Sites associés :


Revue en ligne
jeudi 23 novembre 2017
Revue d'art et de littérature, musique
Directeur: Patrick CINTAS
Éditeur: Le chasseur abstrait

Robert Vitton - photo de J.C. Cintas - infographie de Patrick Cintas.

Ce mois-ci, du Vitton
et un numéro spécial !

 Spécial Vitton

Robert Vitton, c'est quelqu'un qui publie. Qu'on ne me dise pas que c'est difficile de publier. Au contraire, c'est facile. D'abord en usant de l'Internet qui est un réseau conçu pour publier et donner à choisir, noeud de liberté, n'en déplaise aux barbons, aux poussifs, aux calamiteux de l'orgueil et de la suffisance. Ensuite, en travaillant d'arrache-pied avec l'éditeur, mézigue. Ce numéro spécial et ce qu'il désigne, c'est 5 ans d'une collaboration sans faille, sans excès et sans paranoïa scripturale.

Retenez cette adresse :
robertvitton.ral-m.com
Et celle-ci pour les numéros spéciaux de la RAL,M :
special.ral-m.com

Une année de plus !
Lors de notre rendez-vous raté avec le "Café littéraire" du salon du livre de Toulouse [voir notre compte rendu], Pascal Leray proposait d’aborder la condition de l’auteur sous deux angles :
— L’auteur et son oeuvre ;

— L’auteur et son éditeur.

Il comptait peut-être décrire le grand écart auquel tout auteur qui se respecte se livre sans ménagement pendant que son oeuvre s’élabore au rythme des jours et qu’elle se diffuse dans la nuit livrée aux combats des marchés et de ses sbires.

Il faut dire que si l’oeuvre exige, en principe, un éditeur, celui-ci est rarement disposé à la publier. Il s’ensuit, selon le même principe, que l’oeuvre finit par poser des problèmes existentiels et que, presque par conséquent, l’éditeur poursuit son bonhomme de chemin sans se soucier de ce qui ne lui arrive pas faute, la préposition est bien choisie, d’avoir risqué sa propre peau dans une aventure commune.

Valérie Constantin et moi-même n’avons cessé de travailler pour que l’ébauche d’abord conçue sur Internet il y a dix ans devienne une véritable entreprise d’édition.

Encore deux ou trois ans de ce dur labeur et nous atteindrons notre objectif qui est de rendre efficace un système d’édition basé à la fois sur la Réalité (fini les vieilleries éditoriales) et sur l’Oeuvre que chacun est capable de construire dans son chez soi.

Ce ne sont pas là des promesses. Il s’agit simplement, et durement, de s’impliquer dans le chaos des activités culturelles et pourquoi pas cognitives.

Des auteurs sont en train de tenter le coup en toute liberté, usant de cette boîte à outils que nous mettons à leur disposition pour qu’ils s’épanchent : ce site qui a fait ses preuves et qui continue de s’organiser sur les épaules de chacun.

Bien sûr, chemin faisant, nous accumulons les retards, quelquefois les impondérables. Mais nous ne cessons pas de travailler, de "ralmer" comme dit Robert Vitton, et il nous arrive plus d’une fois d’y arriver, toujours en bonne compagnie - celle des poètes de tous bords et de toutes conceptions qui forment ma seule nation, si tant est qu’il s’agit de cela.

Nous fêterons le premier avril prochain les cinq ans de la RAL,M. C’est curieux, parce que le mois d’avril fut par le passé le premier mois de l’année [dit-on] et que la bonne blague de sa permutation avec janvier continue d’alimenter le jeu. C’est donc avec trois mois d’avance que je vous présente mes meilleurs voeux de joie, si jamais le bonheur n’était pas de ce Monde.

Patrick Cintas.

À paraître en 2009
plus quelques autres
Gilbert Bourson nous fait la joie de publier 4 volumes de poésie - Dans la collection ada illustrée par Valérie Constantin, JOIE ROUGE - Dans la collection djinns, CONGRÈS, SONATES et VOIERIES.
Pascal Leray - LE SENS DES RÉALITÉS - roman - collection djinns - un monument qui ne laissera pas indifférent les mordus de narration. REFLEXE, 2 est aussi en route. Voir aussi collection CORTO.
Robert Vitton signe avec À LA VIE À LA MORT le troisième volume de sa trilogie LES ERRES DU TEMPS. Parution également de LES THAUMATURGES et de LE ZINC, théâtres. Collection djinns. Voir aussi collection CORTO.
Nacer Khelouz - D'UNE RIVE À L'AUTRE - roman. Collection djinns.
Marta Cywinska - DEUXIÈME NUDITÉ - poésie. Collection NOIR.

Illustration de Valérie Constantin.
Marie Sagaie-Douve - BULLES IRISÉES - poésie. Collection ada.

Illustration de Valérie Constantin.
Nouvelle collection que nous inaugurons dans le cadre du Cahier "HAÏTI" dont la sortie est prévue pour le prochain Salon du livre de Paris.
James Noël - POÈMES À DOUBLE TRANCHANT - poésie - inventeur de nouvelles dynamites explosives et surtout attentif à la grande misère humaine, [James Noël] est sommé de se dire à haute voix comme deux des plus célèbres saints maudits de la poésie vivante d'Haïti : Davertige et Saint-Aude. - Dominique Batraville. Préface de Franketienne.
Dovilas Anderson - LES ÎLES EN ACCENT AIGU - poésie - Ne cherche pas à me comprendre Ni à me critiquer Car je suis humble dans mes discours Et sage dans ma folie - un jeune poète qui attrappe au vol les abeilles de Haïti et les enferme dans un bocal pour en apprécier le bourdonnement. Belle promesse.
Arnaud Delcorte - LE GOÛT DE L'AZUR CRU - poésie - Lire Arnaud Delcorte c'est oser aller à la rencontre des garçons sauvages et des mots fauves qu'on ne rencontre que si l'on ose se perdre dans ces contrées où seuls s'aventurent ceux qui n'ont plus rien à perdre parce qu'ils pensent qu'ils ont déjà tout risqué et tout perdu. Le premier poème tout de suite comme une rencontre directe, l'urgence de dire comme l'urgence de baiser quand rien ne saurait s'opposer à ce désir déchirant. Tout arracher soudain des tripes des mots, comme déchirer la peau du corps tout soudain offert. La langue ciselée mord la chair du poème, le rythme est de bouche sèche dans la brièveté hachée du halètement humide qui lèche ses babines. - Francis RICARD, préface. (Postface de James Noël)
Ahcène Aït Saïdi - L'ENVERS DU DÉSIR - roman - Sous le coup d'une illumination qu'elle n'expliquera pas, Yasmine demande à son mari de s'en aller, de la laisser seule avec sa fille de huit mois. Elle avait vingt-sept ans, universitaire, et habitait un quartier résidentiel d'une grande ville. La famille vivait confortablement, sans être obligée de penser à l'argent. Elle était malheureuse et, quoique son mari soit jeune, beau et aisé financièrement, elle n'avait qu'une idée : divorcer et retourner vivre chez ses parents.
Stéphane Pucheu - LE DERNIER HOMME suivi de ÉTRANGE ÉROS - nouvelles - Le dernier homme: A travers cette brève fiction - une longue nouvelle - le narrateur s'imagine, ni plus ni moins, définir les contours de l'homme occidental, de celui qui prétend être le "dernier". En six chapitres et autant de traits particuliers, il représente un personnage qui met en exergue ses sensations, ses impressions, dans des cadres à la fois différents et interdépendants. Pourquoi avoir choisi ces adjectifs précis? Difficile d'y répondre... Ce qui est certain, en revanche, c'est que la structure narrative, très originale, prend comme point de départ la dénomination d'un trait de caractère - auquel succédera un autre - jusqu'à ce que l'ensemble forme une unité subjective à l'extrême. Comme si, dans notre univers technologique, le narrateur semblait signifier, à lui seul, la transcendance de notre humanité, comme s'il posait des questions centrales, telles : Qu'est-ce que l'homme au XXlème siècle? Qu'est-ce que la subjectivité?.
Patrice Guérin - SUR MA VIE - autobiographie - Le soir de la Saint-Sylvestre, nous avions invité papa, maman, Denis et Patricia à venir réveillonner chez nous. Repas de fête , musique (CD que je passais sur ma chaîne) et délires avec le frangin, comme chaque fois qu'on se voit. La soirée se termina vers 1 heure du matin, après s'être souhaité mutuellement la bonne année. Le lendemain nous avions prévu, Valérie et moi, d'aller présenter nos vœux à sa grand-mère, qui habitait à Château-Thébaud. Thomas, qui était descendu avant nous pour se rendre sur le parking où se trouvait ma voiture, l'Opel Vectra, remonta les escaliers quatre à quatre, et, s'adressant à moi, me cria, essoufflé: "Papa! Papa! Le volant de ta voiture est sur ton siège!"
Anéta Vete Congolo - AVOIR et ÊTRE Ce que j'Ai, ce que je Suis - poésie - Ainsi soit il ce Blanc ainsi soit il ce Blanc Amour ce blanc Justice ce Blanc ainsi soit il rescrit de la toute puissance Mère Amour de vie chêne sans chaînes jusqu'à la fin des temps ainsi soit-il ce blanc dernier supplice du schéol ce Blanc mis sous le scion multipliant de l'insoumission pour la délivrance des âmes au purgatoire ce Blanc cène eucharistique de la saine clé de pierre entrée du paradis ce Blanc ainsi soit-il vie vie renée vie vie vie pour ce Blanc révélation divine que vous nous avez laissé ô Zaïre Mère nôtre reine des reines déité nôtre ainsi soit-il pour des siècles et des siècles
Frank Ferraty - À FLEUR DE MOTS - poésie - Rives et dérives font des remous Siphons respirant à pleins poumons Flux et reflux s'échouent sur d'innombrables alluvions Grèves en colère joignant difficilement les deux bouts Rires arides creusent leurs rides dans d'immondes limons Voix rendues aphones à force de cris étouffés Cœur en charpies déchire des corps estropiés Nuit blanche réveillant de noirs présages Songes volatiles partent en fumée Un paysage sans visage
Des livres courts - avec une courte préface de l'auteur qui en dévoile les secrets.
Robert Vitton a prévu de nous offrir LES OS DE CASTALIE et PRIÈRE D'INSÉRER.

Pascal Leray LE MYSANTHROPE ET SON TRIPLE, théâtre et PESRPECTIVES SÉRIELLES, essai.

Jean-Claude Cintas CHRONIQUE D'UN CD ANACHRONIQUE.
La RAL,M commença le 1er avril 2004 par être une simple revue en ligne chargée, comme mille autres, de publier les refusés. Chemin faisant, elle est devenue le Portail du Chasseur abstrait. Entre temps, cette maison d'édition s'est donné pour tâche de diffuser les auteurs qui le souhaitent.

On a vite distingué ceux qui déclarent tenter l'aventure totale - publier une oeuvre - et ceux qui ne souhaitent pas aller plus loin qu'une publication ponctuelle. Les premiers, nous avons mis à leur disposition un outil complet : publication des livres "en papier"; collaboration active au site (articles, espaces d'auteurs, numéros spéciaux, blogs personnels). Aux seconds, nous leur avons demandé d'acheter quelques livres pour pallier le manque d'engagement et de participer presque librement au Portail du Chasseur abstrait.

Autrement dit, deux types de contrats: l'auteur cède ses droits et s'engage moralement à publier une oeuvre complète - rien ne lui est demandé, sauf de participer le plus activement possible au Portail;

l'auteur ne cède ses droits que pour un an et il s'engage à acheter quelques exemplaires de son livre, ce qui ne le prive en aucune manière des outils mis à sa disposition par le Portail.
Voilà comment nous travaillons. On ne peut pas être plus clair. Et avec beaucoup de travail, on sera de plus en plus efficace.

Voir [Manuscrits] pour de plus amples explications.
Voir l'[accueil] pour accéder aux numéros spéciaux. Il s'agit de numéros dont le sommaire évolue en fonction des ajouts et des changements qui l'affectent. Ainsi, le numéro spécial consacré à un auteur ou à un ouvrage est le meilleur moyen d'accéder au travail de cet auteur ou à l'évolution d'un ouvrage.

En plus de la possibilité de mettre en ligne des textes dans le site (Textes & Prétextes) et de celle de publier des livres dans les collections du Chasseur abstrait, l'auteur dispose de trois outils: - les [espaces d'auteur] - où il organise un sujet et s'exprime en toute liberté de forme, de fond et de composition;

- les [numéros spéciaux] - qui permettent au lecteur d'appréhender le travail de l'auteur dans sa totalité, y compris ses publications;

- les [sites officiels] - blog ou site plus complexe - où l'auteur présente ou fait présenter son oeuvre.
Publier chez Le chasseur abstrait, c'est disposer d'outils de communication et de publication sérieux, sans compter les salons auxquels nous participons, notamment le Salon du livre de Paris grâce à la bienveillance du Centre Régional des Lettres de Midi-Pyrénées.
Quelles nouveautés Nouveautés ce mois-ci ?

Neuvième épisode
Le rocher de Cicada
Avec l'affaire Régal Truelle, la Compagnie des ÔS cherche à nous mettre des bâtons dans les roues. Nous savons d'où vient le Crime, qui l'a designé et qui l'a perpétré. Une seule main s'abaisse sur notre tranquillité : celle de Gor Ur !

J'avais eu le pressentiment d'une affaire céleste dans de rares moments de lucidité, mais quand je suis lucide, j'ai mal, alors je me raconte des histoires et c'est reparti pour un tour. Quelquefois j'ai l'impression que je mets les pieds dans ce destin uniquement pour me faire mal, comme si les autres n'y étaient pour rien. Mon existence a besoin de repos. J'saurais y faire si je possédais un lopin de terre avec de quoi glander et m'faire plaisir. J'ai toujours révé de fréquenter des villageois tranquilles sans avoir nécessairement besoin de les plaindre. Je ne leur servirais à rien et ils me seraient utiles. Avec un soleil dans le plafond, comme celui que je vois en ce moment, sauf que je serais aux commandes et que je ferais de mon cerveau exactement ce que je voudrais. J'm'appelerais même plus John Cicada et j'aurais jamais été ce qui est écrit dans les tablettes du système. J'aurais une idée haute et précise du prélassement. Mon seul plaisir serait de ne plus penser que je suis capable de ressentir la douleur si elle est appliquée à l'endroit où j'ai tendance à souffrir. En quoi consistait cette trépanation ? Je regrettais déjà mon vieux cerveau et ses oubliettes. Mais ils avaient peut-être raison après tout…

Thaumaturgie vernaculaire
L'existence serait composée de miracles, prodiges du quotidien, phénomènes sujets à émerveillement, et cela n'aurait de cesse si les mots continuaient d'appartenir à une langue propice à la poésie parce qu'elle est toujours en quête de l'heure dérobée, concept purement poétique dont Robert VITTON, poète et prosateur, est l'inventeur. La particularité de l'homme tiendrait à la proximité de cette langue, à sa familiarité, et à la multiplicité des détails de l'heure. En vers ou en prose, c'est bien l'existence qui est cernée dans un chant poétique continûment inventeur de ses découvertes que le poète ne cherche pas à posséder tant il a conscience d'être possédé par elles.

Les soirées télévisées 2006 - 2007 - 2008
+ Les entretiens télévisés de Jean-Claude Cintas avec
Airelle Besson et Sylvain Rifflet - André Ceccarelli - Christian Escoudé - David Reinhardt - Jacqueline Danno - Laurent Voulzy - Louis Winsberg - Patrice Caratini - Rhoda Scott.
Pour la première fois, depuis que cette remise de prix est ouverte au public, nous avons fait salle comble. La Fnac, qui avait en charge la vente des billets du spectacle, nous a dit qu'il devenait de plus en plus populaire auprès de sa clientèle et elle nous a déjà donné rendez-vous pour l'année prochaine ! Les DjangodOr ont toujours été et sont toujours un repère pour les professionnels. Ce que je souhaitais en les ouvrant au public, c'est que pour lui aussi, les DjangodOr soient signe de qualité. Que les DjangodOr deviennent un label, symbole de notre démarche d'ouverture et de qualité. Le jazz ne doit pas resté en France une chapelle fermée. Ce n'est pas son essence. C'est ce qu'on a essayé de démontrer cette année. Les DjangodOr sont là pour récompenser les musiciens de jazz, le « meilleur du jazz ». Mais ils sont là aussi pour inciter un plus large public à venir écouter et savourer cette musique. Mon rêve est de créer une impulsion qui permettrait aux musiciens de jazz de pouvoir vivre de leur travail, qui est aussi leur passion. Christiane Hagège - présidente de DjangodOr.
Valérie Constantin, Marta Cywinska, Andy Vérol, Nacer Khelouz, Pascal Leray, Paul de Maricourt, Serge Meitinger, Marie Sagaie-Douve, Patrick Cintas, Benoît Pivert, Oscar Portela, Robert Vitton.

Ces auteurs ont bien voulu animer des espaces plus proches de leurs préoccupations que le sommaire de la RAL,M toujours un peu généraliste. Ces espaces constituent du même coup le coeur de la revue et leurs projets respectifs nous rapprochent nettement d’une revue qui serait pleinement assumée.

Voir [Espaces d'auteurs]
Nouveautés
Lèvres du silence
de Marie Sagaie-Douve
L'Enfant du silence est le fruit d'une anamnèse, favorisée par la cure psychanalytique. Au fil du travail, l'anecdote s'est réduite.

Avec les années, l'enfant du silence, loin de s'éloigner, insiste de sa présence, entre image et voix, dans l'espace du texte.

Cette version se voudrait matrice d'une œuvre ouverte au lecteur bénévole qui, prolongeant sa lecture, habiterait ce silence, l'écrirait. Une partition musicale accompagnerait cet opéra intérieur, révèlerait la communauté du silence.
[...]
Lire, selon Proust, c'est se lire. Tremplin d'une écriture, le livre se prête à une réécriture, celle de l'autre. L'Enfant du silence, esquisse une anamnèse, s'offre comme une partition où d'autres voix, à sa lecture, révèleraient un texte en expansion, une communauté du silence. Opéra intérieur qu'un compositeur, à son tour, donnerait à entendre.

La préparation des numéros spéciaux - [menu en haut de page] - a quelque peu freiné la publication des articles dans cette rubrique "Textes et Prétextes". Il y en aura donc beaucoup le mois prochain.

En attendant, permettez-moi de vous souhaiter une bonne année 2009 avec ces photos prises le premier janvier dernier au lac de Saint-Ferréol qui est en réalité un barrage construit au XVIIe siècle pour alimenter le Canal du Midi.
Premier jour
à Saint-Ferréol
Bonne année à tous

Voir le diaporama [...]

Les Cahiers de la RAL,M, c'est une revue "en papier" éditée et diffusée par nos soins.

Numéros thématiques, anthologiques ou consacrés à un auteur, leur objectif est de communiquer le travail des auteurs publiés ou non par le Chasseur abstrait.

C'est un formidable outil de communication. La tâche est rude, on s'en doute, mais nous nous y sommes attelés sous la direction de Valérie Constantin qui a assuré la coordination du nº 3 "Femme(s) & Créativité". Benoît Pivert & Pascal Leray ont respectivement dirigée le nº 10 "Littérature et homosexualité" (à paraître) et le nº 9 "Ceci n'est pas une série". Certains auteurs ont pris en charge le numéro consacré à leur oeuvre : Patrick Cintas avec le nº 5 "La Vieja" et Pascal Leray avec sa "Sériographie", nº11 de la série. Dans le cadre du projet anthologique annoncé il y a déjà belle lurette, le Cahier "Haïti" - nº 8 à paraître - est un chef-d'oeuvre. D'autres anthologies sont en préparation : Littérature hispanique, Mallarmé, Organiser le chaos, etc. Des années de travail, sans doute.

Comme le signale espérons-le justement Francisco Azuela, ¡ya hacemos historia!

 À paraître prochainement - Salon du livre de Paris
Cahier "HAÏTI"
A sa manière l'entreprise que réalise ce livre est plus qu'un dialogue, plus qu'un échange, c'est une communion, un repas pris en commun autour d'un seul et même menu : Haïti et l'amour, l'amour entre les êtres , l'amour de son pays d'origine.Certains auteurs qui figurent dans cette revue ne sont plus à présenter. Ils sont connus et souvent traduits dans plusieurs langues et de toutes façons, ils ont déjà essaimé et la jeune génération s'en est nourrie. Il faudrait peut-être alors s'attarder sur les nouveaux venus, ceux qui ont 20 ans ou à peine plus. Je ne pense pas froisser des susceptibilités en disant des textes offerts ici qu'ils font honneur à leurs aînés et qu'ils sont porteurs de fruits savoureux.

Ce cahier de plus de cinq cents pages se propose de donner une idée de la création artistique en Haïti après les années 1920. Malgré cette limitation, le projet paraît encore presque utopique, vu la richesse de la production littéraire et picturale dans ce pays depuis cette époque. Mais en segmentant l'histoire des réalisations artistiques et littéraires par générations d'âge, les concepteurs de ce document ont fait preuve de réalisme et d'efficacité, leur entreprise acquiert une véritable crédibilité et force l'admiration. Ce faisant ils instaurent un dialogue entre les générations: Génération 1, Années 20-40; Génération 2, années 50-60; Génération 3, Années 60-80. - Jean Métellus - Préface.
Homosexualité & Littérature
...bien que passée obstinément sous silence par tous les manuels scolaires se targuant de présenter la littérature des classiques grecs à nos jours, l'homosexualité est présente dans les textes dès l'Antiquité. Si Le Banquet de Platon et le Satyricon de Pétrone comptent parmi les œuvres les plus connues, il conviendrait, certes au mépris des frontières entre genres littéraires, de faire figurer à leurs côtés les Epigrammes érotiques de Martial. Plus tard, en Occident, il faudrait ajouter, entre autres, les poèmes homosexuels de François Villon (1431-1463). Ce que l'on ignore souvent, c'est la multitude de poètes du domaine juif et arabo-musulman inspirés par la beauté des garçons. Abou Nawas au IXème siècle (Le vin, le vent, la vie) est sans doute le nom le plus connu mais c'est surtout au XIème siècle que l'on assiste dans la poésie galante andalouse de langue arabe à une éclosion du genre et au XIIème siècle que les poètes juifs dans l'Espagne chrétienne puisent aux mêmes sources esthétiques, le plus célèbre d'entre eux étant peut-être Abraham ibn Ezra Judas Halévy. Il était difficile d'être exhaustif pour le Moyen-Âge, cela devient parfaitement impossible pour les siècles suivants. On peut citer parmi les écrivains homosexuels l'Anglais Christopher Marlowe (Edouard II) (XVIème siècle), le Français Théophile de Viau (XVIIème siècle), forcé de se convertir au catholicisme et de vivre caché en raison de ses mœurs. Au XVIIIème siècle, le libertinage n'est pas l'apanage des hétérosexuels. La revendication de la liberté de la chair ignore souvent la différence des sexes, ce qui se reflète à la fois chez Sade mais aussi dans les écrits anonymes réunis par Patrick Cardon (Bordel apostolique, 1790[2] et Les Enfans de Sodome à l'Assemblée Nationale, 1790[3]). Au XIXème siècle, les personnages littéraires homosexuels – encore rares – ne sont pas l'apanage d'écrivains homosexuels, que l'on songe à Vautrin chez Balzac ou aux lesbiennes de Baudelaire, toutefois les penchants homosexuels d'écrivains comme Oscar Wilde ou Verlaine ne sont un mystère pour personne. Si les écrivains homosexuels masculins du XXème siècle sont suffisamment connus pour que nous n'ayons pas à les énumérer, profitons-en pour souligner ici le développement durant ce siècle d'une littérature lesbienne avec Natalie Barney, Radclyffe Hall, Vita Sackville West et plus tard Violette Leduc, Geneviève Pastre, Jocelyne François et bien d'autres encore. Benoît Pivert - qui dirige ce numéro.
Le Portail du Chasseur abstrait a commencé il y a plus de dix avec les sites de ses créateurs :

[Valérie Constantin] & [Patrick Cintas]

Ces deux sites sont en constante évolution. On peut les consulter [ICI].

Valérie Constantin & Patrick Cintas ont été rejoints il y a peu par Pascal Leray qui entretient un blog richissime que nous vous proposons de découvrir. Vous pouvez y participer librement.

À noter que les auteurs publiés par Le chasseur abstrait peuvent disposer de notre hébergement pour installer leurs sites officiels s'ils le désirent.
Blog de Pascal Leray
La princesse néantiste me fait de grands signes, m'invitant à l'écouter. Je me prends avec elle à imaginer une femme (elle lui ressemble assez, d'ailleurs) qui se tord de douleur sur un banc, à un rond-point, le journal de la veille sur les genoux. « Comment se peut-il qu'une fraction de l'univers, si infime soit-elle, puisse rester dans l'ignorance de telle autre, pour éloignées qu'elles paraissent ? » Car l'univers est un, un comme la vérité est une, n'est-ce pas ? La princesse rit de sa voisine, qu'elle appelle Aine, je crois. Or, le journal relate ce jour-là un fait dont elle a été le témoin quelques jours auparavant. Un accident dont il lui était assez pénible de se souvenir. Mais la réalité de l'article et celle de la photographie ne correspondent en rien à ce qu'elle a vu elle-même. Le jour et l'heure ne sont pas les mêmes, d'autres détails divergent. « L'accident relaté dans le journal ne doit pas être le même que celui dont j'ai été le témoin », se dit-elle. La princesse nous mime majestueusement les attitudes embarrassées de sa voisine, nous nous tordons de rire ! Mais l'accident relaté dans le journal ne peut pas être un autre que celui auquel elle a assisté. Alors, elle lit l'article en boucle, tout en cherchant à se rappeler ce qu'elle a vu. Chaque détail qui lui revient en mémoire, elle le soumet à une critique rigoureuse, puis cherche de cet élément une trace dans l'article pour comparer les deux versions.

Extrait de L'accident récursif L'oeuvre de Pascal Leray a fait l'objet d'un "numéro spécial". On y trouvera sa participation évolutive à la RAL,M et le catalogue de ses oeuvres publiées par Le chasseur abstrait :
Le Portail du Chasseur abstrait héberge d'autres sites d'intérêt : Galerie Artistasalfaix - galerie d'art actuellement indisponible pour cause de maintenance.

Bortek - site de théâtre en attente de propositions sérieuses.

Dictionnaire philosophique de Voltaire - un des grands succès de notre site (plus de 3000 téléchargements quotidien) - On peut lire cet énorme ouvrage en ligne et télécharger l'oeuvre intégrale au format PDF.

Sur Blogg.org - un blog de nouvelles pour diffuser aussi sur d'autres canaux moins spécialisés.
Voir le [Accueil].
Nous vous invitons à découvrir ce mois-ci le Dictionnaire philosophique de Voltaire (lecture en ligne et téléchargement gratuits).
Dictionnaire philosophique
de Voltaire
Le philosophe n'est point enthousiaste, et il ne s'érige point en prophète, il ne se dit point inspiré des dieux; ainsi je ne mettrai au rang des philosophes, ni l'ancien Zoroastre, ni Hermès, ni l'ancien Orphée, ni aucun de ces législateurs dont se vantaient les nations de la Chaldée, de la Perse, de la Syrie, de l'Égypte et de la Grèce. Ceux qui se dirent enfants des dieux étaient les pères de l'imposture; et s'ils se servirent du mensonge pour enseigner des vérités, ils étaient indignes de les enseigner; ils n'étaient pas philosophes: ils étaient tout au plus de très prudents menteurs.[...]

Distinguons dans tout auteur l'homme et ses ouvrages. Racine écrit comme Virgile, mais il devient janséniste par faiblesse, et il meurt de chagrin par une faiblesse non moins grande, parce qu'un autre homme, en passant dans une galerie, ne l'a pas regardé: j'en suis fâché, mais le rôle de Phèdre n'en est pas moins admirable.[...]
Services gratuits
Les outils de communication du Portail du Chasseur abstrait sont très utilisés en ce qui concerne: [S'inscrire à la newsletter] [Recommander le site] [Contact]. Voir le [menu en haut de page], dernière ligne. Ces outils sont en effet communs à tous les sites. On a l'habitude de s'en servir et on en mesure très bien l'utilité.

Une explication s'impose :
Communiqués de Presse [Communiqués de Presse]
Le CP, communiqués de Presse, est sans doute l'outil de communication le plus efficace et le moins onéreux. Ce qui explique sa très fréquente utilisation par tous ceux qui souhaitent communiquer des informations publicitaires ou autres.

Nous recevons nous-mêmes par email quelques dizaines de CP chaque jour - sans nous plaindre de cet assaut quotidien qui ne constitue en rien un abus à nos yeux. C'est bel et bien de la communication venant d'éditeurs et d'auteurs qui souhaitent à bon droit faire passer une information sur le média inconstestable qu'est notre Portail du Chasseur abstrait.

Hélas, nous ne pouvons assumer la tâche considérable qui consisterait à mettre en ligne, chaque jour, ces nombreux et utiles CP.

Nous mettons donc à la disposition de ceux qui souhaitent faire passer leur message un outil facile d'utilisation et efficace en toute liberté - à savoir notre système de "Publication libre"...

 

 

Nouvelle RAL,M

Chaque mois, une page éditoriale

Octobre 2010. La nouvelle RAL,M est née. Qu'est-ce qui a changé? Et bien le Chasseur abstrait a maintenant son propre site. Les catalogues et les nouvelles des auteurs publiés sont donc transférés dans ce nouveau site. La RAL,M revient a sa vocation première : la publication en ligne et les revues "papier". Et redevient entièrement le chantier littéraire et artistique dont les auteurs, quels qu'ils soient, ont besoin. Et c'est aussi l'endroit où Le chasseur abstrait rencontre ses futurs auteurs. Pour plus d'informations, consulter la nouvelle ligne éditoriale de la RAL,M :

Ligne éditoriale : 

 

2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -