Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
Navigation
Journées (Patrick Cintas) - 1ère partie
Ordre et pouvoir

[E-mail]
 Article publié le 2 juillet 2012.

oOo

« Ils vous feront mentir, » m’avait dit ce compagnon de voyage. Nous nous quittâmes en bons amis. Quand nous nous retrouvâmes quelques années plus tard, ils m’avaient fait mentir plus d’une fois. Mon ami le lut dans mes yeux, mais il se tut. Nous parlâmes d’autre chose. Il n’avait pas beaucoup de temps. Je n’en manquais pas moi-même, ce voyage n’en finissant pas. Il m’en félicita presque distraitement. Nous prîmes un dernier repas commun la veille de notre seconde séparation. Il se régala d’une viande cuite à point. Je me contentai d’une salade. Au désert, nous portâmes ensemble notre choix sur une corbeille de fruits. On nous regarda les peler, les couper en morceaux, les mâcher avec un plaisir non dissimulé. Pourquoi nous serions-nous cachés maintenant que nous avions encore réduit les chances de nous revoir ? Il désigna plusieurs femmes sans les nommer. Je n’en connaissais aucune. « Vous devriez, » suggéra-t-il. Nous fumâmes son tabac turc sur la terrasse. La nuit était claire. La mer me parut paisible. Sur la plage, des promeneurs ralentissaient. « Curieuse impression, en effet ! » me dit mon ami. Et il s’absorba dans cette observation, m’imposant un silence que je ne supporterais pas longtemps. « Je vous accompagnerai à la gare, demain, » proposai-je. Il secoua sa pipe, m’invitant à le quitter. Je l’abandonnai à sa solitude. Je n’ai jamais compris ces ruptures. Le lendemain, j’oubliai de me réveiller à l’heure. Il était déjà parti quand je suis descendu. Le hall grouillait silencieusement. J’allais quand même jusqu’à la gare, porté par un sentiment de culpabilité. J’y rencontrai un autre ami devant le kiosque à journaux. « Vous voyagez beaucoup, » me dit-il. « Je ne vais pas bien loin, » dis-je parce que la terre est ronde. Nous nous assîmes devant un café. « Je ne pars jamais, » dit-il. Il partirait si une femme le lui demandait. « Mais quelle femme ? » Il mentait lui aussi, contraint et forcé. Il y a des lois pour ça. Et des hommes qui les servent sans s’occuper d’autre chose que de leur carrière. « Vous y croyez, vous, à ces voyages dans l’espace ? » Nous levâmes le nez en même temps, ce qui nous amusa.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

 

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -