Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Infinition
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 13 décembre 2020.

oOo

A la définition sèche et définitive, même ramifiée-ratifiée par l’histoire de la langue dûment décrite avec une rigueur toute philologique, je préfère l’infinition sur le plan existentiel.

Ainsi, cette masse énorme de vocabulaire, de tournures de phrase et de gallicismes stockée dans les meilleurs ouvrages suffit certes amplement à rassasier ma soif d’expression ; elle m’offre une perspective double et si précieuse : comprendre comment la langue de mes ancêtres s’est peu à peu constituée et comment, par le fait, l’appréhension du monde a évolué en fonction d’un lexique et d’une syntaxe disponible à telle ou telle époque.

Les êtres finis que nous sommes travaillent nuit et jour à s’infinir non pas en eux-mêmes mais par eux-mêmes. Nous sommes tous et toutes extériorité, alternant jaillissement et repli, impliqués que nous sommes les uns et les autres dans des relations en nombre virtuellement infini dans un monde fini.

Seuls les rapports que nous entretenons avec autrui sont en nombre infini, même si, repliés sur notre cercle familial, notre cercle d’amis, notre milieu professionnel, notre filiation tribale ou notre appartenance à une classe historiquement déterminée, nous estimons être d’ici et non d’ailleurs.

Enracinés ? à l’ancre plutôt dans des traditions ancrées en nous plus ou moins aménagées au gré des circonstances historiques. Il faut lever l’ancre, déhaler la lourde barcasse envasée, menacée qu’elle est par elle-même essentiellement. 

Il est temps de lever l’ancre.

De deux choses l’une : ou bien nous sommes pris dans le corset de pratiques usuelles, cultuelles et culturelles ancestrales sacralisées ou bien nous sommes libres d’aller et venir dans le monde des idées et des sentiments que nous inspirent les divers mondes que nous visitons avec plus ou moins d’assiduité et d’acuité.

Les habitudes et les routines ont du bon : elles fournissent des points de repère utiles qui nous permettent d’organiser nos journées en évitant le plus possible les imprévus et les déboires qui s’en suivent. 

Mais qui ne voit qu’elles ne sont que l’épiderme de nos corps voués au temps long d’une vie assaillie de question dont nous sommes l’épicentre en contant mouvement ?

Précisément ceux et celles qui s’imaginent pouvoir contenir, censurer et réprimer ce flot incessant de questions assaillantes qui battent en brèches le confort de nos certitudes endormies en imposant une loi d’airain capable de régler tous les aspects de la vie en société. Fais comme dit le texte sacré, conforme-toi à ses commandements et tu vivras heureux et en harmonie avec tes semblables !

Adelphité à géométrie variable, circonscrite aux semblables, hostile aux faux frères, aux mécréants, aux infidèles bons à jeter aux chiens.

 

Jean-Michel Guyot

20 septembre 2020

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2021 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - pcintas@ral-m.com - 06 62 37 88 76

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -