Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Qu'un étroit passage…
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 10 décembre 2017.

oOo

Qu’un étroit passage barre mon horizon

Passe encore

 

Je suis le fil et l’aiguille, le chaset l’œil

Qui lorgne en dedans

 

Pelote de laine roule dans les yeux de la chatte qui n’en peut mais

Le vent miaule dans les chêneaux, veuf de jeu au cœur de l’hivertôt venu

 

Tes yeux ont le sourire ce matin,

Qu’a bien pu te promettre cette nuit dernière

 

Pour qu’aussi allègre et vive tu empoignes ainsi ta journée

Comme bûcheron la cognée ?

 

Saisi par cette vision, pas encore une image,

J’en ai brisé le broc de grès bleu au moment de m’en saisir

 

Dans les sphaignes et les bruyères, hier,

Le jeu de tes pas spongieux ne cessait de dire la souplesse des choses

 

Et leurs amours taquines

Tel ce petit pontde pierre rondelet que protège la rivière enamourée

 

Saison traversière transperce maintenant les neiges tombées durant cette nuit

De pleine lune, s’y ébrouent des âmes minuscules encore à venir que j’ai hâte de saluer

 

Au détour d’un regard fureteur posé sur la lisière mouvante des chemins, je hâte le pas

Qu’Odin m’assiste dans cet effort coutumier !

 

Les neiges s’emportent sous le poids du vent d’hiver

Une légèreté de plume de jais trace les signes nourriciers

 

Ceux-là feront le bonheur des elfes graciles, là-bas, tout là-bas

Dans le pays de mon cœur entre glace et feu de la terre

 

Aux lisières, il faut aller pour trouver un peu de paix

Et longanime la rivière qui coule en contrebas

 

Longeant la rivière fumante, ce matin,

Lianes chevelues peignaient le vent

 

Et le pinceau de couleurs dans les yeux de la mésange

A la vue du fruit blet encore rouge

 

De bon matin, aussi, le morceau de lard pendu à la basse branche

De la viorne, faisait son régal

 

Songeant à la rivière endormie dans une brume si basse,

Je songeais à toi, amie des lointains que l’Ecosse habite

 

Dans ses eaux froides côtières, algues dansent, se balancent

Au gré de ta nage complice du ressac meurtrier

 

Ressac relance la danse de ton corps qui fait eau de toutes parts

Et intense le froid qui fige ton cœur à ce que tu m’en as dit

 

Moment fatal d’un exil si proche que la roche salvatrice empêche

Tranquille pensée que tout va s’en aller là dans des eaux plus qu’agitées

 

Vie en pointillée quelques secondes durant

Ballottée entre agitation et silence, violence et paix retrouvée

 

Comme si chaque pulsation de ton cœur

Annonçait en pointillé la venue d’une ère nouvelle antérieure à toute vie connue

 

Et banni ce vilain mot de mort, toutes énigmes dissoutes

Dans le ressac anadyomène d’une nuit sélène

 

Passée sous la tente de fortune montée à la hâte

En compagnie des dieux

 

Un âcre fumet montait du feu avide à la barbe du vent mauvais,

Tandis que tu semais de ces graines de plaisir dans le corps de l’homme aimant

 

Tu es ce frêne côtier que rien n’arrête hormis le doux ressac

De la mer amie

 

Dans un cœur à cœur chargé d’embruns, élan cinglant de ses coups de butoir,

Résonne dans les terres humides jusqu’en deçà de ta mise,

 

Ce réduit, cet ilot enchanteur que tu possèdes en partage avec elle

Haleine et souffle mêlés, jambes roides et bras qui battent si fort

 

Et de seuil en seuil, voici fleurir la maison invisible encore

Sous les yeux d’Odin pérégrin

 

Passe là une fleur bleue comme un ciel d’hiver, et belle entre toutes,

A Freyja destinée, scelle l’union elfique du givre et du feu

 

Que tes vœux appellent depuis la nuit des temps

 

 

Jean-Michel Guyot

6 décembre 2017

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -