Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
Navigation
Le récit ruisselant (Pascal Leray)
17- Parois de Paris

[E-mail]
 Article publié le 13 septembre 2020.

oOo

Sur la table

En la fragilité même

La voix d’un gosse auquel on fait subir

Tourments et changements...

-

Comme une fumée double

-------------------------- qui s’élève

-----------------------------------------paroles

-----------------------------------------perdues

-

Je sais, dès lors, ce qui ressemble

Parfois à un sexe

-

-

-

-

-

-

-

Il me faut reconnaître que je suis attablé

Je mange ma cervelle (...)

Et tout ce qui a l’occasion d’intervenir sur ce confort

---amorphe, clandestin

Et déjà mortifère

--------------- Menace ou étudie :

-

---Ce que je suis — sa proie ---

-

Comme un festin que je serais

Pour une avidité qui n’était pas encore la mienne

-

-

-

-

-

-

-

Dehors a l’odeur de l’hiver

Lors il me brusque jusqu’en l’effraction

-

Parmi une montée de sève mienne

J’ai jonché à-demi véhément le grand Paris

-

J’admets

---------- avoir marché longtemps

----------------------------------------------- sans jamais

-

---rencontrer

---la pluie ou mes

---parois

-

-

-

-

-

-

-

J’admets aussi avoir parlé

Dans un téléphone qui avait un certain talent

Et le disait

-

J’en abordé son verbe

avec

J’ai joué à des jeux osés

-

Je lui ai raconté mon érosion

Pleurant

Sur sa voix grave sans répondre

Qui déshabillait

Un escalier

-

Je

vis ce sein et

le vis se cacher-----------------(il n’était pas que mon toucher

-------------------- ------------ pour écarter

----------------------- --------- de mes deux yeux ses lèvres

-------------------------------- ---------------------------------- (sympathie

-

-

-

-

-

-

-

Mais mon odeur

acide - sans savoir, du reste

répondit

---------- et insista aussi

-

dehors l’argent frémissait à tue-tête

du haut des arbres des grands magasins

badeaux, passants et passagers

agenouillant sur le pavé leurs monticules

---de cadeaux

-

Toute une place de la République

-

on verrait ma sueur

en une fuite bien certaine : mangez mon foie

en transe...

j’ai eu pour vous

circonscrire ou exorciser

fonction de fou

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

 

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -