Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
Mal ! Très mal !
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 12 octobre 2014.

oOo

Je suis influencé par tout le monde. Quand je mets la main dans ma poche, je trouve des doigts qui ne m’appartiennent pas. - Manet cité par De Kooning.

Français beaucoup mal cucul. Petit doigt dedans bientôt gros. Beaucoup mal. Méchant Duchamp. Cucul pas fait pour ça mal. Le doigt d’accord. Mais mal ! Et gros. Doigt ricain. Frisés gros doigt. Marre mal au cucul. On voulait tout faire tout seuls pas cucul. Napoléon petit cucul. Charles aimait les doigts. Et voilà. Panpan cucul. Avec le doigt gros comme Larcher. Et moche comme Sarkozy. Et cucul comme Valls. Valls très cucul. Beaucoup cucul église. Cierge dedans. Glisse bien. Beaucoup glisse pour avoir la place. Qu’est-ce qu’ils se mettent dans le cul ! Partout cucul. Culotte sans élastique, dite « à la française ». Avec parapluie pour les magistrats. Eux cons. Cuculs aussi mais surtout cons. Salauds pendant la guerre. Tous. Mais ils ont sauvé la moitié, alors. Trous du cul. Voir sur Internet. Nous Minitel. Connerie française très cucul avec doigt dedans jusqu’à l’os. Mais quel os ? Je regarde depuis des années et pas d’os. Que de la merde bien molle. Pas ossifiée. Warhol coupable. IBM coupable. Bill Gates coupable. Nous cuculs. Petits cuculs avec gros doigt qui s’avance. Ça va faire mal. Très mal le doigt. Dactyle. TA ta ta. Et RA ta ta. Mais nous petit doigt. Le mettre. Aïe ! Pas fait pour ça petit cucul ! Et puis combat du petit doigt contre le gros doigt. Salauds de droite et de gauche. Tous des culs. Rondeau du cucul. Zallez voir ! Et rien voir. C’est derrière que ça se passe. On verra le cul du voisin. Moi pareil ? Vi ! Toi pareil ! Mal au cul. Pendant des années. Basque profiter pour casser gueule aux colons. Comme zarabes. Gros doigts. Et même toute la main. Les pieds. Tout. Vous avez faim ? Mangez avec le cul. Dit Valls. Dit Sarkozy. Disent tous. Mais nous pas vouloir. Nous pas aimer le doigt de Duchamp. Trop gros. Céline gros doigt. Tous gros doigt et nous devant. Dans le mauvais temps. Et la mauvaise poésie. TA ga da. Nouveau dactyle. Pas mieux que Nouveau roman, mais bon. On fera avec. Très mal. Nous toujours très mal. À côté de la plaque. Connards d’enseignants qui ramènent des maladies terribles de leurs vacances. Et on accuse l’émigré pour pas avoir trop mal au cul avec le doigt de la modernité. De l’avenir. Nous passé. Très passé. Avec Rafale très cher et pas marcher au poil. 5000 généraux. Feignasses. Mais gros cuculs. Très gros. Donc pour eux, bras. Et plus si affinité. Bon. Je vous quitte. Le cul gros. Je l’aimais bien, moi, la France. Mais comment aimer un cul dans cette coalition de doigts ? Je demande. Allo ? Qui est au bout du cul ? Personne pour se faire enculer ? Valls vouloir ? Lui vouloir place. Mais quand doigt dans le cul, il hurlera avec les loups. Tu verras…

Ton cul chéri.

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -