Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Lointain et si proche
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 9 septembre 2006.

oOo

Habiba DJANINE
LOINTAIN ET SI PROCHE

Une stratégie

Elle regarde le monde se fixer à des murs

Elle regarde sa peau, ses yeux...

Elle questionne ses mains, sa bouche...

Imprime en elle ces temps immémoriaux,

Quand la bougie était allumée, témoin et compagne.

 

La plaie reste lointaine ce soir,

C’est la nuit d’amour qui chasse les démons,

Tait la tempête et ravive la flamme.

La plaie oublie la douleur...

 

Elle écoute le souffle envahir sa chair,

Boit sa sueur, caresse son âme.

Tâte le temps qui s’éloigne d’eux.

Lui se bat, se débat et s’apaise.

 

Elle regarde le monde se fixer à des murs,

Elle crie

Gémit

S’effondre et s’éloigne.

 

Irréels, ses yeux cherchent le soleil

Les quêtes se multiplient et s’éteignent

Encore une fois,

Tout se referme.

 

Comment peut-elle aimer,

Lorsqu’elle n’a apprit qu’à mourir ?

 

Après...

Elle se réveille de l’oubli

Son corps s’imprime de ses songes.

Ses sens se plaignent de son départ.

Le temps revient, captif.

 

Dans l’arène qu’elle a construit,

Elle ignore sa prison.

Ses ancêtres chuchotent...

Le carrefour de la déraison.

 

Absent de ses terres, il pense l’aimer.

Il ajoute aux mots sa douceur

Et s’en va refleurir ailleurs,

Là où le temps appartient aux gens.

 

En elle continuent les chants de l’adieu,

Comme si les départs ne finissaient jamais.

Ses frissons se prolongent dans la nuit silencieuse.

L’avenir ne compte plus, le présent le tue.

 

Elle regarde les dunes immenses,

L’ocre de l’océan de sable transforme le monde.

Elle aime ces temps qui s’égrainent

Et ses terres qui lui parlent.

 

Elle s’allonge le temps d’un soupir,

Fomente une stratégie pour comprendre.

Son histoire ne lui appartient plus,

Elle entre dans l’éternité des hommes.

 

Sur le sens magique qu’elle donne aux mots,

Elle réinvente sa colère, sa fureur, ses sanglots...

La tempête fait rage dans son âme fébrile,

Lui, boit ses larmes et laisse le vent l’envahir.

 

La parcelle dédiée au père disparaît,

Soudain sur son corps apparaît un chemin,

Le destin se mêle et la maison s’engloutit.

Tout se fissure, les murs, les âmes, l’avenir...

 

Comme un obus qui explose, 

La terre retourne à la terre.

Le ciel boit la mer...

Et... l’univers s’allume à nouveau.

 

Habiba Djahnine
extrait de : Lointain et si proche

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -