Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Comment dire un tableau de Willem de Kooning ?
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 8 mars 2015.

oOo

De Kooning a peint une femme les jambes ouvertes. Il a intitulé son tableau : Femme sur la dune. Il a mis la couleur du sang sur la dune. Le tableau a les jambes ouvertes. Le sang est celui de la dune donc est celui de la femme allongée sur la dune. Couchée sur la toile avec la couleur rouge tout un falbala. Au loin impossible de voir ce lointain de voir au lointain. On est dans la femme donc aussi la dune. Sa serviette rose ou rouge ou bleue le sable au soleil la peinture. Le soleil moule ouverte voit l’œil argotique égrillard artistique. La vue du tableau est femme sur la dune est la dune écartant la vue de qui regarde et voit ce qu’il se peint. Est impossible à dire est écart est dedans dehors est un tableau que le peintre a nommé ayant peint une femme : Femme sur la dune. La dune est la femme les jambes ouvertes tout un falbala de ce titre est peinture et un petit morceau de puzzle du ciel bleu pas peint pas vu pas sûr. Parler d’une peinture impossible de dire ou la femme ou la dune ni femme ni dune tout un falbala de couleurs la peinture donc la femme et peut-être le modèle d’une. Un ouvert une joie avec un petit cri. Disons de convoitise. Une mouette peut-être la mer n’est pas loin dans un coin du tableau. Donc : « Tout un falbala » soulève le débat c’est le terme idéal pour clore le débat de s’ouvrir au tableau de Willem de Kooning : Femme sur la dune. Et de la joie de peindre se faire une image d’un manque d’image de la femme ouverte jambes écartées la dune le désir avec son cri de mouette. Qui est convoitise en joie ses falbalas ouverts à tous les vents. On y entre dedans on s’enfonce dans la peinture dans l’écart dans la femme la dune est aussi le tableau le sujet écarté s’expose la peinture. L’origine du monde en question et rendue au big bang du désir rendue à la peinture jambes écartées. La joie irrationnelle de peindre le cri du désir sur la dune explose sur la toile Femme sur la dune et sous la mouette des regards qui crient famine et s’expriment de joie. Quelqu’un voit une moule ouverte pourquoi pas ? De la fiente de poule concassée disait le peintre de Kooning lui-même de ses toiles.

 

L’intérêt pour les différences de structures et de matières(…) n’existait qu’en lien avec la chair.

 

Willem de Kooning

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -