Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Comme le poète de la poétesse
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 6 janvier 2006.

oOo

mon écrit ne rit pas

mon écrit ne pleure pas

il me casse la gueule

me casse les oreilles

ferme mes yeux

lèche mon bonheur

crache ses sentiments sûrs

sur mes sentiments sûrs

à quoi bon mentir ?

mon écrit ne se vend pas

il me vend

à quoi

bon faire semblant de pleur

nicher ?

vous dire des mots sucrés sûrs

sur la mort de quelqu’un de sûr

si tous mes "quelqu’un"

vivants beaux féminins viriles sont

m’appelle pas michel

sylvia andré guy

amélie marie julie

ni jean-michel

quand je m’appelle j’appelle ma mère

je nomme le nom de ma mère et ma

mère s’appelle magiquement annepetiteétoile

cela signifie que je vous vois

même quand vous ne vous voyez pas !

 

vos noms mettez-les dans ma paume

bougez leurs lettres comme les seaux des fontaines

combien de petits diables nageurs y a-t-il ?

combien de petits anges morts y a-t-il ?

combien ? combien ?

 

 

tire au clair vos anges perdus

afin que vous les trouviez

 

 

 

à quoi bon parler des pivoines tulipes

beaux oignons carottes noms de fleurs-légumes

faisant concurrence à vos brumes

à quoi bon écrire malbien ?

il faut dire autre chose autrement sans

dessiner la franchise au courant de la plume

 

n’ai ni le plaisir ni le temps de bailler

et de fermer la bouche après

la bouche après tout n’est pas

métal bon conducteur d’électricité

elle n’est pas maître de nos idées

elle est la pomme de pin de visage

et basta ! la montre

de gousset montre la peur

 

cher lecteur

cher auditeur

cher éditeur

bavard amant charmant que je n’ai pas

suis le triste chevalier d’été

triste chevalier d’hiver

triste chevalier d’automne

triste chevalier de printemps

picore pas les dentelles de vos manches

ni la mémoire des morts coulants

je suis l’étoile filante

j’ai la curiosité de rendre malheureux

et de donner vos sentiments à nettoyer

si je dis sentiments ou miroirs comme tous

les aiguiseurs de sentiments et de miroirs

ma conscience se rue sur moi et crie

« t’es une comme toutes les ovariennes

tu chasses amants cultivés »

non je ne dis jamais miroir comme miroir

ni sentiment comme sentiment

suis brave méchante

sais pas bailler poétiquement

(fermer et ouvrir la bouche en 4000 exemplaires + CD+vidéo)

ni embrasser d’un coup d’oeil désastres désastreux et autres

suis brave méchante

à ce que je fasse disponible la bouche

à ce que je fasse disparaître la bouche

et que je parle entièrement

la ligne de perte

kabakubi kabakuba

kabakubi kabakuba

tout recommence

en (de) travers

obliquement

en (de) biais couteau hé

moi tiré à quatre épingles moi

mon couteau mets-toi en travers

 

 

Stuttgart, le 26 mars 2003

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -