Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Bâillon sur l'antenne du temps chers corbeaux
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 8 février 2015.

oOo

Ce qu’on voit dit là-bas les corbeaux sur le mot antenne qui est debout. Ce qu’on voit là qui va passer ne passera peut-être pas. Les corbeaux sont façon de parler qu’on entend. De dire qu’on entend ce qui est plus correct et que tout vient de là. Parler ce qu’on entend et voit correctement ne veut rien dire. Comme voir mal ou bien le monde ici ne veut rien dire. Mais il faut dire et voir mal ou bien sur l’antenne qui se tient debout dans son noir de corbeau. Ce qu’on voit n’est pas vu mais parlé mal ou bien comme briser la glace entre soi et quelqu’un. Chevelure qu’on dit être aile de corbeau surgit d’un coup bleuté du coté amoureux ou celui de la nuit. Du coté de l’antenne c’est le corset noir ou la cravache maigre des informations. Dire aile de corbeaux est employer les mots leurs ailes de corbeaux qui sont des godillots pour s’enfiler le monde bien ou mal chausser le monde son scandale. Fait mouche la parole dite sur les bords plus noirs de pendre à ça ce noir de remet ça l’odeur de ce temps ça qui vient. Pendre à ce noir corbeau que Je. Est un oiseau plus braque que ce je qui parle de corbeaux. Dans l’écart de corbeau et je. C’est sa parole à ce je fil à plomb. Noir corbeau est ce bleu reflet d’œil moucheté par le truc Novalis qui délivre d’un coup. De cage grande ouverte d’un coup de corbeau dans l’giron de l’antenne qui fait la retape enceinte jusqu’aux yeux. Ce qu’on voit dit là-bas parler du temps corbeau arrive cil de rien debout dans sa parole née de sa propre aile d’avoir entendu ou vu avec l’antenne mais hors de ses hordes. Que ce rien du tout. Que ces cheveux corbeau emmêlés à foison de dire mal ou bien de s’affirmer de çà ce rien que cet envol de dire ce qu’on voit entend et le silence qui croasse je l’antenne bâillonnée.

 

Chers corbeaux délicieux

 

Rimbaud

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -