Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Récits incomplets - Deuxième série
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 2 novembre 2014.

oOo

Post Novela

Rodrigo a tué Severo
qui était amoureux d’Incarnacion.
Incarnacion ne l’aimait pas. Pourtant,
elle avait un enfant de Lucio qui l’a abandonnée
parce qu’il voulait ouvrir un restaurant à Mexico.
Le plan a foiré. Lucio est un type velléitaire
qui drogue les filles amoureuses de lui
pour les violer. Il est le fils de Juan Reyes
mais sa mère n’est pas Margarita comme il le croit.
Sa mère est une Américaine d’origine ukrainienne 
appelée Elena. Elle a aimé Severo
il y a des années. Severo tenait une boutique
de drogue du viol qu’il n’utilisait pas lui-même
mais qu’Ignacio, proprétaire terrien réputé, 
l’obligeait à vendre désespérément
tandis que Rosie regrettait amèrement d’avoir cédé
aux avances du détestable Rodrigo (un mahouin)
et comptait se venger en dénonçant l’ignoble personnage
à la police représentée par se fameux inspecteur Cruz
qui était amoureux de la merveilleuse Maria
qui n’ignorait rien des activités de Severo
et qui vendait de délicieux tacos (bien meilleurs qu’à Acapulco, par exemple)
en s’indignant du monstrueux chantage
que Lucio faisait subir à Severo
avant que Rodrigo ne l’abatte. Froidement,
en pleine rue. Dans un village frontalier
où l’effrontée Esperanza attend un homme riche
qui la rendra célèbre sans qu’on puisse dire 
qu’elle est la demi-soeur de Jorge qui est en prison aujourd’hui.
Cet homme riche viendra. C’est Vicente.
Et Vicente n’est pas loin de tomber amoureux de l’effrontée Esperanza mais il doit faire face
au chantage de sa mère maudite, l’infecte Incarnacion
qui refuse que son fils se marie avec une fille sans nom.
Le village est tenu par des marxistes-léninistes
qui mangent des tacos en chantant comme des mariachis.

 

L’honneur des Restrepo

Juan Restrepo est le père de famille. Il gère
une boutique de microrobinets mexicains. On lui
fait du chantage. Il a couché avec Olga
alors qu’il est marié avec Maria dont il a eu deux enfants : José
et Margarita. José est un jeune homme 
turbulent. Il fricote avec le cruel Maximiliano
mais il ne sait pas que le délinquant déjanté qui est connu jusqu’à Acapulco pour ses forfaits
est l’homme qui fait chanter son père, l’obligeant à augmenter épouvantablement 
le prix des microrobinets si rares pourtant
dans la périphérie d’Acapulco. Or, la mère de José
est convaincue que le mal vient de la belle Oriana qui est amoureuse du garçon
pas méchant pour deux sous, non 
mais sur une mauvaise pente, assurément
à cause de ce diable de Maximiliano, 
toujours à l’affût.
Juan Restrepo augmente le prix des microrobinets en pleurant.
Tous ses voisins sont en colère. Diego 
hurle dans la rue
et la jolie Esperanza 
agite les bras . Comme si elle y voyait
la Vierge de Guapadula elle-même. Mais une Vierge furibonde 
à cause de l’odieux trafic de cocaïne dont chacun est
le complice involontaire. Le chaos cérébral 
s’empare de José quand il assassine un fameux homme d’affaire. Fernando de la Cruz-Melior.
L’amour lui parle. Il voit sa bien-aimée.
Oriana. Oriana. Oriana. Oriana.
Mais il sait que s’il faillit, s’il y a une faille,
les voisins s’en prendront à sa famille. Olga a d’ores et déjà 
été dé-
chiquetée vivante. Maria n’est pas en cause.
Cependant,
elle a empoisonné plusieurs personnes
par
j
—alousi—
e.
Entretemps, feignant de tout faire pour échapper à la police,
Maximiliao entre en contact avec les extraterrestres. Et 
Margarita meurt.

 

Ignacio

Maria aime Jorge qui est entrepreneur
dans la réparation électro-ménagère.
Mais Ignacio, le fils d’un puissant bâtisseur,
Veut Maria pour lui sans chercher à lui plaire.

Il la séquestre, hélas ! Sans écouter sa peur,
Jorge se rue armé chez l’homme délétère.
Il frappe, il entre, il frappe et il entend, en pleur
Sa Maria entravée près d’une serpillère

Où grouillent les limaces qui tuent les humains.
Ignacio n’est pas loin. Déguisé en limace,
Il espère tuer ce Jorge de ses mains.

Mais c’est Jorge qui tire ! Et le bandit trépasse
En maudissant l’amour que n’ont su lui donner
Ses magnats de parents qui l’ont abandonné.

 

Nachito

On l’appelle Nachito car il est le fils de Nacho
dont la femme a été enlevée par les extraterrestres
à l’ouest de Mexico.
Mais Luis Ferrer veut l’éloigner. Le souvenir est encombrant
et personne ne croit aux extraterrestres 
dans la région. On pense que Nacho
a tué Felicia
sans l’aide des extraterrestres. Peut-être
qu’elle est enterrée sous la maison qui a été 
déplacée
d’un mètre
ou peut-être de deux
l’année de la naissance de Nachito
et pas en même temps que l’invasion des limaces,
contrairement à ce que dit Gregorio.
Nachito veut se venger, naturellement.
Il y a Fernanda qu’il soupçonne fort 
d’avoir manigancé avec les extraterrestres
l’invasion des limaces
et aussi l’enlèvement de sa mère.
Fernanda dit à qui veut bien l’entendre que Nacho
est un homme violent et infidèle, ce qui est faux.
Nacho est un homme bon que la vie a mis à
rude épreuve. Nachito
a grandi dans la honte d’une histoire
d’extraterrestres à laquelle personne ne veut croire
(alors que les gens se font dévorer vivants par les limaces mutantes, tout de même).
Et Fernanda boit de la tequila en riant de ses horribles stratagèmes.
Bientôt elle se mariera avec
Luis Ferrer.

 

Luna de la luna

Quand Diego est sorti de l’hôtel, il n’avait plus un rond.
Il est allé voir son frère Franceso.
Francesco était un agriculteur réputé. Il lutte contre les invasions de limaces
et fait la une des journaux de Cancun
quand il parvient à exterminer des centaines de ces bestioles d’un seul coup.
Il ne donnera pas deux pesos à son vaurien de frère, cependant.
Mais Diego ne veut pas tellement emprunter de l’argent à son frère. Il veut
principalement séduire son épouse Daniela.
Or, Daniela n’est pas du tout attirée par Diego mais elle n’est pas non plus fidèle
à Francesco qui est un homme obnubilé par les limaces
qui ont continué de croître aux environs de Cancun.
Daniela couche avec un homme qui vend des tacos et de la cocaïne.
Si Diego le découvre, il la fera chanter. Mais si
c’est Francesco qui le découvre, il la tuera. 

 

La muerte del destino

Rogelio a tué Nacho à la sortie d’un fameux 
bar à tacos de Cancun. Nacho
voulait se marier avec 
Incarnacion. Mais il avait des dettes 
de plusieurs millions de pesos
qu’il ne pouvait rembourser à cause des 
récoltes ruinées
par les limaces. A présent, il est mort
et Incarnacion veut se venger de Rogelio.
Le tueur n’avait jamais été
inquiété pour ce meurtre. Il a
eu
pour lui 
les témoignages de Pablo et de Francesco, de
Gregorio et de Roberto, de Santiago et de Pascual
mais pas de leurs épouses
qui plaignaient amèrement Incarnacion
mais préféraient se taire
pour ne pas susciter la colère d’Annonciacion.
C’est elle, dit Rogelio à Pascual, qui a commandité l’assassinat de ce pauvre Nacho.
Uh, uh... répond Pascual qui se gratte la 
joue en
s’inquiétant d’être si mal rasé 
alors qu’un cousin du
Chiapas a prévu de lui rendre visite le soir même.
Annonciacion sera là. Mais les frères Cruz veulent
incendier la ferme
où tout le monde se réunira.
Pendant ce temps,
les limaces sirotent tranquillement toute l’essence 
du secteur.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -