le faire avec quelqu'un
5 juillet 2015
Ah ! il a une de ces mentalités, le Pédar, je vous dis pas. Il fout rien de la journée, mais ça l’empêche pas de penser à lui. Il fait rien si c’est  [...]
29. XXIX - Il y a tellement de temps que je parle ! Ils ont eu le temps de tout comprendre...
12 juillet 2015
Jour de loyer. Je me lève à cinq heures, la queue raide comme une baguette qui sort du four, et je me dirige vers la fenêtre. L’ambulance m’attend  [...]
30. XXX - « Vous êtes complètement dingue, monsieur Hartzenbusch ! »
19 juillet 2015
« Vous êtes complètement dingue, monsieur Hartzenbusch ! »
Le type qui me parlait comme ça s’appelait Roger Russel, même qu’on l’appelait Rog Ru pour  [...]
31. XXXI - Même que j'avais droit de chercher l'étiquette pour voir comment qu'on la lavait, vu que c'était du métal précieux
5 octobre 2015
Et qui qui conduisait la Cadillac ? Si c’est pas madame Crotal. Mais une vioque de quasi 100 berges. Jeune qu’elle était, avec des attributs que je  [...]
32. XXXII - Voilà comment c'est, la vie, sous l'influence du cinéma et des actualités télévisées
6 octobre 2015
Voilà comment c’est, la vie, sous l’influence du cinéma et des actualités télévisées. T’es sorti pour aller pisser un coup furax dans une vespasienne et  [...]
33. XXXIII - Et au bout d'une bonne heure d'efforts et de cris idoines, je me suis retrouvé à la place du mort, là où j'étais avant que ça se complique
6 octobre 2015
C’est comme ça que je suis entré en fusion. On m’a frotté à l’onguent. Et j’ai un peu perdu la tête. Je bandais toujours, mais en fusion. Du coup, la  [...]
34. XXXIV - Un bon petit paquet de merde me ferait le plus grand bien
18 octobre 2015
Et donc on est allé voir monsieur GU. La merde, ça me changerait un peu. Voilà ce que me conseillait madame Crotal. Et j’étais pas contre. Le Métal,  [...]
35. XXXV - L'appel du sperme sonnait plus fort que les trompettes de Jéricho
18 octobre 2015
Après avoir bien chié, on entre chez monsieur GU. Alors là, rien que du végétal. Et de la chair ! Et ça se reproduisait. Je bandais tellement que  [...]
36. XXXVI - And ze winner is… ?
26 octobre 2015
C’est rare qu’un roman commence quand il va s’achever. Et ben c’est exactement ce qui m’arrivait. Remarquez bien que jusque-là, j’avais pas  [...]
37. XXXVII - Mais l'innocence est un spectacle, et je sens qu'on va me le reprocher un jour !
2 novembre 2015
Tu parles d’une révélation ! Ah ! monsieur GU ! Il en a des idées ! Et derrière la tête encore ! Et elles passent devant quand il se retourne pour vous  [...]
38. XXXVIII - Je les sentais grouillant comme des idées à l'heure de trouver une solution
9 novembre 2015
Bon d’accord ! Balerinette est la fille de Roger Russel. Et après ? C’est une raison pour m’injecter des produits hallucinogènes ? Vous savez la nuit  [...]
39. XXXIX - Dans un cas comme dans l'autre, j'aurais angoissé selon le principe cartésien
15 novembre 2015
Y avait plus rien. Mais ce qui s’appelle rien. On aurait éteint la lumière, j’aurais su, même sans voir, qu’il y avait au moins quelque chose. Et si on  [...]
40. XL - Vivre en France est devenu vachement compliqué quand on a adhéré contre son gré à un parti que si on avait su on aurait adhéré à un autre
22 novembre 2015
Vivre en France est devenu vachement compliqué quand on a adhéré contre son gré à un parti que si on avait su on aurait adhéré à un autre. Moi,  [...]
41. XLI - Il paraît que c'est comme ça quand on a réussi un truc qu'on a mis du temps à comprendre comment c'était possible
29 novembre 2015
Bref, j’avais la carte du Parti socialiste. Arto avait celle du Front national. Et Roger Russel me proposait de payer ma dette en travaillant pour  [...]
42. XLII - Je pourrais remettre ça au prochain chapitre, mais je suis tellement pressé de vous le dire que je vais pas m'en priver
6 décembre 2015
Moi, je me demandais quand j’allais épouser Balerinette. Et surtout quand j’allais la sauter. Ça me faisait tellement bander que Rondelle a demandé  [...]
43. XLIII - Je savais pas pourquoi on m'invitait, mais qu'est-ce que je bandais !
13 décembre 2015
Et ben vous savez quoi ? Mon loyer était payé. Ça me laissait un mois pour me la couler aussi douce que possible. J’ai même été à la communion de  [...]
44. XLIV - J'étais en train de me faire la main sur la nappe de communion quand tout le monde est arrivé
20 décembre 2015
J’étais en train de me faire la main sur la nappe de communion quand tout le monde est arrivé. C’était aussi bien, parce que j’en avais marre  [...]
45. XLV - On a toujours tort d'élever la voix quand on a perdu sa liberté
10 janvier 2016
« Le monde est trop compliqué pour vous, monsieur Hartzenbusch. Et pourtant, vous êtes doué de la parole. Il faut donc bien que vous en fassiez  [...]
46. XLVI et dernier - Expliquez-vous, monsieur Hartzenbusch !
17 janvier 2016
« Peut-on considérer que j’ai tué Pédar alors que c’était la vie de Roger Russel que je voulais emporter avec moi en Enfer ? Souvenez-vous : je sortais  [...]

Derniers textes publiés :

 Poésies de Patrick CINTAS - Choix de poèmes (Patrick Cintas)
 Patrick Cintas en castellano - Novelas cortas (Patrick Cintas)
 Patrick Cintas en castellano - Odas de "Gisèle"

BIBLIOGRAPHIE
A propos de livres

ROMANS - Carabin Carabas, Rendez-vous des fées, Les baigneurs de Cézanne, BA Boxon, Coq à l'âne Cocaïne, L'enfant d'Idumée, Cicada's fictions, Le paillasse de la Saint-Jean, Anaïs K., Gor Ur le gorille urinant, Gor Ur le dieu que vous aimerez haïr, caNNibales (12 romans), N1, N2, N3 (in progress, x romans), La trilogie française, « Avant-fiction », Phénomérides, Marvel, Les Huniers, Arto...
NOUVELLES - Mauvaises nouvelles, Nouvelles lentes.
POÉSIE - Chanson d'Ochoa, Ode à Cézanne, Chanson de Kateb, alba serena, Coulures de l'expérience, Analectic Songs, Fables, Jehan Babelin, En voyage, Grandes odes, Saisons, Haïkus dénaturés, Sériatim...
THÉÂTRE - Bortek, Gisèle, Mazette et Cantgetno.
ESSAIS - ARTICLES - Actor (essais), Galère de notre temps (articles).
HYPERTEXTE - [L'Héméron].

Livres publiés chez [Le chasseur abstrait] et/ou dans la RALM (voir ci-dessous).
Quelquefois avec la collaboration de
[Personæ].

 

BIOGRAPHIE
A propos de ce chantier

« Le travail d'un seul homme... » - Ferdinand Cheval.
...Commencé dans les années 80, sans réseau mais avec un assembleur, basic et une extension base de données, le projet "électronique" de ce festin a suivi les chemins parallèles de la technologie informatique grand-public et la nécessaire évolution du texte lui-même.

Il faut dire qu'il avait été précédé d'une longue et intense réflexion sur le support/surface à lui donner impérativement, non pas pour échapper aux normes éditoriales toujours en vigueur aujourd'hui, mais dans la perspective d'une invention propre aux exigences particulières de sa lecture.

Le « site » a subi, avec les ans, puis avec les décennies, les convulsions dont tout patient expérimental est la victime consentante. Cette « longue impatience » a fini par porter des fruits. Comme ils sont ce qu'ils sont et que je ne suis pas du genre à me préférer aux autres, j'ai travaillé dans la tranquillité de mon espace privé sans jamais cesser de m'intéresser aux travaux de mes contemporains même les moins reconnus par le pyramidion et ses angles domestiques.

Et c'est après 15 ans d'activité au sein de la RALM que je me décide à donner à ce travail le caractère officiel d'une édition à proprement parler.

On trouvera chez Le chasseur abstrait et dans la RALM les livres et le chantier qui servent de lit à cet ouvrage obstiné. Et [ici], la grille (ou porte) que je construis depuis si longtemps sans avoir jamais réussi à l'entourer d'un palais comme j'en ai rêvé dans ma laborieuse adolescence. Mais pourquoi cesser d'en rêver alors que je suis beaucoup plus proche de ma mort que de ma naissance ? Avec le temps, le rêve est devenu urgence.

« À ceux-là je présente cette composition simplement comme un objet d'Art ; — disons comme un Roman, ou, si ma prétention n'est pas jugée trop haute, comme un Poème. » - Edgar Poe. Eureka.

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -