Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
La chance
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 23 juin 2013.

oOo

Tout ce qui me ramène vers le passé intégral est mauvais.

Ce qui me ramène vers le passé intégral, c’est la persistance et l’insistance d’une situation acquise ainsi que la compagnie de personnes qui, loin dans mon passé, ont joué un rôle funeste dans ma vie, personnes et situations étant les deux faces d’une seule et même réalité : celle que je vis présentement dans le malaise : j’ai fait des choix aberrants qui m’ont conduit là où j’en suis, et là où j’en suis, c’est vivre avec une personne que je n’aime pas et avec laquelle, malgré tous mes griefs, je reste pour des raisons diverses : confort matériel, routine, soin des enfants.

Les regrets ne sont valables que s’ils s’appuient sur le constat suivant : dans le passé, quelque chose, dont on éprouve la valeur présentement, aurait pu se réaliser plus tôt, et a été manqué.

La pensée alors est la suivante : faut-il définitivement oublier ce qui a été manqué pour aller de l’avant, et ainsi manquer définitivement ce qui est ressenti comme encore possible à l’avenir ou bien faut-il s’appuyer sur le présent, et de cette façon faire retour sur le passé comme promesse d’avenir par la médiation du présent ?

En apparence, nulle différence : si je m’appuie sur le présent, je retrouve le passé, mais en refusant de m’enfermer dans une nostalgie impossible : je ne peux regretter ce qui n’a pas été vécu, a été seulement manqué.

Et si je décide d’oublier le passé - et le passé, en l’occurrence, ce n’est pas le passé intégral, c’est strictement ce qui a été manqué par le passé, alors je cède au « mauvais présent » : j’oublie la promesse d’avenir que recèle un certain passé révélé par mon expérience présente…

Le passé intégral, c’est ce qui perdure dans la situation présente, tous les choix qui m’ont conduit dans une impasse. C’est le mauvais passé.

Le passé, comme chance manquée, a contrario, est riche d’avenir, il est à même de m’arracher au présent comme résultante du passé intégral qui perdure à travers situations et personnes que je n’aime pas, pour peu que je sois décidé à ne plus laisser passer ma chance…

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -