Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
2 poèmes
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 15 juillet 2006.

oOo

À la dérive...

 

Tu es complice de mon amour

De mes frivoles démarches

A l’embouchure d’une rive

Tu n’es plus cette rose

Que j’ai vu poussée

Au long de mon parcours

Où nos lettres s’entremêlaient

Comme les rameaux d’un olivier

La paix semble remuer

Les quelques signes qui persistent

Au fond d’un étang esseulé

Peux - tu retourner les pages

Réactiver le verbe anesthésié

Je doute du pouvoir de la nuit

De rester l’ultime otage...

De celle que j’ai connue

Lors d’une froide soirée d’hiver

La chaleur a quitté l’âtre de ma vie

Et l’âtre perd la dernière flamme

De l’intimité de nos lignes

Nul besoin de m’accrocher encore

Les fils d’araignée me semblent

Plus solides que tes bras

Ciel, je vis de regrets permanents

Une fleur à peine elle s’expose

Qu’une main violente vient l’arracher

Une jeune étoile pointe au firmament

Les regards la convoitent de tous les côtés

Je m’éloigne avec ma destinée

La tête haute et le regard perdu

Je m’en vais au fond d’un cœur

Constamment comme un ciel perturbé

Qui cherche à jamais la... cicatrisation

Samedi 20 Octobre 2001

oOo

 À l’écart...

 

Combien de fois on essaie de me lire

Sur le fond d’une toile mouvante

Les lignes de ma main sont hermétiques

Comme les strates géologiques

D’une ère indéterminée dans le temps

Et tout se limite

A une égratignure superficielle

Je vous invite au grand voyage

Mon quai qui vit l’abandon

Attend l’arrivée du dernier train

Et dans mon ciel bas

Qui narre le passage d’un nuage

Pour effacer le brouillard

Qui me cache encore l’horizon d’antan

Je revois une hirondelle esseulée

Qui vole aussi bas de ses ailes alourdies

Dans son hibernation

Elle a manqué le grand départ

Pleure de sa voie émouvante

Les racines de sa profonde nostalgie

Elle verse une froide larme

Que je cueille dans la paume de ma main

Et cette perle mue... remue

Se cristallise en appels...

Moi et elle, nous vivons les mêmes remous

L’un en flottant dans les airs glaciaux

Moi en serpentant l’unique bois

Le lac solitaire où les cèdres verdoient

Me redonne une nouvelle énergie

De mon absence je renoue avec des voix

Qui franchissent d’autres sphères

Qui abolissent toutes les frontières

Et qui acceptent mes fréquents... écartements

© Kacem loubay
Vendredi 10 Mai2002

Khénifra / Maroc
Loubay_k@yahoo.fr
Le poète de l’autre rive

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -