Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Extrait des plaintes d'Ariane
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 13 juillet 2014.

oOo

C’est ainsi que tu m’as arrachée aux autels de mes pères
Pour m’abandonner sur ces rives désertes
O perfide Thésée, tu fuis au mépris des forces divines
Trainant ton bagage de maudit parjure jusqu’en tes foyers,
Aucune douceur n’a fléchi ton âme dans son plan terrible ?
N’as-tu pas insufflé la clémence à ton âme farouche
Afin qu’elle me prenne en pitié o perfide ?
Est-ce cela que ta voix caressante voulait que j’espère
Si intensément à travers tes serments si tendres jadis ?
Est-ce cela l’union et les noces heureuses auxquelles je rêvais ?
Rien que vaines paroles aux brises qui volent !
Oh que plus une femme ne croie aux stériles promesses d’un homme,
Qu’elles n’espèrent plus qu’un homme soit sincère.
Tant que brûle en leur cœur l’âtre obsédant du désir
Ils savent prêter des serments et sans gène ils promettent,
Attisant leur avide passion, mais lorsque comblée elle s’éteint
Ils oublient leurs serments et passent au parjure.
Quand tu te débattais dans le noir écheveau d’une mort imminente
Moi, je t’en ai arraché, et j’ai préféré voir mon frère périr
O traitre Thésée, plutôt que de ne pas t’éviter le trépas.
Maintenant pour cet acte, j’attends les rapaces, les bêtes féroces,
Telle une proie sur le corps de laquelle nul ne mettra de terre.
De quel giron de lionne fus-tu enfanté sous des roches arides ?
De quels flots mensongers es-tu venu échouer sur le rivage ?
Quel océan t’a conçu du fond de ses eaux écumantes,
Quelle Syrte ou goulue Scylla ou distendue Charybde ?
Toi que le don d’une vie sauvée change en monstre,
Si ton cœur refusait l’union que tu m’avais promise,
Si tu craignais le joug d’un vieux père inflexible,
Tu aurais pu me prendre dans votre maison
Et je t’aurais servi peinant soir et matin en esclave joyeuse
Pour baigner tes chers pieds dans une eau parfumée
Et recouvrir de pourpre la couche adorée de ton sommeil.
Mais à quoi bon me lamenter à la brise insensible
Égarée de douleur, puisqu’elle n’a rien pour entendre
Ni pour répondre aux mots éperdus qui m’échappent encore.
Lui, il est déjà parvenu presque au milieu des vagues.
Aucun mortel dans ces algues désertes ne peut m’apparaître
Et la fortune sans arrêt me cogne de plus en plus fort
Et impitoyablement me refuse une oreille. O crier
Crier dans ce silence, le tympan céleste ne vibrera-t-il
Au ressac de mes plaintes ? O que ma voix m’emporte
Au-delà de ma voix, qu’elle sorte de moi tout entière.
O puissant Jupiter fallait-il qu’à la source des siècles
Les navires d’Athènes atteignent les rives de Crète
Pour que menant au taureau l’offrande effrayante,
Un matelot sinistre amarre sa barque à Cnossos,
Convive cachant sous son charme insolite ses songes perfides,
Malgré les bons soins portés à sa fatigue ?
Ou fuir, de quel espoir pourrais-je renforcer mon âme épuisée,
Pourrais-je revenir aux monts de l’Ida quand les immensités
Menaçantes des mers me retiennent sur ces affreux bords ?
…………………………………………………………….
…………………………………………………………….
O vous ! Euménides, qui châtiez les crimes des hommes,
Vous dont la chevelure faite de serpents, les menace
D’un horrible bouillonnement de colère en vos âmes,
Venez, et accourez vers moi vers ma colère
Et les gémissements que la douleur arrache des entrailles
D’une femme égarée, aveuglée de délire et sans force.
Puisque les plaintes qui sortent de moi sont tellement réelles,
Ne laissez pas ma douleur sans fonction à ma vengeance,
Et que Thésée, oublieux de moi et de mon sort
Le soit de quelque chose qui porte la mort à l’un de ses parents.
………………………………………………………………..

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -