Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Noire vigilance
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 9 janvier 2007.

oOo

Innocemment, je franchis le seuil de l’antre aux mille parfums.

Je ne pense à rien, qu’à faire plaisir à la femme frivole que j’ai envie d’être ce jour-là.. La lumière est vive mais diffusée avec assez habileté pour n’être pas agressive. Ses sources sont multiples de sorte que les miroirs que je rencontre me renvoient l’image sans ombres d’un visage sans rides. Je me sens belle et libre et je flâne entre les rayons décidée à me laisser séduire et à acheter tout ce que la publicité qui ment promet comme vérité

Soudain la sensation d’être observée insiste et m’immobilise. Je risque un regard prudent et tombe, œil contre œil, sur celui du vigile vêtu de noir. L’homme mesure près de deux mètres , et il est vêtu d’un complet noir de la plus parfaite coupe qui soit. Comme il est merveilleusement caréné on imagine mal le vêtement qui pourrait ne pas le mettre en valeur. Seule la nudité absolue pourrait le faire paraître encore plus splendide !

 Sa peau est de couleur foncée, d’une teinte chaude qui, sous les lumières artificielles, s’inspire du marron foncé, du violine, et du caramel .

Le visage a des traits réguliers , et longeant l’arête du nez, fin et droit mon regard glisse vers les lèvres pleines et douces, à peine plus foncées que le reste du visage.

Ses larges yeux me scrutent sévèrement, et ne répondent pas à mon ébauche de sourire.

Tant de perfection me sidère un instant et , la surprise passée, je détourne mon regard pour ne pas paraître indiscrète. Mais très vite je me surprends à détailler encore cet inconnu , malgré moi. Il se dégage de cet homme quelque chose de raffiné et de sauvage à la fois, une impression de naïveté et de prudence avec un désir d’inspirer le respect sans susciter la peur...Il ignore le sourire hésitant que je lui adresse et lentement m’accompagne dans ma déambulation entre les rayons du magasin. L’expression de son visage demeure figée dans le registre de la circonspection bienveillante mais attentive. Indubitablement, il m’a à l’œil et ne me lâchera pas.... Il me fait penser à un fauve repu qui observe une proie potentielle se désaltérant dans le marigot : intéressé mais d’un intérêt différé qui peut attendre avant d’être satisfait. Le prédateur sûr de sa force peut calmement observer sa proie et choisir le moment propice pour fondre sur elle , d’autant plus facilement qu’il n’est pas à jeun.

Il se déplace en souplesse, si légèrement que je me sens éléphantesque, engoncée que je suis dans mon épais manteau avec mes bras raidis par les sacs que je traîne.

Je n’ai plus envie d’être une consommatrice. J’ai envie d’emboîter le pas à ces immenses pieds , de marcher au rythme de ces interminables jambes que je devine solides et promptes à la détente. J’enfouirais bien ma main dans sa paume enveloppante et chaude. Je voudrais savoir de quelle contrée arrive ce superbe humain et pourquoi il s’est égaré sous ces néons , au milieu des créatures blêmes et fades que nous sommes. Quel morceau de jungle, de savane, ou de plage à cocotiers a vu naître l’homme qui m’observe et s’attache à mes gestes ?

Une sonnerie impatiente et qui insiste me tire de mon rêve ensoleillé : le magasin va fermer. Les clients sont priés de se rendre à la caisse, et je suis obligée de me rendre à l’évidence. Le vigile me voyant flâner sans but , aller de rayons en rayons en ne me fixant sur aucun objet particulier, m’a prise pour une voleuse. D’autant plus que le moment de la fermeture doit être le meilleur pour s’enfuir avec un objet dérobé...

...Pourquoi ne s’est-il pas aperçu que c’est à lui que j’avais envie de voler quelque chose , comme un morceau d’existence ensoleillée ?

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -