Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Pléïades
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 10 septembre 2017.

oOo

Les contours de tout. D’une feuille d’un doigt de persil de la vie. L’animation de l’air et ses bruits familiers. L’arbre droit comme un i. Le fin rebord du ciel le contour du visage sans contours que ceux de la mémoire imaginant. Et le contour des phrases disant le contour des choses ceux du temps. Des bruits ceux de la rue montent jusqu’à la chambre jusqu’à ces phrases avec leurs profil de corbeaux qu’on entend et les mots qu’on écrit sans la voix des corbeaux qu’on entend. Et les toits ceux que l’on ne voit pas qu’on ne regarde pas les toits imaginés le rire d’un enfant les contours de la joie sur les contours de l’âge. La fenêtre regarde le dos qui penché parle de la fenêtre qui l’ouvre penché sur les contours de tout imaginant les phrases les bruits familiers qui montent dans la chambre. La fenêtre regarde de dos qui écrit penché sur cette barre d’appui du clavier. La vie imaginée imaginant la vie les corbeaux les maisons le fin rebord du ciel imaginant le ciel le ciel s’imaginant. Écrivant la fenêtre ne regarde pas ne voit pas mais derrière le dos de celui qui écrit le regarde donc se voit de dos. Imagine le dos de celui qui écrit la fenêtre regarde qui entend passer l’auto des éboueurs et le choc des poubelles. L’entrechoc des entrées joyeuses de la vie qui s’agite et refait avec joie son entrée ses joies un peu fanées. Ses pigeons ses corbeaux ses enfants ses autos et ses brins de persil les marteaux de la vie. Ses doigts sur le clavier rien d’autre que ce tout l’arbre droit comme un i du matin qui revient. Sur les capots des véhicules stationnés sous l’arbre enraciné au bord de l’avenue la merde des oiseaux aux contours comateux exhibe sa fastueuse et intègre pléiade qui sert aussi de livre où lire comme on goûte les contours de tout.

 

L’homme s’agite, cherche/ à tâtons les outils de l’attention presque dans l’espace.

Tomas Tranströmer

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -