Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Portrait de X où l'écriture y perd d'être trop précise
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 octobre 2013.

oOo

Le sourire de X est tragique. Son sourire est une larme qui dit oui. Une larme qui s’étire entre ses deux oreilles en jonglant sur le fil hasardeux de la vie. Son sourire est joyeux. Il regarde une vache et son sourire la dépose avec ravissement sur le fil de la vie. Il voit un beau sourire de femme et le dépose avec la femme sur le fil de la vie. Il met le mot beauté sur un visage à peine entrevu-disparu et son ravissement sourit tragiquement à ce qui devient joie sur le fil de la vie. Il voit son propre fil tanguer sur le visage qui rend amoureux de la disparition qui lui devient sourire. Son sourire léger regarde un nuage pesant tragique et menaçant il dépose joyeux son sourire léger le nuage pesant sur le fil de la vie. Et le nuage lourd danse avec le visage la vache et le soleil bagué d’un beau halo brumeux et inquiétant qu’X regarde en attente d’une oreille à l’autre irradiant la beauté. Cette beauté tragique qui tend à se rompre le fil de la vie avec délectation. Le sourire de X est l’intervalle où jongle la joie de danser sur le fil de sa vie tendu allégrement et le sentiment vague et vivant du terrible. Le sourire de X est un sourire sans promesse d’au-delà comme est le monde sans promesse d’autre monde qui est monde. X a les yeux ouverts sur les sombres barbares qui tuent les sourires pour les convertir en moulin à prière et veulent à tous prix nous sauver de la vie qu’ils haïssent à mort. Ou ceux qui au nom du bonheur ici bas convertissent la vie en comptoir trébuchant pour convertir en prix le sourire envieux (analogie notable du mot convertir) en sourire repu et machine à compter. Le sourire de X est simple approbation à la vie et refus sans croyance ni foi aux religions du Fric et son marché de dupe et de celles du transcendant avec du sang. Le sourire de X est fil et balancier et qui jongle sur rien et de prière est sans. Il est vivant.

 

Tu l’enlaces, tu le palpes, tu y passes un papier où est imprimé milleballes et c’est une âme entre les cornes d’abondance ou la promesse révélée

 

Carlo Emilio Gadda

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -