Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
Conversation simple
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 1er avril 2014.

oOo

— Surtout, ne dites rien.

— Tout à l’heure, vous vouliez savoir.

— Et maintenant je ne veux plus.

— Vous attendiez autre chose ?

— Puisque les choses sont ce qu’elles sont.

— Je ne vous le fais pas dire.

— Je ne dirai rien que je ne sache pas.

— Bien. Je me tairai.

— Est-ce donc si terrible ?

— Si cela devait m’arriver, et que je le sache, je trouverais cela en effet terrible.

— N’y a-t-il rien à faire ?

— Rien que je sache.

— Et vous savez tout bien sûr.

— Que je sache, oui.

— Savez-vous bien tout ?

— En doutez-vous ?

— Il y a bien quelque chose à faire !

— Je ne vois pas, non.

— Cherchez, je vous en supplie.

— Je ne vois vraiment rien.

— Oh ! c’est horrible.

— Vous ne voulez toujours pas savoir ?

— Cela m’aiderait-il vraiment ?

— Je n’en sais rien.

— Pouvez-vous prévoir ma réaction en l’apprenant ?

— Elle ne changera rien.

— Mais alors que faire ?

— Attendre.

— Mais attendre quoi ?

— Que ça arrive.

— Avez-vous prévu que je chercherai à vous tuer ?

— J’ai tout prévu.

— C’est donc ça ! Vous allez me tuer avant que je ne vous tue.

— Comment pouvez-vous être sûre que vous me tueriez si je ne tentais rien contre vous ?

— Ce pistolet que j’ai dans la main.

— Allez-vous tirer ?

— Je crois, oui.

— Que se passera-t-il alors ?

— Vous mettrez en branle toutes les forces magiques, et j’échouerai dans ma tentative d’assassinat sur votre personne.

— Je ne suis pas magicienne. Je suis voyante. Je ne peux rien contre votre arme. Mais je sais ce qui va se passer.

— Appuierai-je sur la détente ?

— Voulez-vous le savoir ?

— Dites-le.

— En effet, vous appuierez sur la détente.

— Et le coup partira ?

— Oui.

— Que se passera-t-il alors ?

— Quelque chose que vous ne voulez pas savoir.

— C’est donc ça, ma propre mort, n’est-ce pas ?

— Voulez-vous le savoir ?

— Non. N’en dites rien. Quelle horreur ! Je vais donc presser sur la détente, et le coup va partir. Cela demande si peu de temps ?

— Voulez-vous savoir ?

— Je ne sais pas. J’ai peur. Quelque chose me retient ici.

— C’est le destin.

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -