Sites associés :


Nouvelle
Revue d'art et de littérature, musique
Lire Publier Communiquer
Revue en ligne
jeudi 23 novembre 2017
Directeur: Patrick CINTAS
Éditeur: Le chasseur abstrait
12 rue du docteur Jean Sérié
09270 Mazères

Andy Warhol - Image de Patrick Cintas

Dans la série [presse-livres]...

À cause de son système nerveux grossièrement constitué et bouleversé à la moindre marque d'émotion ou de sentiment, le mâle se protège à l'aide d'un code « social » parfaitement insipide d'où est absente toute trace de sentiments ou d'opinions gênantes.

[SCUM...]

 

Céline mis à part

ou La littérature a-t-elle fait sa révolution ?

 

Rien ne va de soi. Rien n'est donné. Tout est construit...

« La littérature est en retard de cent ans sur la peinture. Elle s'alimente depuis plusieurs siècles non pas aux données immédiates de la vie mais aux œuvres antérieures comme abeilles nourries au miel et non aux fleurs; elle est incoerciblement aimantée et polarisée par les œuvres antérieures. Le prestige de celles-ci est si fort qu'aucun écrivain, quand même il s'y efforce, ne parvient à s'en dépêtrer et retrouver l'état d'innocence que nécessite la création. La peinture a depuis longtemps fait sa révolution; la littérature - Céline mis à part - n'a pas fait la sienne. »

Nº 79
Nº 79nº 80 le 1er juillet

 

 
PRIX CHASSEUR DE NOUVELLES 2012

Règlement

Le chasseur abstrait éditeur organise un concours de nouvelles.

LONGUEUR
1. Les nouvelles ne devront pas dépasser 10.000 mots.

MANUSCRIT
2. Chaque auteur peut concourir avec autant de nouvelles qu'il le souhaite, éventuellement avec un recueil composé ou un landscape qui sera alors également soumis au comité de lecture du Chasseur abstrait..

DATE LIMITE
3. La date limite d'envoi est le 31 juillet 2012.


Lire la suite [...]

La série selon Mel Bochner
dans le [Cahier de la RAL,M nº 24]

C'est peu de dire que Mel Bochner n'a pas, en France, la notoriété qu'une figure si importante de l'art contemporain devrait avoir. On se rassurera – si l'on ose dire – en généralisant cette situation à l'art conceptuel américain. Si le nom de Don Judd n'est pas complètement inconnu en France, celui de Sol LeWitt reste confiné à des cercles spécialisés. Quant à Carl Andre... Quant à Mel Bochner…

Sans doute Mel Bochner est-il le plus méconnu de tous, en France du moins. Et cette méconnaissance est doublement frappante : d'une part, parce qu'il a eu un rôle déterminant dans l'évolution de l'art américain, d'autre part parce qu'il est aux antipodes de ce conceptualisme étriqué qui a prétendu s'attaquer au langage sans de sérieuses compétences philosophiques et linguistiques.


Lire la suite [...]

 

« La forme de la peinture a totalement changé; celle de l'écrire, à peu de chose près, est demeurée la même. Or c'est dans l'art la forme qui détermine toute l'action de l'œuvre. »

 

 

Avril

Un travail exceptionnel de

Jean-Michel Guyot

Jean-Michel Guyot

 Mnémosyne

« Qu'il y ait œuvre, il n'appartient qu'aux autres de le dire, tandis qu'il revient à l'auteur de la dire, l'auteur étant toujours en avant de lui-même tant qu'il travaille, soutient cet effort vers l'œuvre qui le soutient, et qui ne dépend pas que de lui, le bruit du monde étant son horizon, jusqu'à la perte du sens parfois, jusqu'à l'interruption, jusqu'au silence. »

Il faut se figurer une pyramide renversée et translucide dont la base en l'air ne cesse de gagner du terrain. Terrain pris sur le ciel dont il ne cache et gâche nullement la vue, terrain qui n'apparaît que mieux à mesure que le regard arpente les possibles amoncelés, en allant de la base altière au sommet pointu fiché dans la terre féconde. Les quatre versants de la pyramide sont également abrupts. Varappes du sens pris de vertige. Difficile, sur cette surface lisse comme un miroir de granit, de trouver des aspérités auxquelles se raccrocher, le mieux étant d'oser visiter la pyramide de l'intérieur en se laissant aller dans les dédales de son questionnement.

 Mnémosyne

 

 

Mai

Robert Vitton

Robert Vitton

Vers nouveaux

 

Sur les parvis, loqueteux, l'arguemine en sébile, les globes révulsés dans un moyen âge, je pantomime les tortures de la question, les gênes, les géhennes, le martyre d'Artaud, les supplices de Prométhée, de Tantale, de saint Bénigne… Je gagne des mille et des cents. Je gagne ma journée… Tout juste de quoi étourdir mes soifs et mes faims. A votre bon coeur ! A votre bon coeur, faubouriens ? Que ce soit ton dernier quignon, porte-guignon plein de bouillon d'herbes !

Florilège

 

 

Juin

Entretien avec

Nicolas Zurstrassen

à propos de

Implosibilités
de la d’hommestication
suivi de Architextures
Tenségrités phantastiques

publié chez Le chasseur abstrait
à paraître le 15 juin

 

Patrick Cintas — « Ainsi, certaines oeuvres d'art sont de merveilleux objets, d'autres sont des clés, des mots de passe qui vous donnent accès à une connaissance plus intime, à une perception plus délicate de la beauté[1]. » Un mot là-dessus ?

Nicolas Zurstrassen — En effet, nous aimerions que ceci, et ce qui est envoyé dans l'espace de manière générique, ne se réduise à des objets. Ou alors des ob-jets, des super-jets qui fassent un tant soit peu saillance dans l'avalanche morbide du marché cultureux. En effets, attente et impatience de cette potentielle efficace. Forcément immodeste, comme le serait une existence se voulant autre chose qu'incolore pièce dans un décor en carton-pâte, salle d'attente moite de la vie.

Méfiance conjointe envers les néo-prêtres qui prêchent l'injonction affadissante de faire taire le soi dans son irréductible pluralité- qui n'est pas le Moi in'dividué- qu'à l'égard des thuriféraires enflés de l'individualisme métaphysique.

« Song of myself », donc, comme le disait W.Whitman, oui, mais un Soi à la mesure du plurivers toujours-en-train-de-se-faire, de ses joyaux et de ses im'mondices. Si le Moi se révèle abject mot d'ordre, la cocréation entre l'opération d'écriture et l'ouvrier qui excrit forment d'opaques mots de passe, qui ouvrent l'espace par de tortueux sentiers, et accroissent l'exiStance, à travers ces chemins qui bifurquent. Ce vers quoi font signe, d'ailleurs, les joyeuses étymologies des vocables « auteur » (augere : augmenter, accroître) et d' « ouvrier » qui ouvre, œuvre, opère le champ délicat du sensible.

 

Suite de l'entretien

 

 

 

 

Feuilleton du trimestre

 

 

Ça continue !

 

2ème épisode de

 Gor Ur III

MARVEL I

Poursuite et conversation

« C'est que l'écrire créatif ne commence qu'où les mots sont utilisés non plus à raison de leur stricte signification (ils forment à ce titre un pauvre registre de schémas propres à énoncer seulement des pensées bien simplistes) mais avec art comme les jongleurs font des chapeaux, des œufs, des mouchoirs - dans une toute autre optique que de les coiffer, les gober ou s'en moucher le nez. »

 


 Le voyage en France

sixième volume du
Tractatus ologicus

Le 3ème épisode en juillet 

le 4ème en octobre...

Et en 2013 le

7ème volume du Tractatus ologicus !

Pour en savoir plus, visitez aussi le
[site perso de Patrick Cintas]

 

 

Si vous souhaitez participer,
    visitez nos rubriques Plan du site & proposez vos œuvres Contact

Nouveautés chez :

121 nouveaux articles publiés dans les rubriques suivantes:

Equipe rédactionnelle
Chaque lundi - la fréquence hebdomadaire est entretenue par Daniel Aranjo, Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Stéphane Pucheu, Gilles Teboul, Henri Valero, Robert Vitton - et le groupe Personæ.
Pascal Leray - Catalogue du sériographe  >>

Chantier de Patrick Cintas  >>

La calbombe céladone de Patrick CINTAS
 De la dictature gaulliste considérée comme un signe de trouille
 L’appel du 18 juin à Mazères un jour de défaite pour les barbares
 L’honneur, ça se piétine !
 Le flic, la mouche et Dieu – Le pari de Pascal
 Le 13 mai de la honte
 Pourquoi il faut voter François Hollande - Marc Augé - Jacques Le Goff - Michel Deguy - Maurice Olender - Chahdortt Djavann - Michèle Perrot - Françoise Héritier - Jacqueline Risset
 Rencontre du troisième type - Gonzo contre la Légion d’honneur
Gor Ur - Le voyage en France - Marvel
 2 - Gor Ur - MARVEL I - Poursuite et conversation
Galeries de Patrick CINTAS
 Cicada’s fictions - Extrait du RALMag nº 5
Journées (Patrick Cintas) - 1ère partie
 Science des chats domestiqués
 Partie de pêche
 Faut bien rire
 Tout a une fin
 La coutume du mot
 Dentales d’or
 Sans défaite ni destruction
 Césaire, l’homme-poésie-homme
 L’homme sandwich
 Pots en fleurs
 Sol y sombra
 Per limpinpin et oribus
 Tenter ou séduire
 Effets indésirables
 L’acier de notre enfance
 Idéogramme incessant
 Le gagnant ne gagne rien
 Enfin des enfants comme on les aime !
 Télémaque s’ennuie
 Je t’oublierai aussi
 Dans le coquillage la mer
 Tic-tac des tactiques
 Ça n’a servi à rien
 Si je mens...
 Le baiser dans le tamarit
 Á l’écart
 Couleurs du temps
 I hate speech
 Nous nous parlions
 Un festin pour devenir seul
 Théorème mon Hiroshima
 Le chant du canari
 Les moi domestiques et les autres
 Ailleurs mais pas trop loin
 Tan ta tan
 Baladin d’Oc
 Aristos, larbins, esclaves, libertaires et exclus
 Charme du jeu
 Anthologie de l’humour noir
 Trombones et pistons
 Oceanox nox nox
Quelques entretiens avec Patrick CINTAS
 Nicolas ZURSTRASSEN
Autres romans, nouvelles, extraits (Patrick Cintas)
 Lucile la noire
 Le récit au noyer
 Dimanche de Léo
Espace de Gilbert Bourson  >>

Essais de Gilbert Bourson
 Signature
Poésies de Gilbert Bourson
 Insight
Récits de Gilbert Bourson
 l’Épouse de Jules II muse et matière première de mon ciel peint sur le mur de ma cave
Espace de Gilles Teboul  >>

L’inconnu sans ami de Jean-Michel Guyot  >>

Le zinc de Robert Vitton  >>

Produire du sens de Stéphane Pucheu  >>

Groupe PERSONÆ  >>

Espace de Daniel Aranjo  >>

Espace d’Henri Valero  >>

Espace de Daniel de Cullá  >>

Autres espaces
Ces auteurs ont bien voulu animer des espaces plus proches de leurs préoccupations que le sommaire de la RAL,M toujours un peu généraliste. Ces espaces constituent du même coup le coeur de la revue et leurs projets respectifs nous rapprochent nettement d'une revue qui serait pleinement assumée.
Espace de Santiago MONTOBBIO >>

Essais de Santiago MONTOBBIO
 Palabras para la revista Babel
Rolando REVAGLIATTI >>

Espace de Valérie CONSTANTIN >>

Livres d’artiste d’artiste de Valérie Constantin
 Univers poétique de Valérie Constantin par Francisco Azuela
Lettres vagabondes de Benoît PIVERT >>

Espace de Nicolas ZURSTRASSEN >>

Espace de Serge MEITINGER >>

Chronique du péristyle de Serge MEITINGER
 D’une victoire annoncée
 Une belle explication
Espace de Willy "Orphée" PROCIDA >>

Archives : Abysse et Anarchie
 Roses
Autres auteurs
Pour adresser vos contributions (Comité de lecture)

- Essais - Véronique PERRIOL >>
- Poésie - Abdelkader KHALEF >>
- Poésie - Jean-Pierre PARRA >>
- Poésie - Mario de Andrade >>
- Poésie - Nathalie TURGEON >>
- Poésie - Patrick AVELINE >>
- Poésie - Ricarson DORCE >>
- Poésie - Yvelisse FANITH >>
- Poésie - Yves Patrick AUGUSTIN >>
- Roman, nouvelle - Francis DENIS >>
- Roman, nouvelle - Jean-Michel BOLLINGER >>
- Roman, nouvelle - Patricia LARANCO >>
- Roman, nouvelle - Vickey AZEMAR >>

 

 

 oOo

Programme de la RAL,M 2012 

Nº 80 en juillet

Jean Dubuffet a plus de 100 ans.

 


 

« Pour respecter l'idiosyncrasie de chacun... » André Gide - Paludes.

2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -