Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
Navigation
Journées (Patrick Cintas) - 1ère partie
Couleurs du temps

[E-mail]
 Article publié le 4 juin 2012.

oOo

Je tiens à préciser que je ne suis français que pour moitié, l’autre moitié venant tout droit de la péninsule ibérique. Vous voyez que je n’ai pas dit espagnol. Cette langue épaisse qui s’est couchée sur les Pyrénées est la mienne. Sa pointe court encore jusqu’aux premiers volcans, ou presque. Or, cette moitié y a ses racines. Vous voyez à quel point je peux considérer que j’appartiens plutôt à cette langue, ce qui m’éloigne sensiblement des constructions intellectuelles qui, paraît-il, forment le piémont de votre civilisation. Il en est ainsi des drapeaux : on les couche et ils se montent. Le vôtre descend du froid, le mien, si c’est un drapeau, coule depuis la mer et les terres de son horizon. La grande boucle méditerranéenne laisse sa trace dans le puits sans fond de mon imagination. Et cet anneau se laisse à son tour étirer vers d’autres perspectives. C’est tout ce que j’en sais. Je ne passe pas autant de temps que vous à regarder dans l’intérieur qui m’explique, préférant me laisser absorber par ce qui se passe dehors, même si je n’y comprends pas grand-chose et si cette chose, aussi petite soit-elle, n’explique rien qui vaille la peine d’être dit entre nous. La psychologie est trop empreinte de temps et le temps pas assez révélateur de l’attente pour que je leur accorde l’essentiel de la place qu’il me semble occuper ici. Je penche pour les lignes et l’espace qu’elles décrivent sans qu’il soit besoin de se livrer à de savants calculs. Les arbres parlent à ma place. Et les fruits nous rapprochent. Nous n’entretenons pas cette distance. Elle ne nous sépare pas non plus. Elle est simplement ce que nous acquérons en même temps. S’il devait se passer quelque chose de tragique entre nous, cela commencerait par un reproche et je me souhaite de ne pas en être l’auteur, si cela devait arriver, dis-je. Mais ce qui n’arrivera pas, au bout de cette intrigue conçue pour nous assembler, c’est ce qui leur arrive parce qu’ils ont perdu le sens de la terre en inventant celui du devoir. Pourquoi ne pas les haïr ?

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

 

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -