Sites associés :


Nouvelle
Revue d'art et de littérature, musique
Lire Publier Communiquer
Revue en ligne
dimanche 19 novembre 2017
Directeur: Patrick CINTAS
Éditeur: Le chasseur abstrait
12 rue du docteur Jean Sérié
09270 Mazères

Valérie Constantin

Bruits du Monde
Bruits des Mots
Bruits du noir

valerieconstantin.ral-m.com

VALERIE CONSTANTIN

 

 

1. Édito - Printemps des poètes
La vie en démocratie a ses avantages incontestables, mais elle a aussi ses inconvénients, c'est bien connu. Des « aménagements » des constitutions et autres lois fondatrices et/ou organiques en limitent toujours la portée. Un aléa particulièrement gênant empêche la cohabitation tranquille des « intellos » et du « populo ». [Lire la suite...]

2. Les auteurs du mois
Gabriel Impaglione - Harold Alvarado Tenorio - Jorge Lucio de Campos - Leo Lobos - Rolando Revagliatti - Patricio Sanchez - Yves Patrick Augustin - Stéphane Pucheu - Saint-John Kauss - Jean-Michel Guyot - Patrick Cintas [...]

3. Valérie Constantin plasticienne

1. Bruits
2. Autres œuvres.
3. Livres
4. Site
5. Portraits

 

 

Numéro évolutif
à visiter de temps en temps

La RAL,M elle-même est déjà, depuis sept ans, un travail évolutif. Chaque rubrique, chaque espace de ce site est évolutif. C'est d'ailleurs l'intérêt primordial d'un hypertexte : évoluer sans cesse et indépendamment des questions de temps et d'espace qui ruinent les dispositifs en papier et en ondes. Les nostalgiques de la plaquette et les éducateurs de l'esprit, trop souvent éditeurs ou médiathécaires, sont un peu perdus dans ce monde qui n'est pourtant pas si nouveau puisqu'il préexiste depuis longtemps : il n'est qu'une des nombreuses applications de la fonction créative (on la dit quelquefois « poétique »). Quelques auteurs ont souhaité étendre leur travail aux sommaires de la RAL,M. En voici la première moûture avec Valérie Constantin, plasticienne.

 

 

 

BRUITS

 

Les lecteurs de la RAL,M ont pu explorer depuis plusieurs années l'univers pictural de Valérie Constantin qui exerce son influence sur l'esthétique de cette revue et des ouvrages publiés par Le chasseur abstrait. Les « bruits » constituent une partie seulement de son œuvre plastique, mais ils ont une importance nouvelle. Ce sont ces « bruits » qui forment en ce moment l'essentiel du contenu proposé par l'artiste aux internautes. Exposition qu'on peut visiter sur son site :

 valerieconstantin.ral-m.com

Les bruits y sont déclinés en trois mouvements ou phases qu'il convient de commenter. Une unité s'en dégage, uniquement plastique, avec ce que cela impose de retentissements intérieurs.

 

 

 

 

Bruits du monde.

Les « bruits du monde » comportent deux séries : Homme+Monde et Portraits. Cette double approche est le fruit d'une vision. La première série capte l'homme aux prises avec le monde. Le site nous en offre quelques images, dont les deux ci-dessous. On voit bien comment le langage se donne à voir, d'abord dans l'effet de miroir qui n'est pas sans évoquer Rorschach et les vues radiologiques, double effet corps-mental qui se retrouve dans l'image suivante où le corps est superposé à sa mort figurée par ces bougies qu'on dépense dans les cimetières espagnols. Pour ceux qui ont identifié les espèces de poumons du premier, les tourmentes meurtrières de Katrina en constituent le bruit. D'autres bruits, sur l'écran où s'immobilise le second, témoignent d'une approche et d'un passage de pas qui sont peut-être tout ce qui reste de ce monde quand il est consommé.

Une fois passé ce chapitre commun à nos existences approximatives et éphémères, c'est l'œil qui s'approche des visages pour en concevoir les portraits. Visages non dénaturés, car ils conservent leur regard et l'expression figée par l'arrêt sur image. Et comme chez Gauguin les murs sont habités par les rêves et les pensées, d'autres figures moins bavardes emportent ces visages dans un monde qui leur transmet ses vertiges ou ses joies, selon la couleur dominante ou les aléas de la composition. Le peintre ne peut aller plus loin. Il s'arrête là où l'écrivain continue d'explorer ce qui n'a plus d'importance plastique. On a l'impression d'une invitation à appronfondir ce que l'art ne peut par nature que caresser entre le regard et le support. La démarche est purement moderne, débarrassée des effets narratifs et dramatiques que la peinture emprunte trop souvent à la littérature et au théâtre. Pas facile de s'en tenir à cette sérénité crispée. C'est pourtant ce que conçoit et réalise Valérie Constantin.

 

HOMME + MONDE

 

 

 

 

 

PORTRAITS

 

 

 

 

 Voir Les bruits du monde.

 

 

 

 

Bruits des mots.

Trois séries explorent ces « bruits des mots » : voilà ce qui arrive à cette percée du tableau que j'évoquais plus haut. Le texte, les textes ne peuvent se situer dans la continuité de l'œuvre plastique. Mais ils existent et leurs feuilles, tachées d'encre ou hypertextuelles, ont aussi leurs moments de fixation au support plastique. On n'y lit plus, mais il ne s'agit pas là seulement d'un prétexte. On devine les mots, quelquefois ce qu'ils composent en transparence interposée entre la gestuelle du créateur qui est bien obligé de se bouger pour exister et une vague d'explications qui ont toutes les chances de se perdre dans la nuit psychologique et intellectuelle. Il s'ensuit un plaisir que le silence appelle bruit par amour.

 

COMPRESSIONS I

 

 

 

COMPRESSIONS II

 

 

 

COMPRESSIONS III

 

 

 Voir Les bruits des mots.

 

 

 

 

Bruits du noir.

Les « bruits du noir » illustrent l'absence de couleur. La synthèse additive n'a pas d'application en peinture.  Elle ne concerne que les sources lumineuses, faisceaux dont la superposition donne une couleur plus claire que ses deux composantes ou de la lumière blanche si trois primaires coïncident. On conçoit alors aisément que, si on éteint, on est dans le noir. Pourtant, en peinture, c'est le mélange des trois primaires qui donne du noir et deux primaires s'assemblent dans une couleur plus foncée. Il n'est question ici que de lumière et non pas de l'ombre dont la couleur est bleue. Etc. Tous ces jeux de peintre sont présents à l'esprit quand on se trouve face à ces bruits du noir. Et ce qu'on distingue, soit parce que la lumière est faible, soit parce qu'on nous contraint à entrouvrir les yeux, n'a pas de forme reconnaissable, en tous cas pas au point de nous inspirer un quelconque jugement esthétique ou moral sur ce noir qui demeure sciemment cosa mentale.

 

 

 

 Voir Les bruits du noir.

 

Notes in-progress de Patrick Cintas

 

 

 

 

AUTRES ŒUVRES

 

Valérie Constantin est trop accaparée par son intense travail d'éditrice chez Le chasseur abstrait. Il s'ensuit que ses apparitions sont rares sur ce site dont elle est pourtant une des principales animatrices par la teneur de ses contributions.

 

 Espace Valérie Constantin

 

 

 

 

 

 

LIVRES

 

Livres illustrés, livre d'artiste, on voit bien en visitant nos librairies et nos salons que les auteurs et les éditeurs n'y voient pas en général une différence que Valérie Constantin tient à marquer. On s'en rendra compte en feuilletant ses nombreuses réalisations. Une partie de ce travail se retrouve chez Le chasseur abstrait : couvertures, illustrations, mises en page, et... livres d'artistes.

 

 

       

 

 Catalogue du Chasseur abstrait
pour voir d'autres réalisations
de Valérie Constantin

 

 

 

 

 

 

 

Coup de cœur de la RAL,M pour les

 

PORTRAITS

 

 

Avec quelques centaines de portraits à son actif, Valérie Constantin a acquis l'expérience du regard qui caractérise cet art particulier. Si l'aventure vous tente, vous pouvez contacter l'artiste sur son site :

 valerieconstantin.ral-m.com

 

 

 

 

oOo

 

Édito

PRINTEMPS DES POÈTES
    INTELLOS & POPULO

« Poussez-vous que j’m’y mette ! »

Nous admettons ici que le terme intello recouvre toute production artistique que le populo ne peut pas comprendre et que le terme populo ne concerne que ceux qui n’ont vraiment pas l’intention de s’empoisonner avec ce qu’ils ne comprennent pas. Ce sont deux phénomènes productifs. Mais tandis qu’il ne peut rien arriver d’autre à l’intello, il est convenu que le populo peut éventuellement changer de camp. Cette inertie est impliquée en général par un effet d’éducation dont on déduit logiquement que le mouvement inverse n’a pas de sens, sauf en cas d’accident cérébral.

La vie en démocratie a ses avantages incontestables, mais elle a aussi ses inconvénients, c’est bien connu. Des « aménagements » des constitutions et autres lois fondatrices et/ou organiques en limitent toujours la portée. Un aléa particulièrement gênant empêche la cohabitation tranquille des « intellos » et du « populo ». Il est bien connu que les premiers éprouvent facilement du mépris pour les seconds et que ceux-ci se montrent souvent grossiers envers les premiers. Aucun dialogue n’est véritablement possible entre ces deux classes culturelles. D’un côté comme de l’autre, il s’ensuit d’interminables théories dont le but manifeste est d’empêcher les supposées malfaisantes interactions. D’ailleurs, l’épithète « con » s’applique aux intellos quand c’est au populo de parler, et inversement. C’est tout de même significatif !


Lire la suite [...]

 

Tous les éditos : 

 

 

 

Auteurs du mois

 

 

Yves Patrick Augustin - Stéphane Pucheu - Saint-John Kauss
Jean-Michel Guyot - Patrick Cintas.

Cliquez sur les portraits
pour accéder aux rubriques de ces auteurs
et à leurs articles publiés ce mois-ci.

 

 

SURAMÉRICA

El gran vivero

La RAL,M publie beaucoup d'auteurs sud-américains. Voici quelques nouveautés de :

Gabriel Impaglione - Harold Alvarado Tenorio - Jorge Lucio de Campos - Leo Lobos - Rolando Revagliatti - Patricio Sanchez.

Cliquez sur les portraits
pour accéder aux rubriques de ces auteurs
et à leurs articles publiés ce mois-ci.

 

 

Suivez nos semaines :

Articles les + récents     Les semaines de la RAL,M

 

 

2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -