Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Abraham
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 17 mai 2014.

oOo

ABRAHAM

Âmes scellées au crépuscule du matin

tu laisses
Isaac pris avec toi
ta tente
sous le regard de Sara
qui te regarde
pour te perdre de vue
descendre la vallée

&

Demeure quittée

tu descends
sous le regard de Sara
en silence
yeux fixés au sol
dans la vallée

&

Monté des vallées du quotidien
pour échapper à l’atteinte du temps

tu vas
frontières de la morale franchies
toujours à l’extrême

tu te sens mené
éveillé du songe de la vie
vers les régions nouvelles inexplorées

&

Vivant
avec le courage de la foi
hors du réel

tu te présentes
assassin à venir de ton fils
devant les juges
comme le plus misérable des hommes

&

Sans crainte
mis à l’épreuve
du jugement des hommes

tu te détournes
audacieux dans la foi conservée
de la raison

tu ne renonces pas
couteau brillant entre les mains
à Isaac

&

Angoisse
Détresse
dites dans le taire des hommes

tu penses
en vertu de l’absurde
que ce qui doit arriver
mouvement de la foi fait
ne peut arriver

&

Holocauste préparé en silence

tu tires le couteau
pour voir
enfin
le bélier à sacrifier
pourvu par Dieu

tu deviens
exigence de Dieu non oubliée
le vieillard qui voit
joie enfuie à jamais
Isaac continuer

&

Grand dans l’énergie
qui repose sur ta faiblesse

Grand dans la sagesse
qui côtoie ta folie

Grand dans l’espoir
bordé par ta démence

Grand dans l’amour
qui dit la haine de toi-même

tu es
le plus grand des hommes

 

JOB

Retiré
de la vie des splendeurs de la terre possédées

tu restes
plaies du corps grattées
assis
malheur et honte avoués
dans la cendre

&

Amené
fléchi vers la mort
à l’impossibilité de vivre

tu sais que pour poursuivre la route
sous la lumière perdue dans l’excès de lumière
il faut que Dieu existe

&

Resté
raison reniée
ferme
à toutes les remontrances des amis consolateurs

tu hurles
contre le pouvoir
qui enlève honneur et fierté

tu dis
les douleurs et les souffrances
plus lourdes sur la balance que le poids du sable de la mer

&

Libéré
épreuves inouïes envoyées
dans la lente douleur

tu descends
menacé de tomber
dans les dernières profondeurs
de l’abîme senti plus bas que les racines du monde

&

Vieille ruine affaissée

tu contemples
tes amis non remués

ton cri de douleur
devient de plus en plus violent

ta réflexion
s’approfondit dans la souffrance

&

Orage dans l’esprit
dans le peu à peu
espérance évanouie
de la perte de tout

tu ne te courbes
ombre prisonnière traînée
jamais

&

Job
aux trois filles
aux 7 fils
tourmenté

tu refuses
plainte élevée
la justice de la providence
inventée par les hommes raisonnables

&

De nouveau
obscurité levée
toi-même

tu reçois
excepté tes fils
tout en double

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -