Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Les épisodes sans fin de la très vaste épopée familiale
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 6 décembre 2014.

oOo

Qu’on s’en atténue les contours de fausseté au moyen de jolis badigeons d’importance. À grands renfort aussi de précisions oubliées... et qu’il faut bien qu’un des membres de la famille rappelle aux autres. Enfin de petites précisions rétrospectives. Des faits oubliés par certains depuis des lustres. (on préférerait avoir oublié certaines choses parfois...). Des voyages. Des trajets. Des périples dans des contrées lointaines. Bien loin des brumes opaques de par ici. Des adieux. Des rencontres n’ayant débouché sur rien. Des absences. Des inquiétudes. Tout le vide de la vie, touillé dans les tasses. De l’existence, de l’anecdote bien narrée. Les oncles en reprennent une part de cake aux bons fruits confits. On déploie toute la file des astres des événements vécus. Époques traversées autrefois. Avec ce faisant la gourmandise des parleurs altérés depuis une décennie de n’avoir pu causer à personne.

Des épisodes interdits sur lesquels certains croient bon de revenir encore un coup. Avec toutes leurs façons ressuscitées.

On ranime donc ces épisodes. On suscite l’ombre. Épisodes. Fantômes. Ancêtres aussi lointains que morts aux consciences les plus récentes survenues fouler le sol de ce foyer. Il faut bien que la nouvelle génération ait à son tour quelque chose à raconter à la suivante. Ainsi prévoit-on bien des réveillons futurs encore de palabres. A s’en conter toujours et sans fatigue. À piétiner dans les histoires passées. Sans plus rien trouver d’inédit pour se faire à point reluire la vanité.

À se transmette par la parole et le sang. Les épisodes sans fin de la très vaste épopée familiale.

De petites nouveautés sorties de la boite du passé se profilent aussi ça et là... Si quelqu’un se charge de les extraire de l’oubli... Il faut bien se dévouer. De ces histoires inédites que l’on range. Avec les photos. Avec soin. Pour plus tard. Quelques décennies doivent s’écouler avant qu’on se remette à souhaiter les évoquer. En attendant tout cela est imbuvable.

À parler comme cela. Sans fin. On a pour musique de fond les sons d’une émission de réveillon.

Musique à la fois douce et agressive. Agressive par sa douceur même. Musique sachant tout de vous. Et vous sondant sans rien ignorer de votre honte de vous trouver là toujours, au lieu d’avoir déguerpi. Il y a des danseuses aux belles cuisses. Bien en chair. De celles qui émoustillent le grand-père assoupi face à son plat non terminé de marrons glacés. Mais on ne sait plus trop où commencent les phrases. Les rires se mêlent. Il semble qu’on assiste à toute une rumeur à la fois lointaine et directement plaquée aux choses et aux êtres.

Quelque chose d’auguste. Et ressemblant au renouveau d’une harmonie. Cela finit par prendre le dessus sur ces hésitations.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -