Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Tentative d'écriture d'un tableau et/ ou d'un paysage
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 juillet 2013.

oOo

Peindre un paysage n’est jamais immobile. Peindre n’importe quoi d’immobile n’est jamais immobile. Peindre n’est jamais immobile est toujours mouvement. Les paysages sont toujours immobiles et les arbres aussi et le ciel. Les arbres le ciel et d’autres éléments du paysage bougent en restant immobiles sur place. Figés. Statufiés. Les voitures traversent les paysages vus à travers la vitesse du déplacement à peine que déjà. Poteaux sont voiles et arbres sont espaces vus gestuellement et parcourus à temps. Les routes aussi sont immobiles. Peintes elles sont en pleine vitesse d’œil et se rejoignent dans le vert des arbres qui sont aussi bleus que le ciel de la route. Les oiseaux immobiles en pleine vitesse traversent ce sont les corbeaux volubiles traçants du pinceau. Les routes que l’œil du ciel voit de haut et penché sur son œil comme sur son clavier la vitesse les brouille et c’est un champ mouvant pour l’œil et immobile. L’œil traverse du geste et à pleine vitesse l’immobilité bougeante des routes et des paysages. Le peintre toujours c’est la vitesse qu’il. C’est la vitesse que. Ce sont toujours des routes que le peintre peint même quand c’est un arbre ou quand c’est une pomme. Écrire c’est peint avant d’être écrit. C’est peint effacé dans l’abstrait quand écrit. Ça traverse et ce sont les routes qui traversent les lignes qui se mélangent avant d’être écrites et mais ne le sont plus se suivant l’une l’autre quand elles sont écrites. Et pourtant se mélangent comme le feuillage remuant des arbres quand sont entendues et s’entendent entre elles dans cette abstraction. Écrire sur le tableau est peindre à propos n’est peindre que dans l’abstrait non pas le paysage mais bien le tableau donc aussi la vitesse vue du paysage et le concret de la peinture sur le mur. De la fenêtre ouverte dans le mur.

 

Maintenant je vais pouvoir les faire les autoroutes

 

Willem De Kooning

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -