Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
La voix
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 30 octobre 2016.

oOo

J’adore ta voix.

Serais-je amoureuse ?

La voix te rend-elle amoureuse ou bien aimes-tu ma voix parce que tu es amoureuse ?

Tranchons là ! Tu es amoureuse de ma voix qui te dit qui je suis pour toi : une voix qui porte des mots qui te parlent autant qu’ils s’adressent à toi.

Il en est de la voix comme de tout instrument de musique de belle facture : sa pure fonctionnalité sonore est indissociable de sa fonction communicative.

Voix et instruments dégagent des sonorités uniques : le grain de la voix est si personnel, tout comme l’est l’art de faire sonner un instrument bien accordé, mais la voix a ceci de particulier qu’elle véhicule sens et non-sens, délivre un message, tandis que la musique peut être ressentie sinon définie comme le langage des sentiments et des émotions par excellence qui échappe à la verbalité.

Justesse de ton dans tous les cas.

*

Ta voix n’est jamais en question, est toute entière question : question de tempo et de rythme, question d’équilibre entre émotion plus ou moins contenue et réceptivité ultra-sensible qui parle dans ta voix.

Hautement personnelle et posée.

Etant toute entière question ouverte sur la question, elle s’interdit de jamais se mettre en question. Sa mise en question autophage signerait l’arrêt de mort de la parole libre qui excède de très loin une parole unique et singulière, la contrainte étant pour tous, dès lors même qu’elle tends à s’exercer ne serait-ce que sur une seule personne.

Hors de question de tomber ensemble dans des propos convenus, encore moins de contraindre qui que ce soit, à commencer par nous-mêmes, à parler sous le régime de la contrainte voire de la terreur à des fins de domination.

On ne questionne pas une voix qui est toute entière question ouverte sur la question. Le scepticisme n’est pas de mise quand on est amoureux.

La voix parle et résonne, résonne en parlant et non l’inverse dans l’ordre de la communication. L’inverse ferait de la voix un pur et simple instrument au service du sens.

L’intention de parole anime et motive l’acte de parole, tandis que le choix des mots, les tours de phrase et le ton choisi exposent au jour cette intention.

Encore et toujours la voix : pure matérialité - le grain de la voix -et intention de parole actualisée dans et par la voix.

Quoi de plus beau alors qu’une parole amoureuse éprise de liberté vécue dans la familiarité d’une vérité vivante vécue dans la réciprocité ?

Jean-Michel Guyot

19 octobre 2016

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -