Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
L'ombre et l'étoile
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 octobre 2018.

oOo

Catus et canidés sont dissemblables en tous points, y compris celui de la fidélité.
C’est sans doute une fidélité absolue que le chien incarne, que son squelette, quelles que soient ses proportions, exprime à tout moment.
Suivant les pas ou les mouvements du maître, il semble obéir à un instinct d’appartenance dans lequel sommeille une force de surveillance ou de vigie. S’il est statique, il sera proche de la masse humaine qui s’occupe de lui.
Volontiers espiègle, volontiers joueur, il n’a pas toujours conscience de son imposante musculature, rivalisant parfois malgré lui avec la haute silhouette humaine dont les épaules, maintenant, accueillent ses larges pattes, cependant que ses larges mâchoires expulsent un souffle profond itératif, leur extension étant maintenant panoramique dans le champ oculaire du maître, celui du chien se relâchant dans la perspective latérale choisie sans doute au hasard, dans un moment ataraxique.
Le chat affiche une attitude dépouillée en toute circonstance, semble-t-il. Il a conscience de son importance, modifiant délicatement le sens de ses mouvements, qu’il s’agisse d’une minutieuse toilette dont la durée sera probablement longue et subjective, volontiers exhibitionniste dans tous les cas, de ses déplacements instinctifs ou stratégiques qui segmentent l’espace en périmètres définis tels que la chambre, la salle à vivre ou la terrasse, de sa statique caractérisée par l’envie prolongée d’atteindre le maximum d’indolence qui signifie abaisser sa garde jusqu’au seuil autorisé, de ses effleurements ou frottements autour du squelette humain afin d’obtenir sans doute plus rapidement le viatique tant désiré …
Les mouvements, le déplacement du chat sont le reflet permanent du félin en alerte, du félin territorial qui absorbe chaque décimètre, chaque mètre carré, ou qui l’occupe ostensiblement, dans une pose impériale.
Oui, le chat est roi. Et il a conscience de sa couronne dont il use et abuse indéfiniment.
Même et surtout lorsqu’il regarde son maître, délivrant une confiance absolue qui vient du plus profond de son instinct …

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -