Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
A une voyageuse
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 23 février 2014.

oOo

Lien par-delà les liens qui ne lient pas, mais délient l’acte et la parole, parole en acte au-delà de toute parole qui rassemblerait ce qui ne peut qu’exister dispersé dans l’éclat abrupt de sa mise, épiphanie des sens en terre d’Ecosse et d’Irlande, ferme demeure aussi en terre franche, tout cela, et ton regard inséparable de ton sourire, rude aimance qui aimante les frontières, les dissout, les efface enfin, porte des fruits doux-amers jamais âpres.

Sursaut de la plaine humide qui voit fleurir le sureau noir.

Forêts sillonnées et plaines humides, monts et montagnes gravis, dans un ravissement, mer démontée, ressac et lanterne des vagues sous l’eau, dans l’eau, dans la salure, sur les berges d’un lac paisible aussi bien, par temps clair, été comme hiver en quête de ce que le temps peut recevoir de toi et qu’il te redonne multiplié : figures sur figures appelées à figurer l’infigurable.

Qui se cache dans la figure énigmatique qui s’avance ?

Voûtée, lourdement chargée, mais pas encombrée, espace libre de la marche facile, rude, cohérente, sure de ses buts, encline à persévérer malgré la froidure des chemins, la sinuosité électrique d’appels multiples qui écartèleraient le corps, déchireraient le cœur, n’était ce voyage qui l’habite, la constitue presque toute entière, plus vaste que tout chemin, plus léger qu’une plume de goéland trouvée sur une plage battue par les vents, une parmi tant d’autres découvertes au fil des ans.

Le sexe est lourd lui aussi, de belle taille. Pas de mamelles, lourdes par excellence, mais un sexe d’homme au repos, posé comme un accent grave sur la voyelle ouverte des jambes, ce A qui porte la figure toute entière légèrement voûtée, virgule d’attente qui inscrit le corps dans l’espace en train de s’écrire, et non parenthèse ouverte exposée aux vents contraires.

Ni figure de proue ni prouesse à venir.

Un homme fier de ses faims, sûr de ses fins, abordable infiniment.

Telle m’apparaît la figure masculine engendrée par tes mains de femme sure de ses buts, avide de ses faims.

Jean-Michel Guyot

29 janvier 2014

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -