Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
En campagne
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 10 juillet 2016.

oOo

Éruption d’une feuille. Et l’embellissement auquel la rose-thé est réduite. Ruine est fruit et cachette débris d’arabesques en vagues serrées. Le lit perd ses mots comme le vasistas perd ses oiseaux ses nids autant dire son ciel. Mauve est le nom des fleurs de ce nom-murmure est un arrêt brutal. Accotement d’une bicyclette couleur d’albatros au mur du cimetière et celle de l’écriture accotée plus avant au marbre funéraire qui pose au milieu des herbes de sa prose. Éclatement des pneus de l’air des marrons d’Inde de la nudité des yeux des écolières. Se redressent les tiges savanes des puits que la langue perd pied soulier de cendrillon perdu en pied-de-biche pour forcer la voix. Flairant le philologue derrière les haies la table aux acacias qui pédalent autour les entrepôts du siège les linges usés. Mauve éruption des mots blottis jusqu’à dans quoi. Incipit des vieux arbres elle montre ses cuisses tout en pédalant posée contre le mur le marbre funéraire. Et contre l’incipit qui fuit comme un perdreau sur sa feuille d’envol accote et pose en pied un corbeau noir duvet l’odeur de l’éruption. Feuille écrite et mouchoir pastille d’enrouement les pneus de l’oxymore éclatent sont gonflés sont feuille et qu’elle est nue sont les genoux assis son soulier de minuit de midi l’éruption. Rose-thé sent la ruine intime son parfum même les acacias la mauve on ne sait pas. Décrire le parfum d’éruption accoté au chalet des photos couleur âge sans âge et pour voir plus avant la sépia des photos jambes enchevêtrées aux rayons tentacules et les phrases les doigts. Cou des pneus délicats de lèvres feuille et mur et la ruine où s’accote où assis l’incipit-cendrillon-pied-de-biche où pédale et la mauve et accote la feuille mur contre la feuille. Et la motilité de quelque endroit possible machine écriture avec ses entrepôts. Éruption d’une feuille et la cendre des mots qui fait le pied de grue devant l’accotement et cette excitation flairant le philologue de l’éros blotti derrière les haies mauves. Et l’acacia suivant plus avant qui pédale vers son incipit.

 

Et je resterai bientôt tout à fait seul avec ma voix.

 

Michel Leiris

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -