Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Quel âge avait Frank Chercos ? Roger devait...
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 18 novembre 2018.

oOo

Quel âge avait Frank Chercos ? Roger devait bien le savoir puisqu’il le connaissait depuis des années. Il y avait des années que Frank se ramenait au poste de police pour en balayer les planchers eux-mêmes vieux de cent ans et plus. Roger semblait éprouver pour lui une certaine compassion. Il l’aidait à vivre, voilà ce que pensait Fred. Il n’y avait qu’à écouter Roger parler de cette espèce de clochard pour se rendre compte qu’il l’aimait comme un ami. Ils s’étaient forcément rencontrés dans ces locaux. Roger refusait de raconter l’intrusion de Frank dans sa vie professionnelle. Il ne donnait aucune date ni aucun fait à soumettre à la discussion ou à l’imagination. Il restait vague et même quelquefois impatient de se débarrasser de ce sujet de conversation toujours remis sur le tapis par Fred, soit au Bureau quand Fred venait émarger en présence du polygraphe soit à la pêche entre une plage de silence observateur de remous et de clapotements et la remontée d’un poisson qui se débattait comme un diable cassant souvent la ligne parce que Fred n’avait toujours pas compris comment on se sert d’une épuisette. Frank lui-même, croisé dans un couloir ou à proximité du placard à balais qui servait de lieu sûr pour les conversations délicates, Frank ne parlait jamais de son passé qu’en termes approximatifs. Fred voulait savoir ce que personne ne souhaitait lui confier. Une sacrée gageure pour un auteur en herbe.

Il fit un étrange voyage.

Roger, qui avait une vie de famille, possédait une maison de l’autre côté du territoire et il avait confié à Fred que personne, à part Alice, n’était au courant de ce qu’il appelait une possibilité d’escapade. Un jour d’été alors que luce exhibait son con dans le miroir, le vérificateur en chef tira l’oreille de Fred pour l’approcher de sa bouche. La langue se mit à gigoter dans le conduit auditif du jeune homme. C’était agréable mais cette pratique n’appartenait pas à Roger. Alice s’y exerçait du temps où Fred en fréquentait la nudité enfantine. Aussi se douta-t-il que Roger, et peut-être même le Bureau, le soumettait à une nouvelle enquête préliminaire sur un sujet qui lui coûtait déjà beaucoup d’ennuis et de contraintes douloureuses. Alice, perverse comme jamais, suçait un esquimau aux mots exquis en le regardant tirer lui aussi une langue excitée par la possibilité de l’aveu. Mais Roger relâcha l’oreille et, la douleur et le plaisir s’étiolant, Fred retrouva sa position face au miroir où il pouvait voir à la fois le con de luce et la gueule convulsée du barman dont il aurait pu croiser le regard si ce loufiat avait augmenté l’angle de son champ de vision. Mais pourquoi se serait-il intéressé à autre chose qu’au con de luce ? Une vingtaine d’yeux formait un dodécaèdre qu’il aurait eu du mal à envisager comme hypothèse d’amour. Fred lui-même, ayant retrouvé sa position assise, n’avait aucune envie de se livrer à des spéculations narratives aussi peu probables qu’inutilement imaginées.

« Je t’amène au paradis de la truite et du gardon, disait Roger. J’ai un Mitchell toutes catégories et une réserve d’anchois dans le congélateur. Alice s’occupera des repas et tu pourras te faire sucer par elle en dehors des horaires réservés à la pêche. Qu’en penses-tu, mec… ?

— Je te sucerai comme avant, Al… J’en ai marre du con de luce. Elle le rase tous les matins. Tu sais ce que c’est de la toile émeri ? Et bien ça n’est rien d’autre que ça ! Rrrr ! Rrrr ! T’en aurais la bite en sang à force d’en rêver.

— Elle a raison, Fred. Il faut que tu changes d’air.

— Frank viendra avec nous ? »

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -