Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Les quatre saisons de l'occident
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 8 juin 2014.

oOo

Cette contrée qui donne sur la mer Egée s’étend en multiples fragments, s’étire sur l’eau sous la forme de terres multi-insulaires. Autour, tout autour de la mer Egée, l’influence hellénistique est ancrée, oui, bien ancrée, ainsi que de l’autre côté, vers Messalia.
 Le noyau, Athènes, la Cité par excellence, rassemble quelque quarante mille habitants dont une frange, les hommes libres, se rendent régulièrement à l’Ecclésia. Dans l’enceinte de la parole, la toute première du genre, dans l’enceinte du logos, les hommes sont appelés à donner leur avis et à voter, à main levée. Rapidement, il s’agit de s’imposer dans cette insolite cacophonie, l’enthousiasme, la véhémence et l’improvisation cédant le pas, peu à peu, à l’assagissement, par le biais de la rhétorique. Les plus habiles, les plus instruits et les plus riches s’arrogent l’assemblée, tandis qu’en parallèle, un conseil représentatif de quatre cents membres, la Boulè, prépare les lois. Le bouillonnement démocratique athénien se canalise. Il fait rapidement ses preuves sur le plan militaire puisque ses citoyens-soldats, conduisant une vaste coalition de différentes Cités-Etats, repoussent l’envahisseur perse. Le dénominateur commun d’une culture en marche au sein d’un espace hétérogène …
 Le noyau urbain, latin, ne cesse de s’agrandir. Né d’une plaine insalubre, il matérialise rapidement son architecture à travers l’érection de temples, de thermes, d’amphithéâtres. Les rues se multiplient, s’étirent, et c’est bientôt une grande cité d’environ un million d’âmes qui lui donne vie, du matin jusqu’au soir. Et jusque dans la nuit …
 L’influence du Sénat devient limitée face à l’agrandissement du territoire et de l’Empire, créé par le divin Jules et façonné par son petit-neveu Octave. Provinces impériales, provinces sénatoriales, administrations décentralisées, création de l’ordre équestre, extension de la romanité …
 La famille impériale, en lien direct avec le peuple, se succède à elle-même. La figure du princeps julio-claudien change sans cesse : après l’expérimenté Tibère, vient le temps du jeune et facétieux Caligula dont les débordements facilitent l’avènement inattendu de Claude, connu surtout pour être le mari de l’indomptable Messaline, et auquel succède Néron, à la fois artiste et histrion. En un siècle, la République se mue en Empire, les conquêtes sont menées tambour battant, tandis que poètes et satires s’en donnent à cœur joie, parfois soutenus par des mécènes. La plume de Cicéron, la plume de César … et les historiens qui racontent Rome, la Ville universelle … l’Urbs …
 Le phénix occidental renaît de ses cendres médiévales un millénaire plus tard, sous les forces conjointes de la créativité italienne et la curiosité française. S’y ajoute l’esprit aventurier des Portugais et des Espagnols dont les vaisseaux affrontent les mers et les océans. Ainsi, l’esthétique antique est reprise, tout comme les différents savoirs, corrigés pour la plupart, notamment par Copernic et Galilée. L’affirmation de la royauté en Europe va de pair avec le soutien des artistes, un mouvement à l’origine, par exemple, de la création du Collège des lecteurs royaux qui deviendra le Collège de France. Pendant ce temps, les médecins dissèquent le corps humain, ouvrant une nouvelle ère, celle de l’expérimentation. L’Europe se réveille ou l’Europe s’éveille. Le catholicisme est profondément remis en cause par les protestants dont l’approche dépouillée de la foi rencontre de plus en plus d’écho. La multiplication des constructions de résidences royales, l’apparition de la peinture à l’huile, le développement de l’imprimerie, l’essor du commerce international, la découverte de nouveaux continents ... oui, l’Europe est dans tous ses états, et toutes ces nouveautés la font entrer dans ce que l’on appelle la modernité.
 Du Massachusets à la Géorgie, maintenant, ce sont treize colonies qui se développent, des colonies dont les habitants sont encore sujets de la couronne britannique. Entre le Vieux continent et les colonies, il y a l’océan Atlantique. Il y a, aussi, de plus en plus de tensions. L’impôt, encore l’impôt à payer … Une petite élite virginienne, nourrie de l’esprit des Lumières, est en train d’inventer l’Amérique, sur des valeurs simples et essentielles telles que la liberté, le primat de la vie, la poursuite du bonheur.
 Jefferson, Franklin, Adams, Madison, Hamilton … et un certain Washington rédigent la Déclaration d’indépendance, le 4 juillet 1776. Les citoyens américains, maintenant, aidés par la France, peuvent assumer la lutte fratricide contre l’Angleterre. Après la victoire, il faut une stabilité politique, d’où l’idée de créer la Constitution de l’Union, en 1787. Touts les Etats la ratifient, sur la base de citoyens libres, désireux d’élire leur président. Une nouvelle histoire commence, celle de la démocratie occidentale contemporaine, ainsi qu’une nouvelle géographie : les Américains, les yeux projetés vers le Pacifique, voient une immense étendue de terres vierges. C’est la conquête de l’Ouest.
 De l’Ecclésia au Congrès, des hommes, encore et toujours, tandis qu’à l’extérieur, l’architecture de la Maison Blanche et de Washington répond à celle du Parthénon …

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -