Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
Les dessous de l'État
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 4 mai 2014.

oOo

« Ouvrez la bouche et il en sort une autre bouche. » Platon dans le Thrognon.

Gromanus avait tout fait pour y arriver. Le temps était clair. Les feuillages bien verts. Il but à une source et mangea le fruit d’un arbre. Encore un effort et il serait à l’heure. Mais il rencontra Antonin. Ils se saluèrent. Cela leur prit un moment, car Miquelos les regardait. Les choses se compliquaient. Il ne manquait plus que Sallus, pensa Gromanus. Et Dieu sait à qui pensait Antonin ! Peut-être à Enichias. Ou à Pompo, qui est toujours de trop, ça, tout le monde le sait. Miquelos s’approcha, mais c’était juste pour faire remarquer à Gromanus que le fruit qu’il finissait de manger appartenait à un arbre dont Jussos était le jaloux. On ne sait jamais avec Jussos, il est tellement jaloux ! Mais Miquelos s’en fichait du fruit et de Jussos. Il avait trouvé un objet. Peut-être l’un de vous en connaît-il le propriétaire ? hasarda-t-il. Ils secouèrent la tête pour dire non. On secoue toujours la tête, pensa Antonin. On a beau ne dire ni oui ni non, il faut qu’on la secoue. Même Miquelos la secoue et c’est pourtant lui qui a posé la question de savoir si oui ou non. Que veut-il dire ? On ne secoue pas la tête sans raison. Gromanus jeta le trognon, ce qui importuna Miquelos qui cessa de secouer la tête, comme si le geste de Gromanus ne lui inspirait pas une remarque claire et nette à quoi il est bon de réduire les importuns. Il donnait toujours l’objet à voir, mais les deux autres ne le regardaient plus. Ils voyaient Espanza s’approcher. Elle avait changé de coiffure. On commencerait par là, sinon elle se vexerait et deviendrait méchante. Il n’est jamais bon de se placer dans la situation du défendeur. Qu’en penserait Jussos s’il était là ? Qu’est-ce que c’est ? demanda Espanza en touchant l’objet qui n’avait pas changé de main. Touche-t-on ce qu’on ne connaît pas ? pensa Miquelos. Si Sallus était là, il dirait ce que c’est. Sallus ne viendra pas, dit Espanza. Elle n’attendit pas qu’on lui demandât pourquoi et fit savoir que Sallus n’était plus de ce monde. Tout ça pour un trognon, pensa non sans humour Gromanus qui n’y arriva finalement pas.

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -