Sites associés :


Nouvelle
Revue d'art et de littérature, musique
Lire Publier Communiquer
Revue en ligne
dimanche 19 novembre 2017
Directeur: Patrick CINTAS
Éditeur: Le chasseur abstrait
12 rue du docteur Jean Sérié
09270 Mazères

 

 

Sommaire :

Désordre partout ...
 
[désordre partout...] fruition de Nicolas Zurstrassen
 
[Nicolas Zurstrassen dans la RAL,M...] Espace d'auteur.
[Sélection du trimestre] ...le meilleur des textes reçus.

 

 

désordre partout

fruition

de Nicolas Zurstrassen


 

Ce texte
    est publié aussi dans la revue Corto nº 24
         pour les versions papier et numérique

Chez [Le chasseur abstrait éditeur...]

 

« Il est des pertes qui confèrent à l’âme une sublimité
où elle s’abstient de se lamenter et s’en va en silence
comme sous de hauts cyprès noirs »

F. Nietzsche

 

« Parmi les indices qui marquent les époques de mutation, il faut prendre en compte, en même temps que les remises en cause de l’image du cosmos, ou des structures politico-religieuses, le malaise qu’éprouve un nombre croissant
d’individus dans ce qu’ils subissent le plus directement :
l’ordre du jour qui leur est imposé »

J. Starobinski

 

« j’en sais rien,
j’erre et gis et
fornique,
je … »

Béatricia R. Harroz

 

 

O.

 

Inutile de dire quoi que ce soit. Ou d’attendre l’Evenement. Cela va de … (chut !)

 

Nous parlons dans cet ouvrage, (oui, c’est abrupt)

cela va ... dépendre : de la magie mensuratrice.

 

Faire fête à ce monde / comme les cérémonies

épuisent.

 

Réfugiés d’époque, nous convoquons quelque

fragments - les dieux susceptibles de faire pousser

les ailes qui nous (manquent).

 

Répudiés du temps, nous combattons quelques éclats -

mètres ou liants susceptibles autant que protégés 

dans l’universel(le) (clinique).

 

Une im-politique qui nous sorte de toute police------------ pensée en terme d’essence, d’être ou d’action.

Rien que ça - l’équinoxe.

 

Du « théologico-politique » lourdingue, fuir lentement

la tautologie publicitaire (toujours loupée)

comme les mots injectés par l’industriel

mensonge.

 

 

Nous parlons de rêve en fait, toujours éclate ce matin------------- et pour l’écrire simplement : évoque la nécessité, locale,------ au cas par cas, de dire « eux », ceux

qui nous rendent la vie (im)possible sur Terre, … puis ...

transmuter le geste. Vers un nous inouï. Un câlin silencieux.

 

 A faire, comme toujours déjà là.

 

I.

 

O dieux, ces

hôtes fugitifs, … qui avez

déserté, … depuis toujours, cet aujourd’hui

débordant

 

Vous revenez comme tels, en force d’exilés,----------- au milieu des eaux troubles et des chouettes horlogées, dans la plénitude de vos charmes

 

Idoles ancrées, depuis ce fond dont tout jaillit

 

Divines blessures, nacrées, 

grâce mue par le silence des hommes et le feu du ciel,---------- nous désertons à notre tour.

 

crapauds et princesses

cuirs et tendresses.

 

 

 

 

 

 

 

 

Enormes dieux à triple face, vous qui advenez,------- envoûtants et terrifiants...------- vous disparaissez peu à peu dans l’entre-là des gestes que nous tentons de réapprendre –

à convoquer

Vos faveurs gisent dans l’éclat, blanc, l’épiphanie ou l’évidence : de la fin d’un monde.

 

 

Edifice ou musée qui se dissout dans la poussière des gravats, alors que la façade demeure intacte,

pour les visites extra-terrestres.

 

 

Un matin, nous regardons : les fenêtres comme il fallut creuser le cadre en retours ...

 

Theophile, ben alors toi ! Salut ! Que nous dis-tu ?

 

RIEN de nouveau ?

Et pourtant... de cette chambre ..

 

On voit des trucs … :

 

 

Milieu de quelque chose dans l’ire d’un événement,------------- ce quelque chose entendu,

qui habite le commun :

 

 

Naine, notre présence, celle

 

Et qui frappe de loin.

 

Sévère, dansante,

offre à nos sens une configuration sensible

qui nous est tombé dessus.

 

Nous admettons ?

Une Révolution ?

Bue ? Vers l’a-fric.------------------------- (Chic alors !)

 

Un ébranlement puisant en homéo si elle, antéphalliquement

 
Dans son avoir lieu

depuis le fatras esthésique,---------------------- d’où le rien perce outre identité.

dans l’imagination,

pour 

l’imagination

 

 

 

Olfactive

 

 

 

Un nid d’aigle perché sur les falaises,

Un serpent pourpre louvoyant dans la poussière.

 

 

 

 

 

Ici je me

considère comme un invité.

 

 

---------------------------------- W

 


Lire la suite [...]



 

Nicolas Zurstrassen
dans la RAL,M


 

 

SÉLECTION
DU TRIMESTRE

379 nouveaux articles publiés dans les rubriques suivantes:

Equipe rédactionnelle
Chaque lundi - la fréquence hebdomadaire est entretenue par Daniel Aranjo, Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Stéphane Pucheu, Gilles Teboul, Henri Valero, Robert Vitton - et le groupe Personæ.
Pascal Leray - Catalogue du sériographe  >>

Chantier de Patrick Cintas  >>

Tome II - Mon ami Pédar
 XLIV - J’étais en train de me faire la main sur la nappe de communion quand tout le monde est arrivé
 XLIII - Je savais pas pourquoi on m’invitait, mais qu’est-ce que je bandais !
 XLII - Je pourrais remettre ça au prochain chapitre, mais je suis tellement pressé de vous le dire que je vais pas m’en priver
 XLI - Il paraît que c’est comme ça quand on a réussi un truc qu’on a mis du temps à comprendre comment c’était possible
 XL - Vivre en France est devenu vachement compliqué quand on a adhéré contre son gré à un parti que si on avait su on aurait adhéré à un autre
 XXXIX - Dans un cas comme dans l’autre, j’aurais angoissé selon le principe cartésien
 XXXVIII - Je les sentais grouillant comme des idées à l’heure de trouver une solution
 XXXVII - Mais l’innocence est un spectacle, et je sens qu’on va me le reprocher un jour !
 XXXVI - And ze winner is… ?
 XXXV - L’appel du sperme sonnait plus fort que les trompettes de Jéricho
 XXXIV - Un bon petit paquet de merde me ferait le plus grand bien
 XXXIII - Et au bout d’une bonne heure d’efforts et de cris idoines, je me suis retrouvé à la place du mort, là où j’étais avant que ça se complique
 XXXII - Voilà comment c’est, la vie, sous l’influence du cinéma et des actualités télévisées
 XXXI - Même que j’avais droit de chercher l’étiquette pour voir comment qu’on la lavait, vu que c’était du métal précieux
Autres essais de Patrick CINTAS
 Monos et Una
 Il y a destin et destin
La calbombe céladone de Patrick CINTAS
 Droits de l’Homme et droits de l’Homme
 La barbarie des uns justifie celle des autres
 A poil les nœuds !
N (Patrick Cintas)
 N, roman de Patrick Cintas chez le chasseur abstrait
 Extrait de N - Soit dit entre poètes
 Extrait de N - Ça arrive de temps en temps
 Extrait de N - Le noir et le complexe
Ma petite bibliothèque portative
 Tracts surréalistes
 Droits de l’Homme et droits de l’Homme
 Dos canciones
 Charles Sorel - Musidor
 Han Ryner - Petit manuel individualiste
Choix de poèmes (Patrick Cintas)
 Cage dorée à l’or fin
 Tandis que le soleil se lève
 Ce que c’est
 Dieu persiste et signe
 L’enfant est l’avenir de la femme
 Aïe coucou !
 Rond-de-cuir dans l’eau de l’existence
 Évidence poétique
 Chaque chose à sa place
 Arbitre des Élégances
 Cercueils sans guerre
 Noms d’être
 Ode au vin
 Se souvenir d’Hortense
 Ce que je vois de cette clarté qui m’aveugle...
Journées (Patrick Cintas) - 2ème partie
 Temps perdus
 Agonie
 La galère
 Théâtre l’ombre
Autres romans, nouvelles, extraits (Patrick Cintas)
 Pastilles pour la toux
 Petit Satyricon
 Tous les vieux sont des assassins
 Vous ne resterez pas longtemps un homme
 Sperme d’assassin
 Au cœur de l’Afrique
 Jésus et le croquemort
 Chaussure à son pied
 Combustion spontanée
 Injection létale de folie pure
L’enfant d’Idumée (Patrick Cintas)
 Chapitre premier - Le premier texte
Espace de Gilbert Bourson  >>

Portraits et propos à vue de perdrix
 Propos avec oiseaux
 Propos avec girafe
 Une conjonction
 Un tableau à accrocher
 Ce fauteuil-pivot
 La rue expose le portrait de son photographe
 Le réveil du petit vieux au printemps
 Poème à propos d’un nuage
 Poème à propos des choses dont parle le poème
 Poème à propos de beauté
 Poème à propos du poème
 À propos des champs magnétiques
 Portrait de l’info à l’encre noire
 Promenade au phare
 En joue feu ! voici l’éclipse dit monsieur B
 Didascalies d’une pièce qui se jouera ce jour
 Exercice de fraîcheur métaphysique
 Le mot pourpre
 Celui qui se lève sans penser à rien
 Trois petites chansons sérieuses pour pipeau
 Prévisions météorologiques et celles des écrans
 Patates
 Le Rondibé
 Portrait d’un artiste
 Sur une gravure de Piranèse
 Entre les coudes 4
 Entre les coudes 3
 Entre les coudes 2
 Entre les coudes 1
 La ville accueille le printemps
 Un portrait à ne pas conserver
 Un court extrait d’un monologue abandonné
 Chasser sur son propre seuil ou de sa fenêtre avant le petit déjeuner
 Poisson d’Avril
 Poésie et vent
 Neuf tuiles tombées d’un temple en ruines 9
 Neuf tuiles tombées d’un temple en ruines 8
 Neuf tuiles tombées d’un temple en ruines 7
 Neuf tuiles tombées d’un temple en ruines 6
 Neuf tuiles tombées d’un temple en ruines 5
 Neuf tuiles tombées d’un temple en ruines 4
 Neuf tuiles tombées d’un temple en ruines 3
 Neuf tuiles tombées d’un temple en ruines 2
 Neuf tuiles tombées d’un temple en ruines 1
 Monsieur
 Les sanies du printemps débouleront des arbres
 Une Amérique à soi
 La césure accomplie
 Bientôt le printemps
 Chaise-lac de brouillard
 Pavillon haut
 Comtesse aux pieds nus
 Revisiter Anaximène
 Des compressions de Valérie Constantin et de la stupéfaction d’un visiteur de l’exposition où elle les exposait
 Portrait de l’écrivain en virus
 Poésie et pluie
 Être entre ses coudes
 Portrait de dos vu de face
 La ville est un film
 À propos du « livre de la jungle »
 De long en large
 Le tarot de l’âme
 Un chien arrose mon anniversaire (21 Février)
 L’Arrivée du printemps
Récits de Gilbert Bourson
 Phases
Espace de Gilles Teboul  >>

L’inconnu sans ami de Jean-Michel Guyot  >>

Essais de Jean-Michel Guyot
 Comme à distance
Poésie de Jean-Michel Guyot
 Ralenti
 Freyja
 Dans l’aride
 D’or et de feu
Le zinc de Robert Vitton  >>

Produire du sens de Stéphane Pucheu  >>

Groupe PERSONÆ  >>

Mauvaises nouvelles (Pierre Vlélo)
 Napoléon et les Cannibales
 Les idées et les femmes
 C’est là que vous le trouverez
 On n’en sort pas si facilement
 Seule la marchande de bonbons est au courant
 Histoire du type qui comprend rien mais qui en veut
 Le facteur sonne au moins une fois
 Un cigare, un verre de rhum et cette foutue guerre
 Du bon rapport entre homme et femme
 On ne leur demande pas assez de s’expliquer
 Je crois qu’elle m’aimait
 Les hommes préfèrent les garces
 Comment on appelle le cri du rat ?
 Crime de sang !
 A quoi sert le sexe de Dieu s’il est tout puissant ?
 Vous allez voir ce que vous allez voir !
 Pour promettre, elles promettent !
 Si nous reparlions...
 Et si l’Enfer c’était moi ?
Otrofictif, poème narratif
 Otrofictif 38
Espace de Renaud ALIXTE - Fables
 Le déshonneur des mauvais poètes
 Poésie guerrière du nez d’Albert Camus
 Ah quel bonheur d’avoir gagné la guerre !
 Allô Bataclan !
 Un numéro en France
 Comme un verset du Coran
 On est pas comme les Américains
 Prière pour qu’il n’y ait pas un autre attentat avant Noël
 Y avait aussi des Irlandais de Vincennes dans une poubelle de Paris !
 La différence entre un slip de flic et un slip de poète
 Mahomet a bien changé depuis
 Bon ben finalement j’y vais !
 Branlette du bon citoyen en état de guerre
 Petit poète s’en remet à Dieu et à ses saints
 Moi, ça me fait rire
 Walter Mambot
 Le coup de la fenêtre
 Arrêtez de vous disputer !
 Comme la tête du serpent
 Comment cueillir les fleurs
 Chant de moi-même (imité)
LUCE - En voyage
 Api beursedé Manu !
 J’ai mon idée moi aussi, si tu permets, François !
 Qui c’est qui meurt dans son lit, hein ?
 Papa Dieu et sa fifille
 Vierge Marie, grosse pute...
 Haïssez l’enfant
 Le gonze Novembre
 Migrants d’or
 Ô frousse Dance !
Romain GAMBOIS - Saisons
 Une rue tranquille
 Son de statue
 La fin de l’été
 Les yeux veulent
 Esquisse de temps
Espace de Daniel Aranjo  >>

Espace d’Henri Valero  >>

Espace de Daniel de Cullá  >>

Arte
 Otra Poesía Cantara, Si Buen Cartel Tomara
 Cemetery
 Sillas
Crónicas
 Votar en domingo
 Una erección a la mañana
 Húchoho
 Manfredo
 Descojone
 Cabo de carne para pescar tontos y bobos de baba
 Un hervor
 “Los Partos de la Bestia”, de Silvia Delgado
 AZAhAR literario
 Parasito encontrado en un polipo nasal
 Golpe de galón
 Bombas, no ; huevos fritos, si
 El joven depredador y el amante de las setas
 Yo, autor
 Un repaso al hoy
 Oraculo
 Yo era yo hasta que tu fuiste tú
 Un repaso al hoy
 Yo era yo hasta que tú fuiste tú
 Minga del sol
 Con el tío calavera
 De Allende el río Popo
 Un viento calido desorejado
 Manfredo
 El gatito azul
 Las risas de las chicas
 Aquí no peco
 Honra mucho al asno
 La Buenona
 Mama no ama el mango, ¿o sí ?
 Castigo divino
 Dar latidos el perro
Libros
 Thomas Morus
 Tras la tapia de un corral
Poesía
 Vivir inspirado
 Pandora y su cofre
 Me duele tanto
 Matrimonio se escribe con A de amor
 Al fin y al cabo
 Tal para Cual, Pascuala con Pascual
 Orgullo gay
 Gabriela alegría
 El borrego Colirón
 Asnos por excelencia
 Alegría, alegría
 Ateísmo radical, Amor y Libertad
 ¿Qué te dice esta foto ?
 Puzzle criminal de guerra siriana
 Puta del treintanario
 Las prostitutas dan carrera
 Minga al sol
 Una losa formada de cespedes
 Piso segundo derecha
 Amor a poco
Revistas
 Siembra no 94
 Varal do Brasil no 38 B
 Letras de Parnaso - no 39
 Emanations
 Culture Cult #2
 Come and take it #7
 Pluma y tintero - octubre 2015
 Los extranjeros - antología - varios autores
 Letras de Parnaso - no 38
 Que tengas unas horribles fiestas - antología - varios autores
 Varal do Brasil no 38
 Varal do Brasil no 37/37B
 Revista ensentidofigurado no 6
 Review Ealain no 11
 Revista Acuarela no 17
Autres espaces
Ces auteurs ont bien voulu animer des espaces plus proches de leurs préoccupations que le sommaire de la RAL,M toujours un peu généraliste. Ces espaces constituent du même coup le coeur de la revue et leurs projets respectifs nous rapprochent nettement d'une revue qui serait pleinement assumée.
Semaines de la RALM >>

Duck Soup >>

 Patrick Cintas - Petite biliothèque - Tracts surréalistes
 LUCE - Api beursedé Manu !
 Renaud Alixte - Poésie guerrière du nez d’Albert Camus
 Petite bibliothèque de Patrick Cintas - Droits de l’Homme et droits de l’Homme
 Daniel de Cullá - Puzzle criminal de guerra siriana
 Renaud Alixte - Ah quel bonheur d’avoir gagné la guerre !
 LUCE - Haine de la poésie
 Patrick Cintas - La barbarie des uns justifie celle des autres
 LUCE - J’ai mon idée moi aussi, si tu permets, François !
 LUCE - Avertissement vraiment populaire aux islamistes
 Abdelkader Khalef - Chagrin amer
 Renaud Alixte - Allô Bataclan !
 Renaud Alixte - Un numéro en France
 Renaud Alixte - Comme un verset du Coran
 Renaud Alixte - On est pas comme les Américains
 Renaud Alixte - Prière pour qu’il n’y ait pas un autre attentat avant Noël
 Renaud Alixte - Y avait aussi des Irlandais de Vincennes dans une poubelle de Paris !
 Renaud Alixte - La différence entre un slip de flic et un slip de poète
 Renaud Alixte - Mahomet a bien changé depuis
 Renaud Alixte - Bon ben finalement j’y vais !
 Renaud Alixte - Branlette du bon citoyen en état de guerre
 Renaud Alixte - Petit poète s’en remet à Dieu et à ses saints
 Pascal Leray - La lutte contre la guerre n’est pas la paix
 Patrick Cintas - Ce que j’en pense...
 Pierre Vlélo - Vous allez voir ce que vous allez voir !
 Pierre Vlélo - A quoi sert le sexe de Dieu s’il est tout puissant ?
 LUCE - Qui c’est qui meurt dans son lit, hein ?
Espace de Gabriel IMPAGLIONE >>

Espace de François OLÈGUE >>

Cyberpoèmes
 Cyberpoèmes
Rolando REVAGLIATTI >>

Lettres vagabondes de Benoît PIVERT >>

Espace de Nicolas ZURSTRASSEN >>

Publications chez Le chasseur abstrait
 désordre partout - revue Corto nº 24
Espace d’Alan SÉVELLEC >>

Nouvelles (Alan Sévellec)
 Aller aux champignons
Autres auteurs
Pour adresser vos contributions (Comité de lecture)

- Essais - Jean-Marc RIVES >>
- Poésie - Abdelkader KHALEF >>
- Poésie - Alain HELISSEN >>
- Poésie - Andrea GENOVESE >>
- Poésie - Claire Hurrimbarte >>
- Poésie - Thereza Christina Rocque da Motta >>

 

 

« Pour respecter l'idiosyncrasie de chacun... » André Gide - Paludes.

2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -