Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Vie des douze césars de Suétone - lu et approuvé
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 21 septembre 2014.

oOo

 De Jules César à T. Flavius Domitien, c’est un siècle et demi d’histoire romaine que nous visitons, au gré de règnes plus différents et parfois singuliers les uns que les autres, au gré d’événements, aussi, qui façonnent la civilisation et la font obligatoirement avancer.
 En dépit des incendies - il suffit de songer à celui de la bibliothèque d’Alexandrie - , en dépit de la détérioration des documents, un certain nombre d’écrits antiques demeurent à travers le temps et nous sont donc accessibles.
 Quelque deux mille ans, déjà, que Suétone a brossé le portrait des premiers empereurs de Rome, mettant l’accent, notamment, sur leur cursus et leur personnalité.
 Caius Suetonus est un intellectuel avant l’heure, de ceux qui se consacrent à l’étude ou scholaticus,
un homme jouissant d’un grand prestige auprès de l’ordre sénatorial. C’est en intégrant l’ordre équestre qu’il entre dans l’administration et devient un fonctionnaire de l’Etat. Les deux postes qu’il occupe - a bibliothecis ( responsable des bibliothèques publiques de Rome ) , ab epistulis ( chargé de la correspondance impériale ) - lui assure un cursus utile à la compréhension du fonctionnement de l’Etat et de la vie des empereurs. Au-delà, c’est une curiosité insatiable qui l’anime et le conduit à oeuvrer en encyclopédiste, comme en témoigne la variété de ses ouvrages : traité des Rois, livre sur les jeux ( grecs et romains ) , étude consacrée aux costumes des Romains, étude sur les jours, livre sur les courtisanes célèbres, livres consacrés à la grammaire …
 C’est en biographe rigoureux qu’il s’attelle à l’histoire des premiers princeps romains, ceux qui inventent et poursuivent l’empire : les César.
 Ainsi, le lecteur découvre, à chaque fois, les origines familiales de l’empereur, ses influences, son cursus honorum, son rapport au peuple, ses actions en faveur de Rome … et son héritage.
 Les deux premiers, César et Auguste, incarnent une solidité politique inédite qui pose les fondements de la nouvelle histoire de Rome. Leur charisme et leur ténacité sont si grands que leurs successeurs, notamment Caligula et Néron, ne peuvent, en dépit de leurs perversions ou facéties, entamer le socle du nouveau régime.
 De César à Domitien, de la dynastie julio-claudienne au Flaviens, le visage de l’empereur se modifie peu à peu, matérialisant au départ les traits du grand homme politique et militaire pour devenir, ensuite, l’homme de guerre, soucieux de préserver le territoire … et sa propre personne.
 Ou l’histoire de Rome, capitale du monde, qui devient un vaste territoire surveillé par les légions.
 Les anecdotes ou faits singuliers ne manquent pas, faisant partie intégrale de l’histoire romaine, résumant parfois, de surcroît, l’empreinte de la personnalité impériale.
 Sur l’après-César :
 « Il mourut dans sa cinquante-sixième année et fut mis au nombre des Dieux non point seulement par une décision toute formelle des sénateurs, mais suivant la conviction intime du vulgaire » .
 Sur la réaction de Tibère à l’égard des critiques :
 « Même à l’égard des injures, des bruits offensants et des vers satiriques sur lui et sur les siens, il était d’une patience inébranlable et répétait souvent que « dans un Etat libre la parole et la pensée devaient être libres » .
 Sur les caprices démesurés de Caligula :
 « Il fait construire entre Baïes et la digue de Pouzzoles, que séparait un intervalle d’environ trois mille six cents pas, un pont constitué par des vaisseaux de charge, rassemblés de toutes parts, qui furent mis à l’ancre sur deux rangs ; puis, on les recouvrit de terre et l’on donna à l’ensemble l’aspect de la voix Appienne. Pendant deux jours de suite, il ne cessa d’aller et venir sur ce pont » .

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -