Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
L'élan
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 20 avril 2012.

oOo

Dans cet ensemble graphique, moins brillant que lumineux, qui se dessine si rapidement, acquiert si aisément formes, contrastes et profondeur, comment se fait-il qu’à la relecture quelque chose semble lui manquer ?

Est-ce la lumière dans laquelle baignait si vigoureusement l’ensemble qui a pâli, sont-ce les formes et les contrastes qui se révèlent moins heureux qu’au moment de leur apparition ou bien est-ce la profondeur qui a reculé, laissant devant nous un agglomérat de mots qui se diluent dans la platitude d’une horizontalité diffuse que le regard parcourt sans retrouver l’élan premier qui a présidé à la naissance du texte ?

Le texte est peut-être tout bêtement raté ?

On le relit, et non, on ne lui trouve aucun défaut : la pensée qui s’y est essayée est là, dans toute sa vigueur, alors qu’a-t-il bien pu se passer ?

L’élan a disparu.

Est-ce à dire que c’est l’élan que le texte tentait de dire ?

L’élan a soutenu le texte continûment au moment de son élaboration, alors pourquoi, à la relecture, ne le sous-tend-il plus ? Pourquoi fait-il défaut ? D’où provient cette défaillance ?

L’élan n’a pas soutenu le texte ; il a fait corps avec lui. L’élan a présidé non seulement à l’élaboration du texte, mais aussi, et en premier lieu, à la petite secousse qui l’a impulsé.

Il a accompagné le texte, puis a disparu pour ne laisser subsister que le corps du texte.

Mais l’élan revient.

Il suscite un nouveau texte à défaut d’un texte nouveau, car, à ce qu’il semble, l’auteur se répète, creuse inlassablement le même sillon dans la même direction.

Dire l’élan, faire de l’élan même l’objet du texte, dans l’espoir insensé de le conserver, voilà ce qui motive la réitération, toujours déçue, mais motrice.

On peut thématiser l’élan : cet texte en est la preuve vivante, mais non retenir l’élan créateur qui n’a d’existence qu’en tant qu’il impulse le texte qui bondit vers sa réalisation.

Rechercher la chance : saisir l’élan qui nous saisit : ce pourrait être le génie, cette mise au carré de l’élan par lui-même.

L’élan de l’élan, l’infini de l’élan, voilà ce que nous cherchons tous.

Jean-Michel Guyot

4 avril 2012

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -