Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Paroles et musique
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 15 juin 2012.

oOo

Que deux singularités, parmi tant d’autres, ignorent tout l’une de l’autre, ignorent jusqu’au fait qu’elles s’ignorent, vaquant en-deçà de tous soupçons, de toute attirance au sein d’un monde déjà constitué qu’elles habitent toutes deux, prises qu’elles sont dans un réseau de relations, c’est là une possibilité vide que la pensée réflexive ne connaît que rétrospectivement : à toute rencontre, il faut ce vide initial pour que deux vies, deux histoires se rencontrent, s’entrelacent, décident d’en passer l’une par l’autre en se liant pour de bon. 

Au vide initial que rien n’initie, vide qui échappe à qui vit dans les pleins et les déliés d’une vie sans histoire, succède regards et paroles, caresses et étreintes : une histoire commune commence. Les signes abondent. Ils viennent de loin, remontent à loin, s’échangent et se jaugent : le sens est alors en marche vers une nouvelle synthèse sur fond de monde déjà existant : il faut se raconter, en passer par les anecdotes significatives, parler de soi, ce qui est la facilité même.

Les deux singularités, alors, s’interrogent en leur for intérieur sur ce qui a bien pu les conduire à se rencontrer, à désirer se parler, à se désirer en se parlant.

Faites l’une pour l’autre et amenées à se rencontrer par la main d’une obscure et douce providence ?

Cette fadaise romantique ne les contentent pas.

A cette rencontre, il aura fallu un solide hasard, et au hasard, il faut encore cette nécessité vitale du désir qui s’ouvre à son expression, et à ce désir neuf mais composite il faut maintenant la fermeté d’une décision.

C’est dans ce nœud de nécessité et de hasard que se dessine toute rencontre qui ne réussit que si les désirs de l’un consonent avec les désirs de l’autre.

Mais la consonance, elle-même, est loin de suffire. Par delà, la consonance heureuse et salutaire, c’est une grappe d’accords nouveaux qui se cherche dans l’entrelacs de deux corps amoureux.

 

Jean-Michel Guyot

7 juin 2012

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -