Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
Nouveauté mars

Catalogue : cliquez
Poètes qui écrire ne savent pas
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 23 juillet 2017.

oOo

Je ne sais pas ce que vous êtes mais on voit beaucoup de poètes qui écrire ne savent pas. Faire des lignes à tout va entre les vides de la page présente plus d’un avantage à qui veut gagner les lauriers sans l’esprit trop se fatiguer. Les professeurs de nos écoles quand ils n’enculent pas nos drôles prennent le temps de leur nombril et savent même sur le fil les infortunes du tiers-monde car leurs vacances sont fécondes. Et même ils y côtoient des flics qui leur refilent tous leurs tics. Sans trop se crever la patate, car se fatigue qui baratte et le beurre est bien mal payé, ils font des lignes à gros traits entre lesquelles il faut lire ce que soi-même on peut écrire. Et en plus pour être compris ils se distribuent tous les prix qui font bien dans les ministères. Le vrai poète doit se taire, ou passer pour un emmerdeur qui n’a pas la légion d’honneur. Voilà ce qu’en France on sait faire : manger à même le parterre et trouver ça bon pour l’esprit surtout si là on l’a appris. Et le poème-serpillière prétend égaler Baudelaire. Le descendant de l’ouvrier pour sucer n’a pas oublié qu’il faut d’abord tirer la langue ce que facilite la gangue. Tous les pendus vont le diront. Vous ne savez pas comment font les Rimbaud et les vieux Verlaine. Pourquoi vous donner cette peine ? Devenez prof et écrivez. Le temps ne peut pas vous manquer. N’inventez rien, faites des signes, n’importe quoi avec des lignes et Brémond le pizzaiolo vous en tartine le vélo pour faire un tour à la campagne au lieu de crever dans le bagne… à Biribi sans rien voler et en volant à la Santé… de l’écriture qui travaille, qui ne doit rien aux épousailles du larbin qui prie au Sénat aux patelins du juvénat avec l’artiste qui sait faire et l’employé thuriféraire. République des professeurs, intermédiaires des censeurs, mouchards payés pour la popote inculquer à nos petits potes, ces vieux marmots qu’on a payés et qu’en pensant au cher loyer on fait car il faut bien en faire. On a un trou et des affaires qu’on se met dessus quand on sort. On a du respect pour le corps.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457