Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
Navigation
Journées (Patrick Cintas) - 1ère partie
Per limpinpin et oribus

[E-mail]
 Article publié le 19 juin 2012.

oOo

Dans cet esprit, les « dons magiques » pallient l’impossibilité de traverser les apparences — incapacité corrigée par l’intervention de ce qui est encore possible tant que toute l’existence tient au fil du confort — de la sécurité — tant que ce fil n’est pas rompu par l’inadvertance ou l’imprévision — la langue même — pourtant commune — postule — soumise de plein gré à la même rhéologie — exige — désignant sa couronne — décrète — trahissant son empire — il n’y a pas de magie sans consensus — sans alliance — sans unanimité voire — forçant au spectacle — de soi et des ombres — en un laps de temps décrit par la nature de l’aventure — des décors s’imposant à l’esprit — à peine revisités en coulisse — par plans sécants reconstituant la scène et ses rideaux — l’angle de prise de vue en cas d’enregistrement — jeux des lumières n’ayant pas d’autres sens — peut-être même un complice dans la salle — ou mieux un jeu de complicités à même de donner un nom à l’acte — selon l’âge du public — âge mental — le don expliqué ou pas — et sa possession argumentée — comme sa dépossession — paillasse un pied sur l’autre dansant — tandis que c’est au tour du personnage incarnant le désir de dire quelque chose — non pas n’importe quoi — au risque de se répéter — de rendre possible la bonne question — fil soudain rompu — par négligence — « je n’y crois plus ! » — l’apparence devenant imaginaire — comme si des étymologies augmentaient le sens de ce qui saute aux yeux — Dans cet esprit, la nécessité d’un personnage complique les perspectives du voyage — les bagages s’accumulent — le besoin de domestiques s’impose — et avec eux la mosaïque des races — le graphe des cultures — le défi géographique doublé d’Histoire — problème de références et d’unités — la voix tarie avant même de commencer à exercer son pouvoir sur une langue révoltée d’avance — personne ne reconnaît personne — des enfants tournoient près des lampes — en pleine nuit obscure — feu visible nettement du hublot de la SSI — et de ces yeux-instrument la goutte de condensation qui peut servir de catalyseur de la poudre de perlimpinpin ou d’inhibiteur de l’imagination.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

 

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -