Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Entre amis
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 8 juin 2014.

oOo

L’amitié. La pudeur de l’amitié.Inscrite dans l’amitié. Pacte non-scellé, tacite.
Dès l’instant où je franchis le seuil de ta maison, ami, tu m’ouvres ta maison, j’écoute ce que tu as à me dire, je te réponds, te fais part de mes soucis, de mes enthousiasmes, de mes déboires, en réponse à ce qui te préoccupe.
Je te laisse ainsi entendre que je te comprends, que ce qui m’anime t’anime aussi, dans une réciprocité qui ignore les parallèles, car ce que tu vis ou a vécu n’est pas exactement ce qui m’est arrivé à moi. Mais j’ai assez de champ pour ne pas oublier ce qui m’arrive, m’est arrivé, ce n’est qu’ainsi que je puis t’écouter et comprendre tes raisons.
Il ne s’agit donc nullement d’être le réceptacle passif d’une passion, d’un horizon ou d’un malheur.
Nous sommes seuls quoi que nous disions, fassions, entreprenions. C’est le fond, l’urgence aussi qui nous pousse à communiquer ensemble sur la base de cette solitude qui est notre lot à tous, amis, ennemis, inconnus.
Ensemble, pour quelques heures, nous laissons entendre ce qui, dans l’espace de notre amitié, n’a pas d’ordinaire voix au chapitre. Ce qui est tu, néanmoins entendu, ne gouverne pas notre amitié, n’en constitue pas le fond, mais l’impulse : nous savons pouvoir être entendu, et cela suffit amplement.
Pudeur, certes, mais surtout il s’agit de ménager l’ami, de ne pas l’accabler.
Le désespoir n’est pas dicible. Il constitue le fond de notre être, assurément, mais l’amitié ouvre non pas sur une issue, mais sur un espace de confidences pudiques par où se laisse entendre la difficulté de vivre.
Dire ce que l’on a sur le cœur n’implique nullement la recherche forcenée d’une solution.
Entre amis, on se donne des conseils, tout au plus, mais l’important est ailleurs : il s’agit essentiellement de ne pas laisser l’ami s’enferrer dans un désespoir causé par l’adversité.
Il faut rendre l’ami à son désespoir serein, en veillant sur son goût de vivre, à coup de petites remarques amicales, sans jamais recourir à des pointes, des critiques faciles, des remarques verbeuses.
Ceci pour la part d’ombre, mais il ne faut pas oublier les rires, les plaisanteries, les bons moments passés ensemble à parler de tout et de rien pour le plaisir de laisser aller les phrases.
Etant le témoin de ta vie, je me fais le témoin de la vie. Te témoigner mon amitié passe par l’épreuve de la solitude assumée capable de s’avouer.
En faire l’aveu n’implique nullement que je rejette ton aide, que mon aide ne te sera d’aucun secours. Etre là pour entendre et répondre, pour parler et faire silence.
Je fais silence pour entendre ce que tu as à me dire, veux bien me dire. Notre amitié est silence autant que parole, silence parce que prise de parole respectueuse du silence qui seul fonde la possibilité de notre entente.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -